Randonnée sur le GR4 de Grasse à Manosque

Destination : Provence Alpes Côte d'Azur » Europe | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 11 jours | Difficulté : 2 | Dénivelé : +9700 m/-9000 m | Type d'itinéraire : Ligne | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Bivouac et Gite d'étape
Meilleures Périodes : Avril, Mai, Septembre, et Octobre
11 jours de randonnée sur le GR4 de Grasse à Manosque en Provence Alpes Côte d'Azur. Récit et trace GPS de cette belle randonnée.
Posté le :



Télécharger la "Trace GPS de Grasse à Manosque par le GR4" (Téléchargement :107 fois)
4.3
(4)

Avec ma compagne, nous avons souhaité partir une dizaine de jours en randonnée, en France et hors saison (octobre). Nous nous sommes donc orientés vers les Alpes du Sud, et le GR4 rassemblait beaucoup de nos souhaits : ravitaillement régulier, itinéraire relativement facile avec des dénivelés n’excédant pas 1000 m par jour, de l’eau le long du parcours, des beaux paysages, … Bref, cet itinéraire nous était tout destiné ! Pendant 11 jours, nous avons randonné de Grasse à Manosque sur le GR4.

 

Le départ de Grasse

Nous voilà donc partis, nous laissons notre voiture à Manosque et prenons un covoiturage jusqu’à Grasse. Nous arrivons en pleine ville, faisons nos courses pour 2 jours d’autonomie, sortons du magasin, sous les regards étonnés de beaucoup de monde. Une bagarre éclate non loin de nous, vite vite vite nous sautons dans le bus qui nous fait quitter le centre-ville. Nous descendrons quelques arrêts plus loin et nous partons. Nous sommes mi-octobre, il fait encore chaud. La première montée en plein soleil avec les sacs lourds est éprouvante.

Arrivés en haut, nous posons la tente face à la méditerranée. Puis je sens quelque chose d’humide dans mon dos : ma poche à eau a éclaté. Je récupère ce qui peut l’être puis nous nous organisons, pour ne pas manquer. Mais rien de grave, le lendemain nous traverserons un village où je pourrais sûrement acheter des bouteilles.

Le chasseur et son fusil

Après une belle nuit calme, nous nous réveillons et trouvons devant la tente un chasseur fusil chargé, nous regardant d’un air suspicieux. Pas de bonjour, pas le temps, le voilà reparti. Et oui, c’est vrai, le sud c’est un pays de chasseurs… Nous partons relativement vite et pas très sereins. Les paysages sont toujours aussi beaux mais quelques coups de fusil nous rappellent qu’il faut chanter, chanter fort ! Nous ne verrons pas d’animaux durant les deux premiers jours. Juste quelques oiseaux et de superbes milieux abritant la vipère d’Orsini, une petite vipère très rare et menacée d’extinction. Je la cherche rapidement mais l’habitat est tellement vaste que c’est peine perdue … Nous repartons en direction des belles montagnes qui attendent. Quelques kilomètres plus loin, je m’arrête pour acheter deux bouteilles d’eau, quel plaisir de boire par des températures comme celles-ci !

Le brame du cerf

Plus nous nous enfonçons dans l’arrière-pays, plus les paysages sur le GR4 changent. Gorge profonde, petit village en pierre sèche, c ‘est superbe ! Le temps est au beau fixe durant les premiers jours. Les nuits sont calmes. Sauf une dont je me souviendrai longtemps : vers le village de Cipières, nous bivouaquions alors à la sortie d’une très grande combe. Les flancs de la combe ont servi a des cerfs en rut toute la nuit. Nous n’avons pas fermé l’œil, ces bêtes majestueuses paradant à quelques mètres de la tente. Nous avons eu de belles frayeurs également quand nous les entendions courir vers nous, nous avons rarement autant criés et tapés des mains !

Direction Entrevaux

Le temps s’est ensuite dégradé, notamment à proximité de Gréolière des neiges (point culminant de notre randonnée, 1516 m) où nous avons commencés une partie plus forestière. De belles forêts de pente aux végétations très marquées par l’orientation des versants. Une très belle diversité rendant cette partie très agréable. Les ambiances étaient superbes, la brume sur des flancs entiers de montagne : un vrai décor de cinéma !

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite à la covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir. Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top 10 de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Déstockage en cours. Jusquà -70% sur plus de 4300 produits)
  • Amazon (librairie et bazar)
  • Chamina Voyages (randonnées en France et en Europe)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – French days jusqu’au 29 septembre)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (randonnées dans les Pyrénées)
  • Snowleader (boutique outdoor – Déstockage d’été. Jusqu’à -70% sur plus de 10 000 produits)
  • Trekkinn (boutique outdoor – Bons plans Jusqu’à -62% en ce moment)

Nous arrivons ensuite à Entrevaux. Le paysage est à couper le souffle : le Var, le village et son château perché. C’est superbe et c’est un des moments forts du GR4. Nous y dormirons deux jours afin de visiter le village et se reposer.

Les gorges du Verdon

Nous repartons, contents de notre étape. Nous progressons dans des paysages plus provençaux jusqu’au point sublime qui délimite l’entré des gorges du Verdon.

Malheureusement, le lendemain, le plafond nuageux est bas, nous ne voyons pas toutes les falaises marquant l’entrée dans les gorges. Mais cela reste très impressionnant quand même. Nous traverserons les gorges du Verdon sous des nuages bas, ce qui n’a pas permis d’apprécier la grandeur des paysages à leur juste valeur, dans un calme superbe : nous étions seuls ou presque ! Mais après les gorges, la route … quelques kilomètres de route pour rejoindre la Palud sur Verdon où nous dormirons au chaud dans un chouette petit gîte.

Le lendemain est également une superbe étape, notamment avec le Col de pleinvoir où la vue est magnifique. Et là, pour la première fois du trajet, nous rencontrons un couple faisant de la randonnée itinérante (Manosque Grasse). Dommage que l’on se rencontre le matin, le soir aurait permis de bivouaquer ensemble et d’échanger un peu plus que des conseils d’itinéraires et lieux de bivouac !

En route pour Manosque

Puis nous arrivons à Moustier-Sainte-Marie. Nous traversons le plateau de Valensolet ses champs de lavande pour nous rendre à Manosque. La vue est superbe, même s’il n y a plus les reliefs, ce plateau est très agréable. Nous arriverons à Manosque sous un beau soleil en milieu de matinée après 11 jours de randonnée sur le GR4 depuis Grasse.

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes : 4

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

luc39
A propos de l'auteur

Passionné depuis toujours par la nature, j'aime découvrir la faune, la flore et les paysages par le biais de randonnées itinérantes à diverses saisons. Que ce soit en hiver grâce aux trek  en ski ou en raquette, ou à la belle saison à pieds et à vélo, je parcours à mon rythme de naturaliste passionné les sommets et combes des montagnes...



J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Timelapse du Moment : Le Wilder Kaiser, Tyrol, Autriche
Share via
Copy link