Test chaussures Lowa Phoenix GTX Lo

Test des chaussures de randonnée Lowa Phoenix GTX Lo lors d’un trek en Ecosse. Deux semaines de marche dans un climat humide avec aux pieds, la Phoenix (version femme pour Célia et version homme pour Simon) pour parcourir le Cape Wrath Trail.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Chaussures Outdoor (randonnée, VTT, alpinisme, ski...)
  • Composition : 39 au 47 (homme) et 35 au 42 (femme)
  • Description : Chaussures de randonnée basses
  • Saisonnalité: 2 saisons
  • Genre: Homme
  • Membrane : Gore-Tex
  • Semelle : Lowa Elika, ressemelable
  • Tailles disponibles du produit: 39 au 47 (homme) et 35 au 42 (femme)
  • Poids (donnée fabricant): 1000 g en taille 42 (homme)
  • Poids (produit pesé par le testeur): 985 g en taille 42 (homme) et 890 g taille 40 (femme)
  • Couleurs: anthracite/rouge ou paon/anthracite (homme) et aigue-marine/gris, gris/menthe et rouge/gris (femme)
  • Garantie: nc
  • Entretien: nc
  • Prix: 150 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Highlands en Ecosse
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 13 jours
  • Conditions météorologiques: Humide

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Allemagne
  • Produit recyclé: Oui
  • Emballage recyclable: En partie
  • Produit recyclable: En partie
  • Récupération par le fabricant: NSP

 

Lowa Phoenix GTX Lo

Test des chaussures Lowa Phoenix GTX Lo

Lowa est une marque très réputée dans le milieu de la chaussure et les Phoenix GTX Lo sont des chaussures tiges basses spécialement conçues pour le trekking. Munies d’une très bonne semelle d’accroche rigide, et ressemelable (service payant de Lowa), elles sont faites pour absorber les terrains les plus durs sans que les pieds souffrent. Les pieds sont également gardés au sec grâce à la membrane imperméable Gore-Tex très efficace. Nous les avons portées durant 13 jours lors d’un trek dans les Highlands en Ecosse. Avec de longues journées de marche, nous avons pu tester leur confort dans le temps et la distance, leur accroche sur un sol humide et sur des rochers, et surtout, leur imperméabilité sous la pluie écossaise.

Le laçage, classique, est muni de 2 séries de 5 œillets. Les lacets, un peu trop longs à mon goût, sont ronds et laissent présager qu’ils se desserreront constamment. Et pourtant, ce n’est nullement le cas. Une fois serrés, ils ne bougent pas de la journée, même lors de frottements avec la végétation. Comme ce modèle était un peu large pour nous, il nous a fallu serrer fort les lacets pour qu’elles nous tiennent bien aux pieds.

La semelle extérieure est rigide, c’est la principale caractéristique de cette chaussure tige basse. La semelle Lowa Rubber Outsole est faite de différents mélanges de gommes en caoutchouc pour s’adapter aux terrains, elle se distingue par une bonne traction sur les chemins de randonnée. La semelle intérieure Soft Shank est simple et propose un confort classique sur ce type de chaussures. Concernant l’accroche de la semelle, elle a été au rendez-vous, surtout lorsque le sol était humide. Même sur des terrains qui restent habituellement délicats, comme de la roche mouillée, nous avons été bluffés par l’adhérence de la chaussure.

Outre la rigidité de la semelle, la chaussure l’est également à l’arrière du talon. Avec des chaussures que nous avons reçues juste avant le départ (pas eu le temps de s’y faire) et le fait qu’elles ne soient pas tout à fait adaptées à nos pieds (un peu large pour nous), nous avons souffert aux talons. Célia surtout, a eu de grosses douleurs durant toute la traversée et a dû s’équiper d’une chevillère rembourrée. L’usure des chaussures et des chaussettes à cet endroit montre que le frottement a été rude. Du coup, le confort n’était pas au rendez-vous pour nous sur ce point… Cela reste subjectif à la forme de nos pieds et au fait nous avons effectué des grosses journées de marche avec des chaussures neuves. Pour le reste, même en marchant avec des pieds humides et lors des plus grosses étapes, jusqu’à 42 kilomètres, les dessous des pieds n’ont pas souffert du tout.

La chaussure est équipée d’une membrane Gore-Tex, la référence en matière d’imperméabilité. Avec 13 jours de marche en Ecosse, nous avons bien évidemment connu toutes les pluies possibles, pluies fines, courtes ou longues averses, déluges… mais aussi, les chemins marécageux, voire inondés… La membrane a connu l’enfer ! Si nous avons eu quelques fois le pied humide, notamment lorsque les sentiers étaient fortement spongieux, il n’y a eu que deux fois, où nous avons eu vraiment de l’eau dans les chaussures, lorsque les pires conditions étaient réunies : déluge de pluie + hautes herbes trempées + chemin inondé… Niveau respirabilité, la membrane a joué son rôle.

Concernant l’usure après deux semaines de marche intensive, nous avons constaté une faiblesse sur le tissu dans la chaussure, au niveau du talon, preuve que le frottement a été intense. Ce sont surtout les chaussures de Célia (qui a le plus souffert) où l’usure est la plus importante. Sinon, des petites coutures (1 sur chaque paire, soit 2 coutures) ont également sauté au contact de la végétation et le revêtement au niveau du pare-pierres a un peu souffert sur les deux paires. L’aspect général de la chaussure reste tout à fait convenable.

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 70%
    Confort - 70%
  • 80%
    Protection des pieds - 80%
  • 80%
    Maintien du pied - 80%
  • 70%
    Semelle - 70%
  • 85%
    Imperméabilité - 85%
  • 80%
    Respirabilité - 80%
  • 65%
    Poids - 65%
78%

Mon avis

Les Phoenix GTX Lo sont de véritables chaussures de trekking, version tige basse. Elles garantissent une protection du pied et une rigidité de la semelle comme les tiges hautes.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Points forts
  • Rigidité de la semelle
  • Imperméabilité
  • Adhérence de la semelle
Points faibles
  • Usure du tissu intérieur au talon
  • Rigidité à l’arrière du talon
Simon Dubuis
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net

neuf − sept =

Sending
Your rating: