Riphuk Kharka – Camp de Base sud

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Alpinisme  | 


Riphuk Kharka - Camp de Base sud - Ascension du Makalu
Posté le :


Mercredi 21 avril : Riphuk Kharka 3960m – Camp de Base sud 4680m

notre position GPS : N27°49m59s E87°04m25s

Nous avons connu des problèmes ces quatre dernier jours avec notre antenne satellite, qui était accidentellement déchargée. Tout est maintenant rentré dans l’ordre et nous espérons que ce petit incident ne se reproduira pas (sans garantie, toutefois!).

Ce matin nous nous levons avec un grand soleil qui illumine quelques beaux sommets dont l’impressionnant Chamlang et le peak 7 (qui n’a pas de nom).
Comme nécessaire, nous adoptons tous un rythme assez lent pour favoriser une meilleure acclimatation car nous avons prévu d’arriver au camp de base sud à environ 4800 mètres. Pendant la deuxième partie de la montée, le Makalu s’impose à nous avec ses arêtes sud-est et ouest.

Ensuite, nous longeons une immense moraine pour arriver au camp de base sud du Makalu, au pied de sa face sud. Le spectacle est somptueux.
Ici deux autres expéditions sont présentes : des ukrainiens qui ouvrent une voie en face sud, apparemment difficile car nous pouvons les observer à la jumelle; des anglais qui projettent l’escalade de l’immense arête sud-est.

Jeudi 22 avril : journée de repos (rest day) au Camp de Base sud 4680m

notre position GPS : N27°49m59s E87°04m25s

Pour mieux s’acclimater, et parce que demain nous montons au camp de base avancé (ABC), nous passons cette journée au camp de base sud, une journée de repos qui nous permet de recharger les batteries.
Certains en profitent pour prendre une douche dans une petite tente aménagée ou faire un peu de lessive. C’est aussi une opportunité pour se reposer un maximum dans les tentes ou encore autour d’un thé dans la tente mess.
Il ne faut surtout pas faire trop d’effort physique aujourd’hui, ainsi nous choisissons d’aller faire une petite balade au-dessus du camp, sans prendre trop d’altitude toutefois. Cela nous permet d’observer la vallée glaciaire et les sommets environnants sous un angle différent.

Quelques petits maux de tête par-ci par-là nous rappellent que nous sommes à environ 4700 mètres d’altitude. Nous espérons que notre acclimatation se passe pour le mieux et la montée à l’ABC pourra nous le confirmer.
A proximité du camp vivent des grosses perdrix appelées en anglais Tibetan Snowcox qu’on entend beaucoup plus facilement qu’on ne les voit. Nous avons également aperçu des vautours fauves.

17 + dix-neuf =