Test chaussures Quechua MH500 femme

Test des chaussures Quechua MH500 femme, des tiges basses confortables et efficaces pour la randonnée sur des sentiers de moyenne montagne
Posté le :


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Chaussures Outdoor (randonnée, VTT, alpinisme, ski...)
  • Composition : Semelle : 50 % éthylène vinyl acétate, 50 % caoutchouc. Butadiène / Extérieur : 38 % polyuréthane, 17 % polyamide, 45 % croûte de cuir bovin / Intérieur : 100 % polyester
  • Description : Les Quechua Evofit MH500 sont des chaussures basses, imperméables, pour randonner sur chemins et sentiers
  • Saisonnalité: 2 saisons
  • Genre: Femme
  • Technologies : Semelles : Cross contact, adhérence ratissant large entre terrain meuble et dur. Semelle intermédiaire : double amorti assuré par 4 mousses placées judicieusement le long de la semelle. Pare pierre en caoutchouc pour protéger les orteils et le talon. Intérieur : Technologie Evofit, donnée pour être «  la chaussure qui s'adapte à votre pied au fil de vos pas et non l'inverse. Chaussures « moulées » à votre pied.
  • Membrane : Membrane imperméable propre à la marque
  • Semelle : Cross contact, adhérence ratissant large entre terrain meuble et dur
  • Tailles disponibles du produit: du 36 au 42
  • Poids (donnée fabricant): 712 g en 39
  • Poids (produit pesé par le testeur): 690 g en 40
  • Couleurs: rouge - rose - gris - bleu
  • Garantie: 2 ans
  • Entretien: Séchage à plat, lavage à la main, pas de blanchiment, pas de séchage en tambour, pas de repassage, pas de nettoyage à sec. Stockage dans un local aéré à l'abri de la lumière et de l'humidité.
  • Prix: 60 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Jura, voyage à vélo/rando en Europe.
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Campagne, Forêt, Littoral, Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 60 jours
  • Conditions météorologiques: Bonnes conditions. Pas de pluie diluvienne qui me permette de tester vraiment l'imperméabilité à long terme, mais rosée matinale.

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Vietnam
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: En partie
  • Produit recyclable: Non
  • Récupération par le fabricant: Non
  • Politique et engagements environnementaux de la marque: https://www.developpement-durable.decathlon.com/

Proposées dans les magasins Décathlon, les chaussures Quechua MH500 femme sont des tiges basses de randonnée, imperméables. Je les ai testées lors d’un voyage à vélo et petites randonnées en Europe. Avant de partir j’ai porté ces chaussures de randonnée quelques fois dans le Jura puis les ai utilisées tous les jours pendant 2 mois dès que je n’étais pas sur mon vélo, que ce soit pour arpenter des capitales, faire des visites de sites naturels, ou lors de quelques randonnées à la journée ou en bivouac. Bilan de cette expérience.

Test des chaussures Quechua MH 500 femme

Premières impressions sur les chaussures Quechua MH500 femme

Au déballage, la première impression donnée est celle de la solidité et de la simplicité. Le serrage se fait par lacets plats qui passent dans de simples trous dans la croûte de cuir épaisse en partie basse et ensuite dans des oeillets pour la partie supérieure. Pas d’ajustement spécifique, facilité de remplacement si besoin. La languette, dont la partie supérieure est en croûte de cuir, est reliée au corps de la chaussure par un soufflet en matière “imperméable”, la même qui forme l’intérieur du chaussant. On a donc une membrane imperméable recouverte d’une croûte de cuir. Le pare-pierres est large et rigide, en caoutchouc. La semelle est relativement souple, ce qui est normal pour une  chaussure tige basse de cette catégorie, bien crantée.

Sur le terrain

Au début, le confort n’est pas optimum mais à l’usage et assez rapidement les chaussures Quechua MH500 femme deviennent de vraies pantoufles. J’avoue que j’étais assez peu confiante sur la technologie Evofit mise en avant par Quechua. C’était à tort et j’ai été un peu bluffée par ce système “qui permet à la chaussure, avec le choix de matières extensibles et un design spécifique sur la zone articulaire du pied, d’épouser parfaitement la forme de votre pied”. J’ai ainsi pu faire 25 km sur du macadam par temps chaud sans ressentir de fatigue dans les pieds. Parlons maintenant de l’amorti. Il m’arrive souvent, après toute une journée à marcher sur le macadam, d’avoir les talons douloureux. Je n’ai absolument pas ressenti ce souci avec les Quechua MH500. Mes quelques randonnées ont été effectuées avec un sac relativement léger et il n’y a rien à redire sur l’amorti. Sur ce point là aussi, je suis agréablement surprise. La respirabilité est bonne, aucune surchauffe du pied à déplorer, pas de transpiration. La semelle intérieure est amovible pour un meilleur séchage si nécessaire. Bref, pour une chaussure dans cette gamme de prix, je suis très agréablement surprise par la qualité de fabrication et le confort.

chaussures de randonnée Quechua MH500 femme

En ce qui concerne l’imperméabilité, il est annoncé qu’elle permet ” de marcher 12 km dans l’eau en restant les pieds au sec ». Même si j’ai eu des matins bien mouillés de rosée, je n’ai jamais éprouvé le produit en marchant sous des trombes d’eau une journée ou sur un terrain particulièrement imbibé pendant 12 km (pourquoi pas 13 ?). Je suis restée les pieds au sec dans la rosée ainsi que dans les flaques d’eau mais je reviendrai compléter ce test par la suite sur ce critère. La tenue du pied est celle d’une chaussure tige basse. Le simple laçage conventionnel ne permet pas de réglage particulier, c’est à l’utilisateur de serrer plus ou moins suivant sa convenance.  L’accroche de la semelle est bon tant que le terrain est sec mais pourrait être plus efficace sur terrain mouillé (surtout pierreux ou rocheux). Après 60 jours d’utilisation quotidienne sans aucun entretien, et probablement quelques centaines de kilomètres accumulés, je ne remarque aucune usure de celles-ci, ce qui est un bon point mais indique probablement une gomme assez dure, ce qui va forcément à l’encontre de la tenue sur terrain mouillé.

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 90%
    Confort - 90%
  • 85%
    Protection des pieds - 85%
  • 80%
    Maintien du pied - 80%
  • 70%
    Semelle - 70%
  • 70%
    Imperméabilité - 70%
  • 85%
    Respirabilité - 85%
  • 90%
    Poids - 90%
83%

Mon avis

Les chaussures Quechua MH500 femme sont confortables et efficaces pour de la randonnée sur des sentiers faciles de moyenne montagne. Ce sont également – de par leur polyvalence, solidité et légèreté – d’excellentes chaussures pour voyager, allier tourisme et sorties à la journée. Après deux mois, mes chaussures sont en très bon état et confortables comme des charentaises. Elles offrent un bon rapport qualité/prix.

Verdict
Points forts
  • Confort
  • Prix
  • Légèreté
Points faibles
  • Accroche sur terrain rocheux mouillé

Où acheter les chaussures Quechua MH500 femme

Nathalie
A propos de l'auteur

Après 16 ans passés dans l'industrie à rêver d'être dehors, m'y voila. Cela fait 15 ans que je suis accompagnatrice en montagne et que je partage mon temps entre cette activité et des voyages au long cours à vélo, à pied, à skis......



http://www.nathaliecourtet.fr
2 Responses
  1. NINI Guillaume

    Je les ai acheté en version homme au printemps et j’en suis satisfais. Elle sont une bonne accroche et un bon amortis ! Je les ai utilisé en Alsace, dans les Vosges et en Ecosse.
    Elles vont me suivre en Islande comme chaussure de repos ou petite ballade en septembre.

Sending
Your rating:

La vidéo du Moment : El Cinquè Llac