La Rûa de Molines – Saint Véran

Destination : Provence Alpes Côte d'Azur » France | Montagne : Alpes ; Queyras | Activité : Raquettes à neige  | Agence : Destination Queyras 


La Rûa de Molines – Saint Véran - Tour du Queyras en raquettes
Posté le :


Carnet : Tour du Queyras en raquettes

D+ : 850 m
D- : 550 m
Temps de marche : 5h00

La Rûa, 8h30. Ciel bleu azur, -10°C. Un temps de saison !
Nous ajustons l’arva avant de partir, récupérons les raquettes et bâtons dans le petit cabanon et remontons la vallée de l’Aigue blanche en direction de Saint Véran.
Petit passage par l’Eglise Saint Romain de Molines. Originale avec son clocher massif surmonté d’un important toit en bois et sa décoration intérieure baroque, l’Eglise dispose également de deux cadrans solaires, un diurne et un nocturne.

Nous longeons le torrent de l’aigue blanche et chaussons les raquettes entre la Chalp et Saint Véran. Nous remontons le rif de Chatelard et passons les cabanes de Lamaron sous les crêtes de Curlet. Proche de Saint Véran, la montée est labourée de traces de skieurs, raquettistes et marcheurs. On aimerait avoir la montagne à soi mais ce n’est pas toujours possible !

Pique-nique bronzette sur les crêtes de Curlet (2389 m). Avant de plonger sur Saint Véran, petite halte à la croix de Curlet qui offre un panorama sur Saint Véran des plus intéressants. Depuis le promontoire, on distingue bien les fustes, les deux églises et le gîte où nous allons passer la nuit.

Pour finir la journée dans la bonne humeur, descente en toboggan sur un dénivelé de 350 mètres. A chacun son rythme : si certains sont là pour déblayer la neige et foncer, d’autres préfèrent maîtriser leur glissade et apprécier le paysage…

Depuis le pont du Moulin, il nous reste 200 mètres de dénivelé positif pour rejoindre le village de Saint Véran, plus haute commune d’Europe (2042 m). Selon la légende, le nom du village vient de Saint Véran, évêque de Cavaillon au 6ème siècle (585-589), qui délivra les campagnes des environs de la Fontaine du Vaucluse d’un dragon en furie.
Nous remontons le village et passons successivement par les cinq quartiers du village : les Forannes, le Chatelet, la Ville, Pierre Belle et le Villard. Intégralement construit en bois et en pierre, le village comporte de nombreux cadrans solaires (voir encadré). C’est sans conteste l’un des plus beaux de France même s’il se transforme peu à peu en musée et lieux de villégiature. Installation au gîte des Gabelous, ancienne douane de l’Ancien Régime.

Encart Cadran Solaire

On trouve plus d’une vingtaine de cadrans solaires à Saint Véran. Ce type de cadran mural date de la période de la Renaissance. Il remplace le cadran primitif, le gnomon, qui se composait d’un pieu planté verticalement dans le sol autour duquel étaient gravées les heures. Les cadrans muraux se composent d’une aiguille, le style, dont l’ombre portée donne les heures qui elles-mêmes sont peintes sur le plan du cadran. Les cadrans les plus célèbres de Saint Véran ont été réalisés par un artiste piémontais, de 1840 à 1845 : Giovanni Francesco Zarbula.
Le décalage horaire entre le cadran solaire et la montre est lié, hormis le décalage horaire décidé par l’Etat, à la situation du lieu par rapport au méridien de Greenwich : Les cadrans solaires de Saint Véran ont entre 30 minutes et 1 heure 30 de décalage par rapport à la montre, selon les saisons.


Randonnée itinérante en raquettes réalisée avec Destination Queyras, spécialiste des randonnées à pied, en raquettes et à ski dans le Queyras et ailleurs dans le monde.

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com