Ville-Vieille – la Chalp d’Arvieux

Destination : Provence Alpes Côte d'Azur » France | Montagne : Alpes ; Queyras | Activité : Raquettes à neige  | Agence : Destination Queyras 


Ville-Vieille – la Chalp d’Arvieux - Tour du Queyras en raquettes
Posté le :


Carnet : Tour du Queyras en raquettes

D+ : 775 m
D- : 440 m
Temps de marche : 5h00

Ville-Vieille, 18h00, gîte de l’Astragale. Situé au confluent du Guil et de l’Aigue Agnelle, le gîte de l’Astragale est au cœur du village de Ville-Vieille. Dans un cadre chaleureux, les membres du groupe font connaissance. Thierry Franzini, accompagnateur raquettes, un des fondateurs de Destination Queyras, présente le circuit. C’est lui qui nous guidera sur les chemins enneigés du Queyras.

Ville vieille, 8h30. Thierry distribue le matériel. Outre les bâtons et les raquettes, chaque personne porte une pelle, une sonde et un arva (Appareil de Recherche de Victimes en Avalanche), éléments indispensables pour toute randonnée hivernale. On ne joue pas avec la sécurité des clients même si cette semaine les risques d’avalanche sont extrêmement faibles.

Nous longeons côté ubac le torrent du Guil qui descend du Mont Viso. L’hiver, cette vallée du Queyras est la seule porte d’entrée du Parc Naturel Régional. La température affiche -9°C ce matin. Mieux vaut ne pas s’éterniser à l’ombre. Thierry vérifie les arva. Tout est ok. Nous poursuivons…

Chateau Queyras

Nous gagnons rapidement Château-Queyras. Le fort est entrain de sortir de l’ombre. On ne connaît pas son origine exacte. On le cite dans des textes, vers 1343, au moment où se décidait la République des Escartons. Aujourd’hui, le fort se visite en période estivale. Certains disent que le rocher sur lequel est construit Fort Queyras a donné son nom à la région. D’autres avancent que ceux sont les Quariates, les premiers habitants de la région vers le Vème ou le IVème millénaire, qui sont à l’origine du mot Queyras.
Nous contournons le fort et passons côté adret. Les polaires sont vite placées dans le sac à dos. D’abord tranquille, la montée se complique un peu par le passage d’une glacière. Difficile de progresser lorsque le sol est, au mieux gelé, au pire, recouvert d’une épaisse couche de glace glissante.

Thierry prend plein sud pour trouver un terrain plus clément. Nous sommes au cœur du bois de Randon, pinède magnifique dont les rayons du soleil percent aisément les arbres sans feuille. A une heure de Château-Queyras, on est seul au milieu de la nature. Ici, c’est un écureuil qui passe devant nous, là ceux sont deux chevreuils qui gambadent à notre approche.

Le midi, la pause pique-nique a lieu au lac de Roue (1847 m) recouvert d’un épais tapis neigeux. Exposé sud, les lieux invitent à la sieste…

Nous poursuivons l’après-midi sous les mélèzes. Thierry s’arrête un instant pour nous faire découvrir l’épine-vinette. Fréquent en montagne, c’est un arbuste épineux à feuillage semi-persistant de la famille des Berbéridacées. Leurs baies, rouges et charnues, très amers, sont riches en vitamines et peuvent être utilisées dans la confection de sirops et gelées.

Nous redescendons sur la Chalp d’Arvieux pour nous installer au chalet Viso tenu par un couple de belge depuis octobre 2007. On aurait tord de ne pas profiter de la bière belge qui lorgne nonchalamment dans le frigo !


Randonnée itinérante en raquettes réalisée avec Destination Queyras, spécialiste des randonnées à pied, en raquettes et à ski dans le Queyras et ailleurs dans le monde.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com