Gîte d’Elis d’en Haut – Refuge d’Arraing – Gîte de Fos

Destination : Occitanie » France | Montagne : Pyrénées | Activité : Randonnée  | 


9ème et 10ème jour de notre randonnée sur le GR10 dans les Pyrénées Ariégeoises entre Elis d'en Haut et le gîte de Fos.
Posté le :


Jour 9 : Elis d’en Haut / Refuge d’Arraing

  • Temps annoncé : 4h45
  • Temps réalisé : 5h
  • Dénivelé : +1300m

La journée ne s’annonce pas belle : de la pluie nous attend. Direction la serre d’Araing et son col à 2221m d’altitude. Le chemin serpente entre ruines de camp de mineur, poteaux et wagonnets rouillés vers 1600m, le brouillard nous entoure. Rapidement une petite bruine se met à tomber : nous sommes trempés. Le chemin serpente le long de parois creusés dans la roche. Au moment d’une trouée dans le brouillard, nous croisons un berger grognon (comme souvent) mais courtois. "L’ours n’est pas loin." nous dit-il. L’homme dirige de loin ses chiens afin de faire descendre le troupeau plus bas dans les alpages. Ces chiens sont pourtant quelques centaines de mètres plus bas…

Petit godet permettant le transport de minerai et parfois d’homme sur les téléphériques

Nous ne verrons point d’ours en continuant notre route. Nous arrivons à l’ancienne mine de Bentailou. ressemblant à un village en ruine. Nous laissons l’activité minière derrière nous pour atteindre la serre d’Araing. Nous ne voyons pas à plus de 10m. Dommage hors GR, le pic de l’Har (2434m) n’était pas loin surplombant la montagne d’Ourdouas.

Le GR descend plutôt à pic : de grand espace raviné, avec des glissements de terre par endroit. Notre première impression c’est qu’il y a eu un chantier pas loin. Le chemin contourne le barrage pour passer sous celui-ci (il n’est pas possible de passer dessus, car le trop plein d’eau passe aussi par là). Le barrage à été construit pendant la deuxième guerre mondiale. L’eau est envoyée à Elis via des conduits forcés jusqu’à l’usine hydroélectrique d’Elis (construite en 1935). Nous arrivons au refuge à 15h. Construit en 1976, il propose 52 places et ressemble à un vaisseau spacial des années 70 posé sur les contreforts du barrage.

Vue sur l’étang d’Araing

L’accueil est chaleureux sans plus.

Jour 10 : Refuge d’Arraing / Gîte de Fos

  • Temps annoncé : 6h50
  • Temps réalisé : 7h
  • Dénivelé : +200m

La journée s’annonce nuageuse : la brume est bien présente. Nous commençons par une ascension jusqu’au col d’Oudran (2176m). Ensuite, le GR continu sur le plateau d’Uls, contenant un grand marécage. Le topoguide nous indique que l’orientation n’est pas facile en cas de mauvais temps… Le chemin est vraiment bien balisé contrairement à ce qui est écrit. Puis, c’est la descente de 1000m de dénivelé négatif jusqu’au lieu dit de Labach : un chemin caillouteux et assez glissant. Le temps semble vouloir se découvrir et au moment de passer la frontière ariégeoise le soleil apparaît enfin.

Vue sur l’étang d’araing

De labach à Fos de la route jusqu’au fond de la vallée (en effet, le passage du GR nous était interdit). De 14°C à 12h, nous passons à plus de 30°C à 14h (a peu prêt à la même altitude). Nos pieds n’ont plus l’habitude de fouler du bitume laissant une impression de fatigue et de difficultés alors même que le chemin ne fait que descendre.

Avant la descente sur Labach

Le chemin passe par Melle, un joli petit village de montagne aux maisons agglutinés. La fin du tronçon n’a pas d’intérêt particulier. Fos est une jolie petite ville, la Garonne serpente entre les maisons, voire sous les maisons (c’est le cas du Gite de Fos). Les commerces se sont tous endormis après la construction de la voie de contournement du village pour aller à la frontière, même les maisons finissent par être abandonnées. A noter que la cabine téléphonique en face du camping est HS.