Tour de la Hague

Destination : Normandie » France | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 5 jours | Dificulté : 2 | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Campagne et Littoral | Hébergement : Chambre d'hôtes, Gite d'étape, et Hôtel
Meilleures Périodes : Avril, Mai, Juin, Juillet, Août, et Septembre
5 jours de randonnée sur le Tour de la Hague en Normandie. Un itinéraire mi-côtier mi campagne réalisé en boucle au départ de Cherbourg-Octeville. Passage par des sites prestigieux : Nez de Jobourg, cap de la Hague, Port Racine, réserve naturelle de Vauville, dunes de Biville...
Posté le :


Les pages du carnet :

Carnet d’une randonnée itinérante qui fait le tour de la Hague (GR 223 et GRP). Cinq jours de marche en boucle au départ de Cherbourg, sur les bords de mer, entre plages de galets, dunes et falaises escarpées, et l’intérieur des terres à la découverte de hameaux charmants et authentiques. Au centre de l’itinéraire, l’usine de retraitement des déchets de la Hague et la centrale nucléaire de Flamanville qui fait temps débat entre pro et anti nucléaire. Passage par des sites prestigieux : Nez de Jobourg, cap de la Hague, Port Racine, réserve naturelle de Vauville, dunes de Biville…

La péninsule du Cotentin, pays normand du massif armoricain, autrefois appelé Pagus Constantiensis (pays de Coutances), situé entre l’estuaire de la Vire et la baie du Mont Saint-Michel, est davantage connu pour son activité nucléaire que pour ses attraits touristiques. Le but de ce récit de randonnée n’est pas d’entrer dans le débat du nucléaire. Vous trouverez néanmoins dans la page des informations pratiques quelques liens internets sur le sujet.

© Fédération française de la randonnée pédestre

© Fédération française de la randonnée pédestre

Au nord ouest du département, la presqu’île de la Hague recèle de nombreuses surprises : le Nez de Jobourg (les plus hautes falaises, 128 m de haut), la baie d’Écalgrain, le port Racine (plus petit port de France)… Le cap de la Hague offre des paysages sauvages de toute beauté et a gardé, pour l’essentiel, ses villages et son habitat traditionnel.

Je vous convie à lire notre récit (Johanne et moi) du Tour de la Hague…

Cherbourg – Omonville la Rogue

12h00. Nous démarrons la randonnée de Cherbourg en longeant la piste cyclable. Nous quittons rapidement le port militaire créé par Vauban et le centre de construction navale de Querqueville où gît l’épave d’un bâtiment militaire.

Au delà du camping, le sentier côtier commence réellement. Si aujourd’hui, une servitude de passage permet à l’ensemble des marcheurs de parcourir les chemins du littoral, il n’en n’a pas toujours été ainsi puisque la loi date de 1976. Dès 1791, le sentier était parcouru par les douaniers pour surveiller et protéger le littoral.

 Une petite bande de bernaches cravants, petites oies trapues noires et blanches, barbote entre rochers et algues de l’anse de Querqueville. On la retrouve sur les côtes françaises l’hiver avant de gagner le Groenland ou le Spitzberg pour nicher. A 100 mètres de là, des blockhaus taggués symbolisent deux époques : celles de la seconde guerre mondiale et d’aujourd’hui.

Au prè de la Mer, un pingouin Torda nage paisiblement dans les eaux calmes de la baie. Ce petit oiseau noir et blanc de la famille des Alcidés. Une population nicheuse relictuelle se maintient tant bien que mal en Bretagne dans la limite méridionale de l’aire de répartition.  L’hiver, il est plus aisé de les observer sur les côtes atlantiques françaises, en Manche, mer du Nord mais aussi en Méditerranée. Cette rencontre m’a rendu joyeux.

Sur la plage d’Urville-Nacqueville, les férus de planche à voile et de kitesurf s’éclatent avec éole. A la pointe de la plage, nous passons devant le manoir de Dur Ecu, jolie bâtisse du 16e siècle admirablement implanté dans un sailli forestier.

Le sentier grimpe sur les falaises. Belle vue sur Landemer et le Havre de Vouy. Le sentier poursuit sa faufilade sur les falaises, passe le bec d’Amont et descend sur la baie de Quervière. Nous quittons le GR 223 pour rejoindre (avec un léger détour) le Manoir du Tourp où un petit hôtel de 8 chambres a élu domicile au coeur de cette ancienne ferme du XIVe siècle qui accueille des expositions tout au long de l’année.

Manoir du Duc EcuManoir du Tourp

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com