Informations pratiques

Destination : Algérie » Afrique | Montagne : Sahara | Activité : Randonnée  | 


Informations pratiques - Essendilène, entre oasis et tassilis
Posté le :


Avec Qui partir ?

Cette randonnée chamelière a été réalisée avec Atalante, guidée par Bachir Hafach, guide Touareg (touaregbachir@yahoo.fr).

Roadbook

J1 PARIS – DJANET – – BIVOUAC
Départ de Paris pour Djanet. A votre arrivée à l’aéroport, l’équipe vous emmène à Heraouej où vous retrouvez vos chameliers et où vous installez votre bivouac (une petite heure de route).

J2 HERAOUEJ – TEKAT INTENOUEN – 5 à 6h de randonnée – BIVOUAC
Vous effectuez vos premiers pas entre falaises uiniformes et tours de grès érodées.

J3 TEKAT INTENOUEN – TELAOUT TEDJART – 5 à 6h de randonnée – BIVOUAC
C’est entre plateau et désert que votre randonnée se poursuit dans un cadre superbe. Notre petite caravane s’insinue à travers les couloirs naturels de grès, parfois véritables labyrinthes bordés de rochers aux formes étranges.

J4 TELAOUT TEDJART – TILLELEN – 5 à 6h de randonnée – BIVOUAC
Dans ce dédale des contreforts du plateau, sur des sentiers presque oubliés vous cheminez au rythme de vos dromadaires.

J5 TILLELEN – TIKOBAOUINE – 5 à 6h de randonnée – BIVOUAC
Puis, l’horizon s’élargit, les espaces deviennent démesurés, le paysage change et c’est entre pitons gréseux et vastes étendues de sable que vous randonnez guidés par vos amis Touareg.

J6 TIKOBAOUINE – IHOUALALATEN – 5 à 6h de randonnée – BIVOUAC
Vous quittez le site de Tikoubaouine et ses impressionnantes architectures de grès, arches et obélisques pour rejoindre Ihoualalaten.

J7 IHOUALALATEN – ESSENDILENE – 5 à 6h de randonnée – BIVOUAC
Une journée un peu plus minérale traversant oueds et petits cols, avant d’arriver dans l’oued Essendilène, petit coin de fraîcheur où poussent lauriers roses, tamaris et palmiers dans l’ombre du canyon, et de ses gueltas secrètes.

J8 ESSENDILENE – ERG ADMER – DJANET – – BIVOUAC
Les véhicules vous retrouvent à Essendilène, et vous rentrez par l’immense Erg Admer, en traversant plaines et dunes de sable jusqu’à Djanet. Bain turc et balade à Djanet. Vous passez une dernière soirée dans le désert avant de vous envoler pour Paris dans la nuit.

J9 DJANET – PARIS – –
Vol de nuit et arrivée à Paris en début de matinée.

Mes informations pratiques

A/ températures au mois de novembre

j’ai trouvé les températures idéales car le jour jamais plus de 26° à l’ombre donc on ne transpirait pas (hormis dans le dos avec le petit sac à dos), et la nuit c’est descendu à 5° mais pas de problème avec duvet adéquat; de plus au petit matin dès que le soleil se lève on est bien.

B/ appareil photo ou caméra

Attention: prenez la précaution dès le premier jour de les ranger systématiquement dans un sac en plastique (type congélation par ex) et sacoche habituelle. Sinon vous risquez fort que lapoussière de sable se mette dans l’objectif rétractable et grippe le mécanisme. Plusieurs ont eu ce problème le même jour, heureusement temporaire apparemment mais nous avons eu peur!

C/ purification de l’eau

Aucun problème d’eau avec la petite pilule dans la gourde ou bouteille plastique; préférez hydroclonazone seulement 6€ et quelques plutot que micropur plus cher (les 2 en parapharmacie).

D/ souvenirs souvenirs

Nous sommes nombreux à vouloir rapporter un peu de sable ou un petit caillou rouge (servant au maquillage des femmes Touaregs) etc…
Sachez que c’est interdit et que certains jours TOUS les bagages sont fouillés et le sable ou cailloux trouvés sont confisqués à l’aéroport. Il est vrai que j’ai vu des touristes tenter d’emporter une bouteille entière (1l5) de sable! Moi j’avais l’equivalent de 2 petites boites pellicule photo et le policier me les a laissé (je lui ai dis les avoir dans ma valise et ai passé beaucoup de temps pour les retrouver, au bout d’un moment il m’a dit de passer…. Autre moyen : il semble que certains de nos amis algériens adorent les magazines français donc emportez votre Point ou Nouvel Obs !)

E/ chaussures

Pour notre rando qui n’était pas sur des plateaux, mais restait en plaine (1200m tout de même) des chaussures légères étaient suffisantes; des jeunes avaient même de simple tennis … Le terrain était soit du sable, soit du sable tassé (type terre battue), soit de la grosse caillasse (là il faut faire attention aux chevilles) en montée ou descente.

F/ lumière frontale

ce n’est pas indispensable (moi même n’en n’avait pas, simplement une lampe à manivelle et une petite à chargement solaire) mais si vous souhaitez lire le soir à la veillée ou dans votre duvet c’est beaucoup plus simple que jongler d’une main avec le bouquin et de l’autre avec la lampe, reste la langue pour tourner les pages…..
G/ difficulté de la rando: aucune une dame de notre groupe n’était pas une marcheuse régulière et n’a eu aucune difficulté.

H/ la tente

Cela peut rebuter certains qui n’ont pas l’habitude de camper; c’est mon cas. Aucun problème; certes le matelas n’est pas aussi confortable que votre lit habituel car moins épais donc on sent un peu le terrain … mais cela ne m’a pas gêné beaucoup. Quand à la monter ou la démonter: ceux qui dorment à la belle étoile n’ont pas à le faire évidemment! mais moi je préférais; je la montais et démontais en moins de 5 mn et je ne suis pas particulièrement doué…

cdecloux
A propos de l'auteur

 Randonneur du dimanche (au sens littéral du terme car nous faisons le plus souvent des petites rando le dimanche en Ile de France...) je fais parfois des semaines en France ( chemin de St Jacques) ou hors de France (Madeire, Algérie) de marche mais toujours assez cool. Amateur de performances pures, passez votre chemin! Christi...



1 × cinq =