La Gomera Sauvage

Destination : Europe » Espagne | Activité : Randonnée  | Agence : Allibert Trekking 


La Gomera Sauvage - Randonnée aux Canaries
Posté le :


Carnet : Randonnée aux Canaries

On surnomme la Gomera la « isla Colombina » pour ses liens étroits avec Christophe Colomb. La référence à l’aventurier est dans toutes les villes de l’île. Pourtant, le charme ; le vrai est ailleurs.

La Gomera est une petite île de l’archipel des Canaries avec une surface de 372 km². C’est la seule île des Canaries à ne pas avoir subi d’éruption volcanique pendant les deux derniers millions d’années. Le paysage, modelé par l’érosion, est escarpé avec de profonds canyons (les barrancos) qui se creusent du centre de l’île jusqu’à la mer.
Au cœur de l’île, le Parc national Garajonay, classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1986, protège une des dernières laurisylves (forêt de lauriers) comme il en existait à l’ère tertiaire dans toute la méditerranée.

Le paysage est tout en contraste selon où on se situe sur l’île : Le sud est aride alors que les gorges profondes du nord et la laurisylve du centre sont arrosées par les alizés.

Au cœur des Barrancos : el Cercado – Valle Gran Rey

Hier soir, nous nous sommes installés à notre hôte après avoir pris le ferry depuis Tenerife. Ce matin, nous démarrons la randonnée depuis le petit village d’El Cercado, réputé dans tout l’archipel pour ses poteries faites à la main à la manière des ancêtres berbères de l’île, les Guanches.

Belle descente le long du barranco de la Matanza composé d’agaves, de cactus et d’euphorbes, mais aussi d’amandiers et de palmiers. Malgré l’aridité, les cultures en terrasse sont nombreuses grâce aux canaux d’irrigation mis en place par les paysans.

Nous poursuivons notre descente vers l’Ermita de Los Reyes, pour terminer à l’Ermita de San Pedro à Valle Gran Rey, où une partie du groupe part se baigner pendant que l’autre déguste une « cerveza ».

Ascension de l’Alto Garajonay

Aujourd’hui, nous découvrons à pied le parc national de Garajonay au cœur même de la laurisylve (forêt primitive de lauriers), là où elle est la plus dense et la plus exubérante.
La journée de marche commence à San Domingo de Guzman (103 m) et grimpe jusqu’au petit hameau d’El Cedro. Nous y déjeunons dans une auberge typique gomérienne. La « sopa de berros » avec de la farine de « gofio » (maïs grillé puis moulu) servi dans les « morteros de madera » (bols creusés dans du bois) et le poulet au safran n’ont plus de secret pour nous.

Après le déjeuner, nous entrons dans le parc national. Immédiatement, la forêt se fait plus dense et plus luxuriante. Nous continuons jusqu’à l’Ermita Notre Dame de Lourdes, où se déroule, lors de la sortie annuelle de la vierge qu’il héberge, l’une des fêtes les plus populaires du nord de La Gomera.

A l’Alto Garajonay, vue majestueuse sur l’ensemble de l’île et le reste de l’archipel des Canaries.


Randonnée organisée par Allibert Trekking, spécialiste du trekking et des voyages d’aventure dans le monde

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com