Tour du Mont Julioz

Destination : France » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Alpes ; Bauges | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 2 jours | Dificulté : 2 | Dénivelé : +1840 m/-1840 m | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Forêt et Montagne | Hébergement : Bivouac
Meilleures Périodes : Mai, Juin, Juillet, Août, Septembre, Octobre, et Novembre
Récit de 2 jours de randonnée dans les Bauges autour du Mont Julioz par le Crêt du Char. Randonnée peu connue du massif des Bauges, le tour du Mont Julioz constitue pourtant une très belle randonnée printanière ou automnale réalisable en refuge, gîte d'étape ou en bivouac.
Posté le :


Carnet : Tour du Mont Julioz

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Trace GPS Tour du Mont Julioz   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Trace GPS Tour du Mont Julioz

Télécharger la "Trace GPS Tour du Mont Julioz" (Téléchargement :28 fois)

Massif calcaire des préalpes situé entre Annecy, Aix les Bains, Chambéry et Albertville, les Bauges offre des paysages très contrastés entre de larges dépressions verdoyantes et des sommets puissamment dressés vers le ciel. 14 d’entre-eux dépassent les 2000 mètres.

Tour du Mont Julioz (Bauges)

On distingue grosso-modo deux zones :

  • Les Bauges occidentales, bande relativement étroite courant entre Chambéry et Annecy, comportant les chaînons du Revard – Semnoz et celui du Margériaz,
  • Les Bauges orientales, constituées par la plus grande partie des montagnes du massif, jusqu’au rebord subalpin* dominant la Combe de Savoie.

Les patrimoines naturels et culturels sont particulièrement préservés par le Parc Naturel Régional qui s’étend sur une surface de 81 000 hectares.

Les 300 km de sentiers balisés offrent de nombreuses possibilités de randonnée, de quelques heures, à cinq jours. Profitant d’un week-end printanier, Johanne et moi sommes partis deux jours autour du Mont Julioz (1682 m), étirant sa longue crête forestière et rocheuse du Nord au sud et séparant ainsi la vallée du Châtelard de celle de Doucy-en-Bauges.

Une randonnée plutôt facile que nous avons voulu réaliser en bivouac, histoire de se sentir vraiment seul au milieu de la montagne.

Jarsy – Chalet de Bornette

  • Temps de marche : 4h00
  • D+ : 760 m
  • D- : 280 m

Avant de démarrer la randonnée, on passe les sacs à dos à la pesée : 12,5 kg pour Johanne et 13,5 kg pour le mien. Le bivouac qu’il soit pour une nuit ou pour dix demande toujours un minimum d’équipements. On souhaitait plutôt s’orienter sur le Tour de l’Arcalod mais la neige à à nouveau tombé au dessus de 1500 m. Avec plaisir, on se repli donc sur ce tour du Mont Julioz, une espèce de crête élancée séparant deux vallées.

On commence la randonnée à 14h30 depuis l’Eglise néogothique de Jarsy, appelée aussi la « Cathédrale des Bauges », et on emprunte le balisage du Tour des Bauges en remontant vers le nord en direction de Belleville, puis Doucy Dessous, la Chapelle et le Cul du bois (si si, je vous assure). Notre cheminement nous permet de nous rendre compte de la ruralité persistante des villages et les grangettes qui parsèment les anciens prés de fauche sont encore nombreuses.

Au calvaire, on prend le large sentier qui s’enfonce dans le tapis forestier et on remonte le vallon coincé entre le Mont Julioz (1662 m) et le Mont Trelod (2181 m), site réputé pour l’envol des parapentes.

Nous franchissons le guet du Grand Nant alors que des gouttelettes de pluie se mettent à tomber. Au Golet de Doucy (1329 m), premier col de la journée, le soleil réapparait. Des poches de neige sont encore présentes sous les arbres, dans les creux ou thalwegs, encore plus s’ils sont exposés nord.

En descendant sur le reposoir, une martre sort de la forêt par la clairière où nous progressons. On la reconnaît facilement, même de loin, grâce à son pelage particulier couleur chocolat sauf une tâche crème autour du coup et sur les pattes. Elle gambade et finit par s’éloigner nous jugeant trop près.

Au Reposoir, cap nord-est vers les alpages de Noubloz. Je pensais poser le bivouac ici mais une famille l’a déjà fait. Pour la tranquillité de tout le monde et puisqu’il y a de la place un peu partout en montagne, nous irons installer le bivouac un peu plus loin à proximité du chalet de la Bornette. A notre connaissance, celui-ci est maintenant fermé. Le refuge le plus proche est celui des Ailes du Nant. Pour nous, peu importe puisque nous sommes autonomes.

Après le montage de la tente, on passe vite à table. Le soleil se couche derrière le Crêt du Char alors que nous finissons nos plats lyophilisés. Nous sommes assis à regarder la nuit tomber, au milieu des Crocus et des chants d’oiseau. Notre bivouac a un petit côté « bout du monde » et pourtant nous ne sommes pas loin de la maison.

Greg : « On ‘a pas croisé beaucoup de randonneurs aujourd’hui. »
Johanne : « En même temps, ils ne sont pas fou les gens. Ce soir, y’a Patrick Sébastien à la TV ».

Sacré Johanne, toujours la bonne réplique !

Chalet de Bornette – Jarsy

  • Temps de marche : 6h30
  • D+ : 650 m
  • D- : 1150 m

Le chant des oiseaux m’extirpe de mon sommeil. Je regarde l’heure. 6h30. Et la température. 4°C. Je retourne me mettre au chaud dans le sac de couchage. Johanne dort encore.
A 7h30, nous sortons la tête de la tente. La nuit a été coupée de quelques réveils. Il faut dire que nous n’avons pas placé le bivouac sur un terrain tout à fait plat. Du coup, le corps a un peu glissé vers le bas cette nuit. Et comme la tente n’est pas bien large (c’est le prix du poids léger), on a un peu joué des coudes entre-nous.

Il ne fait que 8°C quand nous sortons de la tente toujours à l’ombre. Une heure plus tard, nous entamons la journée de marche vers les chalets du Mollard. Situé à une altitude quasi identique à notre bivouac, le site est plus plat et plus vite ensoleillé le matin. C’est ici que nous aurions dû planter la tente ! Qu’à cela ne tienne… Une prochaine fois peut être !
Nous prenons un peu de hauteur pour atteindre le Crêt du Char qui permet d’avoir un petit point de vue sur le sud du massif des Bauges. S’ensuit une descente raide à travers la forêt pour arriver à Mont-Derrière puis à Mont-Devant. Avec le Cul du bois hier, on atteint le paroxysme des villages à fesses !

A Mont-Devant, on remplit les poches à eau et on suit le balisage du GR 96 qui relie Annecy à Chambéry. On rejoint une route forestière que nous suivons jusqu’au col du Plane (1337 m). La carte IGN indiquait que nous pouvions couper à travers bois mais ce sentier n’existe plus ou ne nous l’avons pas trouvé. Le temps clair de la matinée est entrain de se couvrir. Dommage !

La descente s’effectue au cœur de la forêt domaniale du Nant de Granges jusqu’au hameau des Garins. En poursuivant la descente dans la vallée, on atteint le vieux Chatelard, Chef-lieu historique et administratif du canton des Bauges, frontière naturelle entre les « Bauges-devant » au sud-est, enchâssées entre les plus hauts sommets, et les « Bauges-derrière » au nord-ouest, ouvertes sur de larges plateaux. En restant en fond de vallée, on rejoint la Compôte dont la particularité est d’être le seul village d’un seul tenant. Au centre du village, nous quittons le balisage du GR 96 pour emprunter la petite route départementale qui conduit au hameau d’Etre. A sa sortie, nous prenons un sentier indiqué en pointillé sur la carte pour monter au village de Jarsy et ainsi boucler notre randonnée de deux jours dans les Bauges.

Informations pratiques

  • Difficulté : Randonnée facile sur bon sentier correctement balisé.
  • Variante : L’itinéraire classique du tour du Mont Julioz n’effectue pas de boucle par le Crêt du Char, ce qui réduit la randonnée d’environ deux heures. Il est alors tout à fait possible de l’effectuer dans la journée ou de dormir au gite d’étape du Roc du bœuf de Mont-Devant (Le Mont – 73340 Bellecombe en Bauges – Tel. : 33(0)4 79 63 34 14).
  • Pour effectuer notre itinéraire en refuge, nuit possible au refuge d’alpage des Ailes de Nants (06 72 28 94 79)
  • Carte : Top 25 Massif des Bauges 3432 OT

Sites utiles

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com