Machu Picchu

Destination : Pérou » Amérique | Montagne : Andes | Activité : Randonnée  | 


Machu Picchu - Tour de l'Ausangate
Posté le :


0
(0)

D’Ollantaytambo, nous montons dans le train qui conduit au pied du Machu Picchu. Mais nous le quittons un peu avant le terminus, au km 104 (2070 m). De là, nous rejoignons le sentier de l’Inca. Ce chemin de randonnée serpente au dessus de la vallée encaissée où coule la rivière Urubamba. Le paysage est splendide : nature verte luxuriante, orchidées sauvages, panoramas sur les hautes montagnes alentours. Cela nous console de la chaleur accablante et des marches qui mettent les molets à rude épreuve. Nous traversons les ruines incas de Winay Wayna, perdues dans la végétation, avant d’atteindre Inti Puncu, la "Porte du Soleil" (2700 m).

D’Inti Puncu, notre regard embrasse pour la première fois le site du Machu Picchu. C’est absolument grandiose : la cité inca s’étale entre des pics acérés. Nous effectuons un petit tour de la cité, quasiment vide en cette heure avancée de l’après-midi : un luxe ! Puis un bus-navette nous descend à Agua Calientes, où nous passons la nuit. Agua Calientes est extrêmement encaissée entre les montagnes, au fond de la vallée. C’est essentiellement une ville-dortoir pour les visiteurs du Machu Picchu mais son ambiance reste sympathique, notamment du fait de la ligne de chemin de fer qui passe en plein milieu de l’étroite rue principale ! Ambiance western… Après un bon repas, nous nous délassons dans l’une des sources d’eau chaude publique.

Le lendemain de bonne heure, nous retournons sur le site du Machu Picchu. L’état de conservation des ruines est bien meilleur que tout ce que nous avons pu voir jusqu’à présent. C’est peut-être que le site était déjà quasi abandonné à la végétation quand les Espagnols survinrent et qu’il ne fut "re-découvert" et popularisé qu’en 1911 par l’explorateur américain Birgham. Nous montons ensuite au Wayna Picchu, l’un des pitons qui domine le site.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite à la covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir. Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top 10 de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Déstockage en cours. Jusquà -70% sur plus de 4300 produits)
  • Amazon (librairie et bazar)
  • Chamina Voyages (randonnées en France et en Europe)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – French days jusqu’au 29 septembre)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (randonnées dans les Pyrénées)
  • Snowleader (boutique outdoor – Déstockage d’été. Jusqu’à -70% sur plus de 10 000 produits)
  • Trekkinn (boutique outdoor – Bons plans Jusqu’à -62% en ce moment)

En début d’après-midi, nous reprenons le train pour Cusco. Les nombreux arrêts sont l’occasion de quelques emplettes auprès des femmes qui viennent vendre leur artisanat, notamment les superbes étoffes tissées qu’elles portent.

Rendez-vous à la page Ausangate pour le récit du trek.

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Timelapse du Moment : Le Wilder Kaiser, Tyrol, Autriche
Share via
Copy link