Serra di Scopamena – Levie

Destination : France » Corse | Activité : Randonnée  | 


Choix de la grande boucle soit 6h de marche au lieu de 3. Col d'Arja la Foce (1040 m), halte à la rivière Saint Antoine (585 m), marche le long du site archéologique de Cucuruzzu et Capula. Nouvelle nuit en solitaire au gîte.
Posté le :


Carnet : Mare a Mare sud

Serra di Scopamena – Levie

  • Altitude maxi : 1107 m
  • Dénivelé + : 520 m
  • Dénivelé – : 760 m
  • Temps : 6h00 (sans pause)

De Serra, deux options pour rejoindre Levie : une courte de 3h00 et une longue de 6h00. j’opte pour la grand boucle. Du gîte, je passe la Poste puis le camping du village. Je laisse la première variante de coté et monte vers Pianu Sottanu, large plateau alternant maquis et pinède.

Au passage, je passe le col d’Arja la Foce (1040 m). Le balisage est ici par moment, plus ou moins , absent ou en partie effacé, mais l’orientation s’avère plutôt aisée compte tenu de la bonne visibilité sur les sommets vosins (Punta di a Cuciurpula – 1164 m et la Punta Illarata – 1300 m). Le sentier continue à travers le maquis jusqu’aux bergeries de Lavu Donacu. Je passe la rivière et rejoins par une petite pente la piste du plateau de Jallicu. Le sentier descend ensuite sous couvert arboricole jusqu’au village de Quenza. En chemin, petit arrêt au ruisseau de Coti (baignade).

Il est 11h00 lorsque j’arrive à Quenza. Je m’installe au café des sports et commande un coca et une pizza (délicieuse). Deux heures plus tard me voilà repartie vers Levie par une piste en légère descente, sac sur le dos, bâtons dans les mains.

J’y croise un cochon sauvage ou en semi-liberté qui détale en me voyant, pénètre dans un enclos où loge une mule. N’appréciant pas la présence de ce nouvel intrus, elle s’approche du cochon qui la charge. La mule prend la poudre d’escampette pour éviter le cochon.

L’itinéraire se met à descendre plus fort et atteint la rivière Saint Antoine (585 m). Petite halte pour tremper mes pieds dans l’eau fraîche. Le chemin monte à nouveau jusqu’à l’intersection avec la seconde variante du Mare a Mare sud (700 m) puis à la chapelle Saint Laurent (750 m). La sente se poursuit sous de gros chênes et longe le site archéologique de Cucuruzzu et Capula.

Après la cabane du site archéologique de Cucuruzzu et Capula, je prends la route puis bifurque à nouveau sur un petit sentier qui conduit à Levie (620 m).

Comme les jours précédents, attente à la terrasse que le gîte ouvre ses portes. Ce soir encore, je suis seul : ça devient une habitude ! 

 

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com