Test hamac Ticket to the Moon – TTTM double

Test du hamac Ticket to the Moon – TTTM double lors de multiples randonnées pédestres dans le Jura, en Laponie et en kayak sur l’île d’Elbe. Avis après plusieurs années d’utilisation.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Accessoires outdoor
  • Composition : 100% nylon
  • Double toit : Aucun
  • Toile intérieure : 100% nylon
  • Tapis de sol : Aucun
  • Description : Charge maximale : 200 kg - Version testée : double avec crochets et poche de rangement "moon" - Accessoires en option (non testés) : moustiquaire, tarp, sangles d'attache tree-friendly, mousquetons
  • Saisonnalité: 2 saisons
  • Tailles disponibles du produit: kid, single, king size, Mammock (non testés)
  • Capacité : 2 personnes - Charge maximale : 200 kg
  • Dimension: 320cm x 200cm, emballé (maxi) : 40cm x 12cm
  • Poids (donnée fabricant): 600g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 612g
  • Accessoires fournis: 2 crochets
  • Couleurs: 25 coloris, 625 combinaisons possibles sur le configurateur du fabricant
  • Garantie: 10 ans
  • Entretien: Lavage à main ou machine, 30°C, lessive douce - Réparabilité : Vente en ligne (en anglais) de patch de réparation - Toxicité des matériaux : Matériaux non toxiques (Voir sur le site de TTTM pour plus d'infos)
  • Prix: 55 € (en 2018)

Conditions du test

  • Lieux du test: Multiples, des plages de l'île d'Elbe aux crêtes du Jura, en passant par les forêts lapones (sieste, sommeil, 1 et 2 personnes)
  • Activités: Kayak, Randonnée
  • Ecosystème: Forêt, Littoral, Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 3 ans
  • Conditions météorologiques: températures entre 11°C et 27°C, ensoleillé à couvert, vent nul à Bft. 5, pas de précipitations.

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Indonésie
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: Oui
  • Récupération par le fabricant: NSP

Devenu un véritable accessoire de randonnée, le hamac quitte les plages caribéennes pour qui veut s’offrir une petite sieste aux heures les plus chaudes de la randonnée ou même remplacer la tente… Retour sur plus de trois ans de test du modèle Ticket to the Moon, pionnier dans l’usage de la toile-parachute pour la fabrication de hamac.

Hamac Double Ticket to The Moon

Premières impressions sur le hamac Ticket to the Moon

Ticket to the Moon est le pionnier du hamac léger de randonnée, fabriqué sans suspentes, à partir de toile-parachute, en nylon. Si les variantes et options fleurissent depuis 1996, date de la création de l’entreprise par le français Charles-Antoine Descotis, les fondamentaux restent simples et invariés. La version testée se range dans une poche zippée du même tissu que le hamac et qui lui reste attachée, c’est fonctionnel et bien conçu. La toile du hamac lui-même est fine, type parachute, mais semble solide et les finitions (coupes et coutures) sont impeccables. Les crochets de fixation – remplaçables par des mousquetons – sont de bonne facture, mais auraient gagnés à être plus parfaitement ébavurés pour ne pas risquer d’endommager la toile. Le zip est de fabrication YKK, garantie de sérieux.

Le hamac Ticket to the Moon sur le terrain

Arriver à la pause de midi, s’installer sous les pins pour une sieste bien méritée avec les sons de la nature comme berceuse … J’avoue avoir répété un nombre incalculable de fois ce petit rituel jouissif, avoir exploré mille et une variantes, des cigales des Calanques de Marseille au chant des grives litornes des combes jurassiennes, sans oublier les cris de trompette des grues cendrées de Laponie. Avec chaque fois autant de conditions de température, de vent, de soleil différentes et la possibilité de vous proposer aujourd’hui un test unique de ce hamac.

La mise en œuvre est rapide et facile. Comme pour tout hamac, l’essentiel est de bien choisir son emplacement, le bon écartement entre les arbres, la bonne hauteur, … Les cordes (vendues en option) sont longues de 2,4m, solides et permettent de s’adapter à beaucoup de configurations, y compris à des fixations entre rochers. Cela ne va malheureusement pas sans un poids certain et les amateurs de voyage ultra-léger gagneront à les remplacer par des cordelettes en dyneema comme celles vendues par exped. Une fois les cordelettes installées, on y accroche le premier crochet ou mousqueton, on ouvre le zip pour saisir le second crochet que l’on fixe à la seconde cordelette. Une rapidité et une facilité déconcertantes grâce à cette pochette de rangement qui évite que la toile traîne au sol ou ne fasse parachute avec le vent.

Cette installation terminée on peut poser une cordelette faîtière au-dessus du hamac. Elle permettra d’accrocher d’éventuels petits objets utiles tels une lampe ou une pochette contenant les objets coupants ou anguleux qu’il est important de ne pas garder sur soi pour ne pas abimer la fine toile du hamac. Mais surtout cette cordelette faîtière sera la charpente pour fixer un tarp ou une moustiquaire pour le bivouac. Une moustiquaire qui m’aurait été bien utile pour éloigner les diptères lapons, nombreux et particulièrement belliqueux, n’hésitant pas à attaquer par en dessous, profitant de la finesse de la toile.

Reste à s’installer … seul ! Les dimensions du Ticket to the Moon double sont en effet suffisantes pour partager un court moment d’intimité mais si vous ambitionnez de passer de longues heures à deux, je ne peux que vous conseiller de choisir le modèle « king size ». Choisir un modèle double pour une seule personne n’est pas pour autant une aberration. Grâce à sa largeur de 2m, il devient possible de s’installer à la mexicaine – en diagonale sur le dos – ou même sur le côté, deux positions soulageant les lombalgies. J’ai beaucoup apprécié la coupe du TTM double. La répartition des tensions de la toile est parfaite, rendant l’expérience particulièrement agréable.

La toile nylon du TTM double est agréable, et si elle n’a pas la douceur d’un polyester, le toucher est agréable et le tissage suffisamment serré pour garantir une bonne tenue. Par temps chaud, au bord de la Méditerranée, j’ai apprécié sa capacité à laisser circuler l’air et éviter la transpiration. C’est évidemment une propriété qui trouve ses limites quand le vent fraîchit et les ciels de lapons et leurs vents forts m’ont parfois sorti de ma sieste, glacé. Le refroidissement vient bien souvent par le bas, et l’usage d’un matelas gonflable ou mousse à l’intérieur est une solution pour prolonger la sieste. Derniers mots enfin sur cette toile-parachute du TTM double. Le nylon ultra-léger est fragile, par nature, tant aux accrocs qu’au feu. Pas question de s’y installer cigarette en main, avec chaussures, clés ou autre objet anguleux et coupant. Mais si on peut regretter que Ticket to the moon n’ait pas fait le choix d’un tissage Ripstop, qui aurait limité les risques d’extension d’un accroc, je dois constater qu’après trois ans d’usage intensif – et soigneux – le hamac reste comme neuf.

  • 100%
    Praticité - 100%
  • 90%
    Solidité - 90%
  • 75%
    Polyvalence - 75%
  • 75%
    Poids - 75%
85%

Mon avis

Pionnier du hamac léger, Ticket to the moon offre un produit qui reste parmi les meilleurs du marché. Bien conçu et réalisé, confortable, il accompagnera le randonneur soigneux de nombreuses années, lui offrant une solution légère de bivouac ou l’occasion de mémorables pauses dans la nature.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Avis après plusieurs mois

Points forts
  • Léger
  • Bien accessoirisé (selon la finition choisie : pochette de rangement, mousquetons,…)
  • Facile d’installation
  • Confortable à l’usage
  • Personnalisable
  • Frais par temps chaud
Points faibles
  • Non ripstop
  • Froid par temps frais ou venté
  • Cordes d’amarrage (non fournies) lourdes
fou de trek
A propos de l'auteur

Mammifère omnivore, pogonotrope et dromomane....



Sending
Your rating: