Grosses chaleurs près du lac Segara Anak et du volcan actif du Gunung Baru

Destination : Asie ; Indonésie | Activité : Randonnée  | 


Grosses chaleurs près du lac Segara Anak et du volcan actif du Gunung Baru - Trekking Rinjani

Lac Segara Anak – Pos 3

  • D+ : 630 m
  • D- : 510 m
  • Temps de marche : 5h00

Réveil tardif ce matin. Rien ne presse vraiment puisque nous avons découpé le trek en 4 jours. Nous avons deux dernières journées de randonnée plus tranquilles.

Déchets sur les bords du lacLe Rinjani est protégé par le statut d’un parc national depuis 1997. A voir les déchets qui jonchent les abords du lac comme autour de l’ensemble des camps de base et des Pos, je suis profondément choqué. Mesdames et messieurs les touristes, brûlez votre papier toilette ou transportez le dans un sac zippé. S’il n’y avait que les rouleaux de PQ qui trainent, le problème serait vite réglé mais bouteilles en plastique et sachets divers dégueulent à la face du volcan. Là, les porteurs et guides sont entièrement responsables. C’est indigne d’un site aussi beau. Instance du parc national et agences de voyage doivent réagir au plus vite avant de scier la branche sur laquelle ils ont grimpé.

Nous avons donc bivouaqué sur le bord du lac au cœur de la caldeira du volcan Rinjani. De forme elliptique, elle est large de 6×7 km. Au centre de la caldeira, le lac Segara Anak et le cône du Gunung Baru semblent dormir paisiblement tandis qu’autour forêts et falaises escarpées dominent le paysage. La tranquillité du volcan est trompeuse. L’histoire le prouve.

La formation du stratocône du Rinjani s’est faite en 3 étapes distinctes. Durant la première d’entre elle qui s’est achevé il y a 6000 ans, une activité éruptive relativement peu importante donne naissance au stratocône du Rinjani. S’étalant entre 6000 et 800 ans, la seconde étape est marquée par une activité éruptive extrêmement réduite mais plus violente. C’est entre 1210 et 1260 que débute la troisième phase de l’histoire de ce volcan. Une éruption plinienne de grande ampleure libère un volume de 7 km3 de magma, conduisant à la formation de la caldeira de Segara Anak. C’est dans la caldeira de Segara Anak que se sont produites toutes les éruptions historiques. Elles ont fini par y former le petit cône du Gunung Baru et le petit cratère imbriqué du Rombongan aujourd’hui très actif. Pour les sasaks, le Gunung Baru est le nombril du Rinjani.

Gunung Baru

Ils ont produit deux immenses coulées de laves scoriacées. La plus récente date de l’éruption de mai 1966. Le cône de cendres du Gunung Baru connaît aujourd’hui une activité fumerollienne. Mais les observations rapportées depuis 1846 montrent une activité éruptive régulière. 13 périodes éruptives ont été observées depuis cette date : en 1884, 1900-1901, 1906, 1909, 1915, 1941, 1944, 1949, 1951-1953, 1965-1966, 1988, 1994 et 2009. L’éruption de 1994 est la dernière meurtrière. Un lahar froid de la zone sommitale du volcan Rinjani a tué trente personnes du village de Aikmel qui collectaient de l’eau dans la rivière Kokok Jenggak.

Porteur sasak

9h45. Nous longeons la rive est du lac ; sur certains passages, mieux vaut avoir le pied sûr sous peine de tomber à l’eau. Ça n’est pas dangereux en soi sauf pour le matériel photo ! Le sentier ombragé s’enfonce un peu plus dans la forêt et la pente se fait de plus en plus raide. Plus nous montons, plus les rochers parsèment le chemin. Il faut régulièrement poser les mains pour passer certaines portions de sentier. "Be carefull" nous dira à maintes reprises Jay. Plusieurs passages délicats sont assurés par de hautes mais parfois fragiles barrières métalliques peintes en rouge. A ces endroits des touristes, hollandais, français, allemands, chinois sont tombés. Une glissade, un faux pas et c’est une chute vertigineuse dans le vide. Beaucoup en sont morts.
En prenant de la hauteur, le panorama sur le lac Segara Anak, le Gunung Baru et la cime du Rinjani est de toute beauté. On peut voir aisément sur la rive opposée du lac une eau brun-jaune très esthétique. C’est le signe précurseur d’un changement de l’activité du volcan comme le précise Benjamin Barbier dans sa thèse Bilan thermique et caractérisation géochimique de l’activité hydrothermale du volcan Rinjani (un peu technique mais très instructive). Est-ce dire qu’il y aura prochainement une éruption volcanique ?

Macaque à l'affut

Depuis le bord du cratère au camp de Rim I, c’est un des plus beaux paysages qui m’ait été donné de voir que je suis entrain d’apprécier. Amazing landscape ! Pas mal de macaques dans les parages à la recherche de nourriture laissé sur les campements. L’un d’entre-eux, ayant repéré un reste de banane, se lèvera sur ses deux pattes arrière pour guetter d’éventuels congénères. Rien en vue, il pourra déguster sa banane sans devoir la partager.

Une heure plus tard, nous déjeunons au Pos 4 et commençons à croiser les premiers randonneurs qui ont débuté leur trek depuis Senaru. Encore une heure de marche supplémentaire pour atteindre le Pos 3 pour passer la nuit. Le camp en pleine forêt est plutôt restreint. Les tentes se retrouvent vite les unes sur les autres. C’est tout de suite plus bruyant, promiscuité oblige !

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com