Lagune C.A.B. – Mallin Mate Dulce

Destination : Argentine » Amérique | Montagne : Andes ; Patagonie | Activité : Randonnée  | 


Sixième jour de marche entre la lagune C.A.B. et Mallin Mate Dulce dans le parc national Nahuel Huapi en Patagonie
Posté le :


Carnet : Traversée du Parc National Nahuel Huapi

  • Temps de marche : 3h25
  • Distance : 7km
  • Dénivelés : +485 m / -465 m

Sept heures, il fait gris… Huit heures, aucun changement… Neuf heures, le ciel semble se dégager, nous sortons de la tente et mettons nos affaires à sécher. Le paysage a complétement changé, tout est blanc !
Dix heures les Américains nous disent que le temps va s’améliorer, qu’il n’y aura pas de pluie aujourd’hui et que le beau temps sera de retour demain. Ils ont eu un point météo par téléphone… Ils quittent le bivouac les pieds dans l’eau… Nous apprenons par la même occasion, que si nous n’avions pas trouvé le chemin qui contourne la lagune, c’est parce qu’il n’y en a pas ! Il faut la contourner directement dans l’eau…

Cela nous a motivé d’avoir ces informations et de les voir partir, nous décidons de continuer dans le sens initialement prévu malgré le manque de temps et de nourriture ! Il est finalement onze heures quand nous décollons. Vingt minutes les pieds dans l’eau à contourner le lac sur 800 mètres, nos pieds sont complétement gelés. Il nous faut les frictionner pendant quinze minutes pour retrouver un peu de sensation ! Nous avons l’impression que nos doigts de pied vont tomber…

Nous repartons par un sentier peu tracé à travers des sapins enneigés. Nous avons l’impression d’être aux sports d’hiver ! La neige de la veille, en plus d’offrir un panorama superbe, nous permet de rester sur le bon chemin, en suivant les traces de pas des Américains. Après une bonne montée, nous arrivons à un petit col qui nous conduit ensuite encore un peu plus haut, au travers d’un passage rocheux, à un petit sommet à côté du Cerro C.A.B. Le ciel est couvert, mais le panorama reste très beau et effectivement, il ne pleut pas. Une courte pause repas, nous économisons pour les jours suivants, et nous entamons la descente à travers de gros blocs rocheux. Nous finissons par arriver, après quelques heures de marche seulement, dans la prairie humide de Mallin Mate Dulce. Nous plantons la tente avant la chute de quelques flocons.

Simon
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net