Test sous-vêtement Ortovox 140 Merino Competition Cool Short Sleeve

Test du sous-vêtement Ortovox 140 Merino Competition Cool Short Sleeve sur le tour de l'Ausangate au Pérou. Une version manches courtes composée de 24% de laine mérinos, d'élasthanne et polyamide.


Condition du test

  • Lieu du test : Cordillère Vilcanota (Tour de l’Ausangate) – Pérou
  • Durée du test : 5 jours 24h/24 en milieu froid sec
  • Activités : Trek montagne en haute altitude
  • Condition météo : prédominance d’un temps ensoleillé, alternance froid/chaud (min -15°C – max 25°C) + vent

Ortovox 140 Merino Competition Cool Short Sleeve

Caractéristiques du sous-vêtement

  • Composition : 27% laine vierge merinos, 44% polyamide, 2% elasthanne, 27% lyocell
  • Poids : 100 g
  • Tailles : S à XL
  • Couleurs : crazy orange – black steele – blue ocean
  • Lieu de fabrication : Pologne
  • Prix : 74,95 €

Le test du sous-vêtement sur le terrain

C’est d’abord une agréable sensation. Associée au polyamide, la laine mérinos (24%) est très douce, assez souple. Le sous-vêtement prêt du corps ne compresse pas mais procure une tenue impeccable grâce au 2% d’élasthanne. Le fait de ne pas être serré tout en conservant un sous-vêtement ajusté est un vrai confort sur de longues utilisations. Les mouvements ne sont jamais entravés et on a tendance à oublier le t-shirt.

Il semble au-delà de la matière que la précision de la coupe y soit pour beaucoup. En conditions d’efforts et de chaleur, le transfert d’humidité est constant (jusqu’à un certain point…voir plus loin) et s’il reste parfois mouillé, semblant saturer légèrement, sa tenue demeure excellente : il ne colle pas, ne s’alourdit pas. En bref, la première journée terminée, on est convaincu de la qualité du produit. Reste à savoir si ses propriétés perdurent dans le temps…

Et de ce point de vue la satisfaction est au rendez-vous. Je l’ai conservé 24h/24h durant près de 5 jours. Il m’a accompagné me protégeant du froid le matin et la nuit, et dans les efforts intenses de passages de cols en plein soleil, évacuant l’humidité. Conservé même la nuit dans le sac de couchage (un confort -18), il n’a jamais été de trop, grâce à des propriétés de régulation de température efficaces. Le tissu a pu être un peu saturé en humidité dès que je combinais un effort intense sous une température supérieure à 20°C. Les prémisses de limites sont peut être atteintes dans ces conditions. Il ne semble pour ces raisons, pas conçu pour des climats trop chauds et humides (malgré qu’il se nomme « competition cool »).

Les propriétés antibactériennes naturelles de la laine mérinos jouent à plein ! Après 5 jours porté 24h/24h, les odeurs étaient infimes et je ne déplorais aucune zone d’irritation sur le corps, y compris aux aisselles. La coupe est très satisfaisante. La finesse et la qualité des coutures, ne se faisant aucunement ressentir, procurent sensations de confort et de protection. Il laisse les bras libre sans serrer aux aisselles. Il tombe bien en dessous des hanches permettant de bien le rentrer dans le pantalon.

Un point négatif est à signaler du côté de la robustesse. Après (seulement) 5 jours, certes en utilisation constante et intensive, j’ai pu constater des marques d’usures, sous forme de bouloches, à certains endroits en contact avec le sac à dos, notamment au niveau du haut des hanches. Elles ne réduisent aucunement pour l’instant ses qualités techniques et de souplesse.

Verdict

Points forts

  • Pas d’odeur
  • Confort
  • Transfert d’humidité (en climat sec et pas trop chaud)
  • Régulation de la température
  • Poids

Points faibles

  • Prix
  • Transferts d’humidité (climats chauds et humides)
  • Un peu fragile

Le sous-vêtement Ortovox Merino Competition Cool Short Sleeve remplit bien son job. Avec une coupe prêt du corps, il assure confort, régulation de la température et un bon transfert d’humidité. Domme qu’il bouloche après 5 jours d’utilisation intensive.