Test tente MSR Carbon Reflex 1 v3

Test de la tente MSR Carbon Reflex 1. A un peu moins de 400 euros, la carbon reflex 1 est présentée par MSR comme une tente "prête pour n'importe quelle aventure sur 3 saisons - la traversée de l'Amérique centrale en vélo ou la randonnée pédestre sur les hauts plateaux en Islande. […] en mode ultraléger - un meilleur confort, sans compromis." Alors, pari tenu ?
Posté le :


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Tentes
  • Composition : Double-toit en nylon 7D ripstop, traitement Durashield™ polyurethane & silicone, coutures thermo-soudées - tente intérieure : sol et parois inférieures en nylon ripstop 15D, parois supérieures en mesh nylon 10D.
  • Double toit : Nylon 7D ripstop, traitement Durashield™ polyurethane & silicone, coutures thermo-soudées. 1200mm Schrember
  • Toile intérieure : Mesh nylon 10D.
  • Tapis de sol : Nylon ripstop 15D. 1200mm Schrember
  • Description : Tente double toit mono-place ultra-légère, non auto-portante, 1 entrée latérale, 1 abside.
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Tailles disponibles du produit: 1 (testée) - 2 - 3 places
  • Capacité : 1
  • Dimension: (L x l x H): 219 cm x 137cm x 81 cm - dimensions emballée : 43 cm x 13 cm
  • Poids (donnée fabricant): 660 g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 810 g
  • Accessoires fournis: 2 poches de rangement en mesh, 9 sardines légères en aluminium type "needle", 4 haubans.
  • Couleurs: Gris-rouge (testée) - Vert-rouge
  • Garantie: Légale (2 ans en France)
  • Entretien: nc
  • Prix: 379 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Monts du mâconnais et Jura
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Campagne, Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 6 jours
  • Conditions météorologiques: Brouillard à ensoleillé, 6°C à 12°C, jusqu'à 2 Bft.

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Taiwan
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: En partie
  • Produit recyclable: Non
  • Récupération par le fabricant: Non

 

Premières impressions sur la tente MSR Carbon reflex 1 v3

La MSR Carbon reflex 1 est placée au sein de la collection “backpaking tents” du fabriquant américain. Des tentes qui ont pour caractéristiques communes d’être conçues pour un usage d’itinérance en trois saisons, d’être légères et techniques et d’avoir un double toit. La carbon reflex 1 a été testée durant 6 jours d’itinérance en randonnée pédestre dans les monts du mâconnais et le Jura, en fin d’automne et début de printemps. Les températures oscillaient entre 6 et 12°C, l’humidité était forte mais les précipitations quasi nulles. Retrouvez aussi le test de la Carbon Reflex 3 sur I-trekkings.

MSR, marque du groupe Cascade designTM figure parmi les leaders des ventes, réputée pour la qualité de ses produits et de son SAV. C’est donc sans surprise que nous constatons, au déballage de la tente, la qualité des matières et des finitions. L’usage de fermetures YKK et du carbone utilisé pour les arceaux sont des gages de sérieux que la précision des assemblages et des coutures vient ici renforcer. Les matériaux utilisés sont à classer parmi les ultra-ultra légers et méritent un traitement très soigneux du fait de leur extrême finesse pour offrir une bonne longévité. Enfin, le recours au thermosoudage des coutures et à l’enduction imperméabilisante sur la face supérieure dénote de la volonté du fabricant de sortir un modèle à prix contenu.

La prise en main et le montage sont intuitifs et très rapides. Pour qui ne serait pas à l’aise, un guide de montage est fourni, encollé sur l’intérieur du sac de rangement: c’est bien pratique !
Les deux arceaux, en carbone d’excellente facture, s’assemblent en une minute sur la toile intérieure. Il faut noter que tout le monde n’apprécie pas ce type de montage qui laisse l’espace intérieur à l’humidité lors d’un montage sous la pluie.

La tente est spacieuse du fait de la géométrie particulière des arceaux. L’habitabilité est accrue par une abside généreuse pour une tente aussi légère et minimaliste. L’abside ne ferme pas par une fermeture éclair mais par un crochet et des velcros. Un choix assez surprenant et qui s’explique sans doute par une volonté de gagner du poids sur un modèle ou chaque gramme est compté. Mais à l’usage ce choix induit deux contraintes : l’obligation de monter la tente dos au vent pour éviter l’effet splash en cas de pluie et surtout des trésors de patience pour fermer parfaitement les velcros avant pliage, sous peine de voir ceux-ci mordre le fragile tissu mesh de la tente intérieure.

Toujours dans une recherche de gain de poids, le modèle est livré sans footprint. Mais avec des tissus aussi fins (nylon de 15 deniers) son usage devient indispensable à qui utilise sa tente sur des sols abrasifs ou dont la végétation peut être agressive. Si la marque vend un footprint à la bonne dimension, un morceau de polycree fera aussi bien l’affaire et permettra de rester dans l’esprit ultra-light de la tente.

La MSR Carbon reflex 1 sur le terrain

 

 

Les nuits fraîches, ventées et humides rencontrées lors du test n’ont pas permis d’utiliser toutes les configurations possible de ce modèle qui peut s’utiliser sans toile intérieure, comme un tarp. Mais nul doute que cette polyvalence intéressera tout particulièrement les amateurs de randonnée ultra-légère. La couleur grise des toiles procure, comme sur les autres modèles de la marque, un véritable confort intérieur qui en ressort plus lumineux et sans dominante colorée. Côté discrétion, on notera qu’ étonnamment, la tente n’est guère plus visible qu’un modèle vert.

Contrairement au modèle Elixir 2 testé il y a peu, MSR fournit ici les sardines et haubans en quantités suffisantes. Les sardines sont de type “needle”, c’est-à-dire des pointes à section carrées parfaitement adaptées aux sols compacts et rocailleux rencontrés lors du test. MSR dispose d’une grande variété de sardines pour des sols plus meubles dont chacun s’équipera en fonction de son usage. Si les vents ne se sont pas déchaînés durant le test, ils ont été suffisants pour évaluer la très bonne tenue de la tente, correctement fixée et haubanée. Les plus sensibles aux bruits noteront que la toile bruisse quand cela souffle. Cela ne m’a pas empêché de dormir sur mes deux oreilles mais tout le monde n’a pas la même sensibilité … Les 1200mm Schrember de la toile et du sol ont rempli leur mission sans faillir sous le petit crachin rencontré. J’ai cependant quelques doutes sur les capacités de la Carbon reflex 1 a encaisser les trombes d’eau qui peuvent s’abattre sur une tente lors d’une traversée de l’Islande où l’on voit parfois des tentes quatre saisons rendre les armes.

La ventilation est excellente et malgré des nuits humides et fraîches, je n’ai pas eu à me plaindre d’une condensation excessive. Enfin, pour clore ce chapitre il faut préciser que la nature de la toile intérieure – mesh – offre une barrière moindre au vent qu’une toile pleine. La tente étant très bien conçue on ne ressent nullement l’air mais indéniablement l’isolation thermique est moindre, ce qui limite les usages “hivernal-occasionnel” pour la MSR carbon reflex 1.

 

  • 100%
    Qualité de fabrication - 100%
  • 100%
    Ergonomie - 100%
  • 75%
    Imperméabilité - 75%
  • 75%
    Résistance au vent - 75%
  • 75%
    Ventilation - 75%
  • 75%
    Isolation - 75%
  • 100%
    Poids - 100%
  • 100%
    Volume - 100%
88%

Mon avis

Avec ses 800 grammes sur la balance, la carbon reflex 1 de MSR se positionne comme l’une des tentes double-toit les plus légère du marché. Qualité de fabrication, qualité des matériaux et de la conception en font un modèle particulièrement intéressant pour qui recherche un modèle permettant de réduire drastiquement le poids de son sac. Mais ce choix doit être fait en conservant à l’esprit qu’un tel poids ne s’obtient pas seulement avec une conception ingénieuse mais aussi avec des matériaux plus légers, plus fins et nécessitant plus de soins que sur une tente conventionnelle. Peu soigneux, amateurs de destinations extrêmes … passez votre chemin. Pour les autres, nul doute que votre dos et vos articulations vous diront mille fois merci !

fou de trek
A propos de l'auteur

Mammifère omnivore, pogonotrope et dromomane....



2 Responses
  1. Goubier Sylvain

    Bonjour

    J\’ai utilisé cette tente pendant 16 jours sur le GR20(nord/sud) en septembre 2016. J\’ai rencontré de la pluie, du vent fort, du 4 degrés, comme expliqué sur le test il faut être soigneux avec cette tente carbon.
    le polycree que j\’avais pour Footprint a parfaitement fait l\’affaire, isolation de l\’humidité/pluie et protection du terrain, par vent fort il est indispensable de monter la tente dans le sens du vent, je n\’ai jamais eu d\’humidité, elle a une excellente ventilation.
    j\’ai cependant eu un souci avec les arceaux carbone,sur une étape, lors du montage, le petit cylindre en alu a glissé a l’intérieur d\’un élément, voir photos.
    sinon cette tente est un bon compromis poids/confort

1 + vingt =

Sending
Your rating: