Test SoftShell Jack Wolfskin Composite Action

Test de la Test SoftShell Jack Wolfskin Composite Action lors d’une randonnée de 6 jours en autonomie complète dans les Highlands en Ecosse. Le temps écossais est idéal pour endurer les produits. Verdict !


Conditions du test

  • Lieu: Ecosse ; quelque part dans les Highlands entre Achnasheen et Fort William
  • Activité : Trek
  • Nombre de jour: 6 jours en autonomie complète
  • Type de terrain : Montagne
  • Climat du test : pluie, neige, vent et quand même un peu de soleil 😉

Softshell Jack Wolfskin Composite Action

Caractéristiques de la veste

  • Tissu principal: NANUK DYNAMIC JERSEY; 94% Polyester, 6% Elastane.
  • Tissu supplémentaire: STORMLOCK ACTIVE MINI RIP STRETCH; 100% Polyamide.
  • Remplissage: MICROGUARD 60g/qm; 100% Polyester
  • Description : Poche de poitrine ; Manches internes ;2 poches de hanches
  • Poids : 400 g (taille L)
  • Tailles : XS à XXL
  • Couleur : black original, black, electric blue, Woodruff green
  • Lieu de fabrication : Vietnam
  • Prix : 129,95 € (disponible dès septembre 2013)

1ere partie : Découverte de la veste

Mon premier constat est d’avoir entre les mains une veste assez légère et suffisamment compressible pour se loger au fond du sac et se faire oublier. Cette veste est équipée des technologies Nanuk Dynamic et Stormlock Active. Stormlock Active est la technologie de Jack Wolfskin qui se propose d’offrir une résistance à la déchirure, un faible poids ainsi qu’un matériau étanche au vent assuré par un tissage particulièrement dense. Sur la Composite Action, c’est uniquement sur la face avant de la veste que cette technologie est utilisée.

Le reste de la veste est plus « classique » et correspond au Nanuk Dynamic qui est le matériau utilisé par Jack Wolfskin pour les polaires techniques. Elle est assez élastique et se compose à l’intérieur et à l’extérieur de différents matériaux et surfaces. À l’intérieur, une polaire en polyester. L’extérieur se compose d’un jersey en polyester très dense.

A mes yeux l’utilisation de cette veste est à privilégier par temps sec (dans le cas d’une utilisation en dernière couche). Elle est assez fine et composée de matériaux non déperlants. De plus, la partie coupe-vent se concentre essentiellement sur le buste.

L’équipement est standard pour ce type de produits, 2 poches latérales et une pectorale toujours très pratique.

Je note un petit plus non négligeable au niveau des manches, avec un passage pour le pouce qui permet de maintenir les manches en place quand on est en mouvement.
La couleur de la veste testée est dans l’air du temps avec un bleu turquoise (electric blue). Au premier passage de la veste, je trouve que la coupe n’est pas suffisamment ajustée, de plus il manque un élastique au niveau de la taille pour accommoder la veste.

2eme partie : Test sur le terrain

En situation, compte tenu des conditions « Ecossaise » du trek… Du vent en permanence, des températures entre 0 et 10°C, et bien évidemment le soleil local (la pluie 😉 la veste a été utilisée à 80% du temps en seconde couche sous une hardshell. La partie interne en polaire a bien assurée son rôle d’apport de chaleur sous la 3ème couche. J’ai noté également une bonne évacuation de la transpiration lors de période plus chaude dans la journée.

Un petit bémol cependant lorsque la pluie a « parfois » jouée des tours à ma troisième couche, la veste s’est trouvée imbibée d’eau aux extrémités (manches). Les matériaux utilisés ont difficilement séché une fois imprégnés d’eau. Ce qui devient un réel problème quand ont est en autonomie complète et sans aucun moyen de sécher les habits pour le lendemain…

En utilisation seule (sans 3e couche), comme je le présentais la veste est plutôt dédiée à une utilisation par temps sec et peu venté. Absence de réelle déperlance et coupe-vent efficace mais réduit au buste. Par grand vent, le froid se fait rapidement sentir. L’absence de cordon de serrage à la taille est également un handicap pour conserver la chaleur et limiter les entrées d’airs. Dommage car les manches restent bien en place grâce au passage pour les pouces.

Il n’y a pas de capuche. Cela semble assez logique puisuqe cet softshell n’est pas dédié pour affronter les grosses météos.

Cependant, la légèreté de celle-ci offre une grande liberté de mouvement, on l’oublie assez rapidement une fois en action.

Conclusion

La veste Jack Wolfskin Composite Action® est une softshell conçue pour les activités outdoor en conditions plutôt estivales. J’ai apprécié les « options » tel que le passage pour les pouces ou encore la partie coupe-vent sur l’avant. A préconiser pour une utilisation en troisième ou seconde couche selon la météo pour lrandonnée et le VTT.

  • Qualité de fabrication : 3/5
  • Respirabilité : 4/5
  • Coupe-vent : 3/5
  • Déperlance : 1/5
  • Thermicité : 3/5

Site internet du fabriquant : www.jack-wolfskin.fr

A propos de l'auteur

C'est toujours difficile de se présenter... Grand brun, yeux bleux... Bon ok moyen brun futur chauve ça me correspond mieux !!! ^^ Sinon je pratique pas mal de sport en général. Course à pied, rando, vtt... Et surtout une passion pôur les randonnées au long cours depuis 2007 avec une première expérience autour du Mont Blanc. Depuis j'ai ...



http://www.viaterra.fr

2 × 3 =