Traversée du Grand Paradis

Destination : Italie » Europe | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | 


Le massif du Grand Paradis porte bien son nom. Premier parc national créé en Europe, le Grand Paradis domine un vaste espace montagnard sauvage. Grâce à ce statut de protection, bouquetins, chamois et marmottes batifolent au milieu d'une nature préservée. Dans ce massif façonné par les glaciers, Stéphane revient sur sa traversée du Grand Paradis, autant de belvédères sur les plus hauts sommets du massif, leurs glaciers, et les cimes des massifs voisins tout proches : Vanoise, Mont-Blanc et Cervin.
Posté le :


Carnet : Traversée du Grand Paradis

Le Grand Paradis n’est pas seulement un beau sommet de 4061m, c’est aussi le plus ancien parc national des Alpes. Autrefois réserve de chasse du roi Victor Emmanuel II, il a été créé pour sauvegarder le bouquetin de l’extinction. Aujourd’hui le Massif du Grand paradis garde une flore et une faune exceptionnelles au coeur d’une somptueuse montagne riche en glaciers, sommets et cols, en torrents et cascades, en forêts, alpages et vallées, des villages traditionnels et authentiques.

Une randonnée, organisée par Raquette Evasion Courchevel, qui offre de magnifiques perspectives sur les grands sommets alpins, le Grand Paradis, le Ruitor, le Cervin, la Grivola, et le Mont Rose sans oublier la chaîne du
Mont Blanc toute proche.

Allez on y va ensemble ?

Route pour Saint Jorioz

Samedi, début d’après-midi, je pars pour rejoindre la gare d’Austerlitz à Paris, pour prendre le train pour Fontainebleau. Certes, ce n’est pas le plus court trajet pour La Thuile et le début du trek. Mais Coralie part pour de longues vacances et le Grand Paradis est sur son trajet. Donc, non seulement, elle fait le trek, mais un plus, elle fait taxi. Nous ferons le trajet ensemble depuis Fontainebleau. Histoire de faire au plus rapide, nous prenons la direction de Saint Jorioz, près d’Annecy, pour passer la nuit chez Claudine et Alfred.
Après avoir chargé difficilement la voiture, nous sur la route des vacances. Après les pauses réglementaires, nous approchons, nos hôtes nous attendent pour dîner. Malheureusement, en voulant suivre à la lettre les indications d’un célèbre site internet de guidage, celui nous fait faire un détour par Genève. Le site a choisi l’option "toute autoroute", au détriment du kilométrage. Arrivée dans les environs de Genève, l’autoroute qui mène à Annecy est fermée pour travaux, se sera donc la nationale. A Saint Jorioz, les estomacs crient famine.

A l’arrivée, nous retrouvons Claudine, Alfred, nos hôtes, Guls, Jacqueline et Bernard, tous partant pour le Grand Paradis. Après l’apéro, nous avons droit à un excellent repas. Les repas des prochains jours nous sont inconnus.

16 + deux =