Epilogue

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Alpinisme  | Agence : Allibert Trekking 


Epilogue - Ascension de l'Everest
Posté le :


J 58 Samedi 31.05.08 – Katmandou (1350m)

En mai fais ce qu’il te plait.

Quel plaisir d’être réveillé par le chant des oiseaux après cette cure de mondes glacés, désertés par la vie… C’est mon 18ème Népal et mon premier printemps. Nous sommes dans l’hémisphère nord et cela ressemble à ce que l’on connaît en plus chaud avec un allongement des jours moins marqué.
Mais cela reste un grand plaisir la balade dans les rues colorées de Katmandou en tenue légère où les commerçant haranguent les quelques touristes attardés dans cette belle saison.
J’arrive enfin à trouver un ordinateur qui ne rame pas trop avec Orange dans un petit boui-boui ce qui me permet de mettre de l’ordre dans les nombreux messages. Dans la partie est de Thamel celle où l’on ne vas jamais et pour le déjeuner un restaurant très honnête avec jardin ombragé, le Pilgrim’s Garden.
Le soir nous avons rendez-vous avec Aschok qui nous invite au restaurant.
Nous découvrons un nouvel endroit, un ancien palais restauré à l’entrée de Thamel, le Garden Paradise… Sublime ! Et bonne cuisine. Un qui va faire concurrence au Shangri La. Aschok sur mes questions nous fait une rapide histoire du Népal : un tas de dynasties royales (Malas, Ranas etc…) ont lutté pour le pouvoir… Compliqué. Et maintenant ils vont s’essayer à la république, une page se tourne.
Rendez-vous est pris pour l’avion de lundi qui en un seul jour nous ramène à Paris oui…

J59 Dimanche 1.06.08 – Katmandou (1350m)

Les chemins de Katmandou…

Dernière journée à Katmandou… Profitons-en…
Dans l’attente de l’ouverture des boutiques, quelques longueurs dans la piscine. Ou se trouve un pèse-personne ! Si il est juste je suis bien à 5kg en dessous du poids courant.
Depuis le Shanker on peut entrer dans Thamel par l’est, cela change un peu et réserve quelque étals de boucherie assez spectaculaires.
Galère avec Orange sur Internet, le site est trop lourd et dès qu’on est nombreux en connections le débit devient insuffisant, il faut un temps infini pour le moindre mail.
Lunch dans le jardin d’Eden (de hier soir) un peu plus bruyant que le Shangri La. Une expo photo rend compte de la restauration du palais, magnifique.

J60 Lundi 2.06.08 – Katmandou (1350m) Paris (150m)

Il faut tourner la page
Changer de paysage… (Cl. Nougaro)

Réveil téléphonique à 5h30 petit déjeuner à 6h départ 6h30 pour un vol à 9h30.
Le souci c’est le poids, nous sommes à 80kg ! 20 de trop… palabres, discussions, nous reprenons quelques choses dans le bagage de cabine et ça passe. Ouf !
Pendant le vol je me trouve à coté du guide patron de l’agence suisse (Kari Kobler) qui s’occupait de l’aspirant guide tessinois; en réponse à mes questions, il me donne des éclaircissements : le Tessinois est mort à la fin de la descente à 1h30 du matin au dessus du camp 4 à 8050m juste avant d’arriver, mort subite, épuisement. Il était accompagné d’un médecin qui lui avait fait monter de l’oxygène car il se sentait mal, il a donc passé 15h sur cette descente avant de mourir il avait passé le point de non retour. Dur dur…
Vol sur Quatar parfait. La première gorgée de vin et autres petits plaisirs… Finalement, je me sens très zen comme un peu détaché est-ce cela l’effet Everest ?
40° sur le tarmac à Doha ça change ! Transit très court, quel confort.
Aéroport de Roissy, superbe comité d’accueil pour Anne Garance famille amis travail… Très chaleureux…
Et aussi mon Jean-Luc témoin de mes débuts en expédition (Kun 1990) et resté client, ami, fidèle, complice, compagnon, indéfectible des montagnes, bivouacs et autres aventures… que d’émotion !
Et fondre dans les bras de son aimée, comme un petit enfant fourbu, revenu d’un jeu dangereux…

Te prendre à dieu contre moi même
Etreindre, étreindre ceux qu’on aime
Tout le reste c’est jouer aux dés

Louis Aragon

Remerciements : A Alain Taravella le « boss » d’ALTAREA qui a tout fait pour que le rêve devienne réalité et a fourni le préalable indispensable à ce genre d’aventure : l’argent. A Anne Garance pour son courage et son agréable compagnonnage… A Marc Lubin pour la consciencieuse organisation française. A Aschoc pour la non moins consciencieuse organisation Népalaise. A Ang Tsering et à Nima nos sherpas pour leur précieuse aide sur le terrain. A Maila Artzun et Lakpa pour les petits plats et le service. Et à tous les autres, fiancée, parents, amis, clients, collègues, pour leurs indispensables encouragements…

Épilogue…

Voila, la page est tournée, ça a été comme dans un rêve, je me demande si tout cela a eu lieu tellement c’est étrange de revenir de 8848m…Il y a un état de grâce qui nous porte un temps. C’est étrange aussi de voir ce que cela provoque soudain dans l’entourage comme émotion, comme respect et comme admiration, c’est la force d’un puissant symbole sans doute.

Très heureux de recevoir toute cette chaleur venue de toute part et je rends grâce à cette bonne étoile qui me soutient et me permet de renvoyer à ceux qui m’entourent une image positive…

Toutes ces années à avoir cru aux vertus de la passion montagnarde, à sa transmission ont fini par porter leurs fruits… Cette grâce est venue seule quand je ne l’attendais pas, mais sait-on pourquoi une graine germe ou pas ?
Je vais continuer à tracer mon sillon, renforcé par cet immense symbole, pour donner toujours de la joie à ceux qui s’attachent à mes pas, cela donne du sens à cette existence si fragile qui avec cette chance qui me protège pour l’instant peut porter encore quelques beaux projets et donner à rêver.

petraud
A propos de l'auteur

Guide de haute montagne, Vingt-cinq années d'itinérance dans les Alpes, l'Amérique du Sud et l'Himalaya en alpinisme, trekking, expéditions et l'émotion provoquée par  la fréquentation de paysages hors du commun ont trouvé un débouché tout naturel à une passion tenace...



http://www.guidexpe.com/

20 + quatre =