Ascension du Mont-Blanc

Destination : France » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Alpes | Activité : Alpinisme  | 


Récit de mon ascension du Mont Blanc par le refuge du Goûter (voie de St Gervais). C'est la voie la plus parcourue du Mont Blanc, elle est principalement utilisée pendant la période estivale d'ouverture du refuge du Goûter. La première ascension du Mont Blanc remonte au 8 août 1786 par Jacques Balmat et le docteur Michel Paccard. Cet exploit, pour l'époque, a marqué les débuts de l'alpinisme. Aujourd'hui, tout montagnard espère un jour conquérir le plus haut sommet de la chaîne des Alpes.
Posté le :


Carnet : Ascension du Mont-Blanc

Le sommet :

Nom : Mont-Blanc
Altitude : 4808 mètres
Cartographie : IGN 3531 ET et IGN 3630 OT

L’itinéraire choisie :

Nom : Arête de bosses, dite voie normale
Type d’escalade : rocher, neige
Difficulté : PD+
Orientation : Ouest
Altitude de départ : 2372 mètres
Dénivelé positif : 2436 mètres

Le parcours en 2 jours (Source : CamptoCamp) :

1er jour : Les Houches (1008 m) – Bellevue (1801 m) – Nid d’Aigle (2372 m) – Tête Rousse (3167 m) – Refuge du Goûter (3817 m)

Depuis Les Houches, prendre le télécabine jusqu’à Bellevue pour poursuivre avec le tramway du Mont-Blanc jusqu’au Nid d’Aigle. Puis suivre le sentier pour regagner le refuge de la Tête Rousse. De là, remonter les pentes de neige pour gagner la rive droite du "Grand Couloir". Traverser ce dernier (chutes de pierre fréquentes) et regagner les rochers rive gauche. Remonter alors cet éperon par une succession de ressauts et d’éboulis moins raides pour gagner le refuge du Goûter).

2eme jour : Refuge du Goûter (3817 m) – Aiguille du Goûter (3863 m) – Dôme du Goûter (4304 m) – Refuge du Vallot (4362 m) – Arrête des Bosses (4550 m) – Mont-Blanc (4808 m)

Depuis le refuge du Goûter, gravir la calotte glacière haute d’une vingtaine de mètres surplombant ce dernier pour rejoindre l’arête.
Suivre cette arête pour rejoindre les pentes ouest du dôme du Goûter. Les gravir et couper dans les pentes sommitales du dôme, versant Grand Mulet, pour passer sous le sommet. Descendre environ une cinquantaine de mètre de dénivellation et traverser le col du Goûter. Un certain nombre de piquets en bois permettent de se repérer en cas de brouillard. Remonter sur 100 m les pentes ouest et rejoindre le refuge Vallot. Gravir ensuite les ressauts successifs de l’arête des bosses proprement dite. La première bosse est assez raide (35°) et parfois crevassée. La troisième bosse présente une arête pouvant être effilée. Tracer alors sur sont flanc gauche. Gravir ensuite deux murs et terminer l’ascension par une longue arête effilée menant au sommet.
Retour aux Houches le même itinéraire.

Le Récit :

Simon Dubuis
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net

17 + neuf =