Grande Traversée du Jura en Raquettes

Destination : France » Bourgogne-Franche-Comté | Montagne : Jura | Activité : Raquettes à neige  | 
Nombre de jours : 7 jours | Dificulté : 3 | Type d'itinéraire : Ligne | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Gite d'étape
Meilleures Périodes : Janvier, Février, et Mars
Récit de ma randonnée à raquettes sur la Grande Traversée du Jura de Mouthe à Giron. 7 jours d'itinérance sur la GTJ avec portage du sac à dos, 95 km dans les grands espaces jurassiens et les belles sapinières. C'était notre première randonnée hivernale en autonomie. On a passé le cap, pourquoi pas vous ?
Posté le :


Carnet : Grande Traversée du Jura en Raquettes

En 2010, j’ai découvert la randonnée raquette. Puis au détours de mes surfs nocturnes, je découvre la GTJ raquette qui est réalisable en autonomie. Le site de la GTJ met à disposition un grand nombre d’informations (hébergement, accès, … ) et l’analyse du GR sur géo-portail ne semble pas montrer de difficulté majeur.

L’approche itinérante de la randonnée m’ intéresse, mais quelles sont nos capacités ? Le plus simple, c’est d’essayer…

La GTJ raquette, c’est 95 km répartie en 2 grandes portions :

  • La traversée du Risoux entre Mouthe et Bois d’Amont. Etapes qui ralient le Jura en longeant la frontière suisse jusqu’à Chapelle des Bois et le dernier jour traverse la forêt du Risoux.
    • Jour 1 : Mouthe à Près d’Haut,
    • Jour 2 : Près d’Haut à Bois d’Amont,
    • Jour 3 : Bois d’Amont à Chalet des Tuffes
  • La traversée des hautes combes de Prémanon à Giron. Etapes du haut Jura où l’on parcourt les combes dans leur largeur, paysage en profondeur sous fond de petite montagne…
    • Jour 4 : Chalet des Tuffes à Lajoux
    • Jour 5 : Lajoux à Bellecombe
    • Jour 6 : Bellecombe à La Pesse
    • Jour 7 : La Pesse à Giron

7 jours de randonnées de 10 à 18km par jour.

Nota : une troisième étape est mentionnée sur le guide fourni par l’association GTJ : Le tour du plateau du Retord à partir du village du Poizat (37km, 2 jours). La distance entre les villages de Giron et du Poizat est de 17km par la route. Il est possible de prendre le GR9, mais sous la neige pas de GR9…

Arrivée dans le Jura

Arrivée à la gare de Frasne (village de 1800 âmes) pas de bus, heureusement, il y a le taxi pour rallier Mouthe. L’accès au départ de la GTJ n’est donc pas aisé d’au-temps plus que les taxis préfèrent les clients “réguliers”. A 18h, nous sommes à Mouthe, enneigé (il fait déjà -8°C). Heureusement, les bon petits plats Jurassiens vont nous réchauffer. Une redevance raquette est demandé pour effectuer la GTJ : de l’ordre de 20€ par personne pour 8 jours (voir l’office du tourisme).

J-1 : arrivé à Mouthe

Avec / Sans portage ?

De nombreux gîtes proposent le portage. Toutefois, nous avons préféré porter notre équipement et le repas du midi nous même.

Jour 1 : Mouthe jusqu’au Prés d’Haut

  • Temps annoncé : 6 h
  • Temps réalisé : 8 h
  • Distance : 14 km
  • Dénivelé : +450m

Un peu excité, nous commençons notre périple. La pharmacie annonce -11°C et il est 9h. Le départ se situe à la source du Doubs à 2 km du centre ville.

La source du doub

 

Il fait relativement gris et il y a beaucoup de neige fraiche. Il y a une ambiance « nordique » dans le paysage qui nous entours : comme une impression de vivre en noir et blanc (seul nos sacs de couleur ressorte). Nous suivons donc jusqu’à hauteur de Chaux-Neuve, le Doubs et les tourbes. Puis le sentier prend de l’altitude dans la forêt du Mont Noir. Le chemin est bien séparé des pistes de ski de fond, ce donne une impression de solitude. Vers 13h, nous mangeons sur les hauteurs. 20 minutes d’arrêt, impossible de se réchauffer les mains. Sur le chemin un parc polaire propose pour la pause (chien du Groenland, bison, …).

La randonnée continue jusqu’au Pré Poncet, carrefour et départ de nombreuses pistes de ski de fond. Il est aussi possible de se restaurer au chaud. Il est 16h30 et nous sommes sur la réserve. D’ailleurs, la température baisse nos mains ne se réchauffe plus. Ma montre ne m’annonce plus la température depuis le départ de Mouthe. Le Pré Poncet est dans un val, il faut donc remonter de 100m jusqu’au refuge d’hiver du Pré d’Haut (1250m). Vers 18h, nous atteignons le refuge, la montée est sans difficulté, mais la fatigue prend le dessus, nous n’avançons plus bien vite…

Le refuge est rustique : une pièce de vie chauffée par un poêle, à l’étage des matelas, dehors des toilettes sèches. La cuisine est simple mais succulente.

Conseil pratique :

  • prévoir un duvet chaud, car les nuits sont fraîches dans le dortoir (moins de 5°C à ma montre).
  • éviter de sortir au toilette sèche en petite tenue la nuit, il fait froid

quatre + 4 =