Mollunes – Refuge de Berbois

Destination : France » Bourgogne-Franche-Comté | Montagne : Jura | Activité : Randonnée  | 


Etape identique à la précédente avec un peu moins de forêts et nous traversons cette fois quelques hameaux et villages, ce qui sera l’occasion de faire quelques ravitaillements pour les pique-niques qui restent à la charge des participants dans nos organisations. Quelques rencontres avec des randonneurs qui apprécient également la région mais aussi avec des baliseurs qui œuvrent pour nous sur le terrain en balisant les chemins de marques blanche et rouge.
Posté le :


  • Distance : 18 kms
  • Dénivelé positif : 540 m
  • Dénivelé négatif : 540 m
  • Temps de marche : 4h30

Grand beau ce matin avec un ciel bleu et les sommets du Haut-Jura qui se dévoile enfin sous le soleil. On prendra le départ après avoir discuté avec un groupe de baliseurs qui démarrent devant le gîte mais partent en sens inverse. Le chemin commence par descendre en sous-bois puis traverse une prairie en cours de fauche où les fleurs embellissent encore les andains dans la rosée du matin. Cette vision bucolique sera un peu gachée par la fumée du tracteur qui a des difficultés pour démarrer avec l’humidité. 

On chemine donc sous le soleil en flânant même un peu dans les sous-bois, alternant les prairies et les petits hameaux, les montées et les descentes, avant d’apercevoir le clocher des Moussières et de refaire une deuxième pause pendant que certains vont de l’épicerie à la boulangerie pour se ravitailler.

Le tracé initialement prévu est en fait la variante de la GTJ et nous empruntons donc le tracé normal, ce qui allongera le parcours de deux kilomètres pour passer par le lac de l’Embouteilleux. Juste avant d’arriver au lac, on rencontrera un groupe de randonneurs de Besançon en train de pique-niquer mais nous poursuivrons jusqu’à celui-ci qui n’est pas accessible et nous nous arrêterons donc au bord du chemin pour éviter les attaques de moustiques.

On croisera ensuite quelques bisons dans une combe éponyme, heureusement derrière une clôture bien solide puis après une dernière bosse et deux combes toujours aussi désertes on gagnera le refuge de Berbois. On nous propose un dortoir de 6, un tepee de 6 et une yourte de 4, ce qui permet que chacun y trouve son compte.

Séance repos et relaxation avant de passer à table, avec ici aussi des produits frais, toujours bien appréciés en itinérance. 

A propos de l'auteur

J'ai parcouru la France à vélo puis, Fondateur et Président du Randonneur Club des Monts de Flandre, depuis plus de 20 ans, j'organise avant tout des randonnées dans les Flandres chaque semaine et dans la région Nord-Pas de Calais ou la Belgique une fois par mois. J'org...



http://rcmf-bailleul.com