Randonnée à travers le Parc Naturel delle Alpi Marittime

Destination : Italie » Europe | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 6 jours | Dificulté : 3 | Type d'itinéraire : Demi-boucle | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Refuge
Meilleures Périodes : Juin, Juillet, Août, et Septembre
Belle randonnée de refuge en refuge dans le Parc Naturel delle Alpi Marittime en Italie. 6 jours à tutoyer les sommets de plus de 3 000 mètres, les lacs, prairies alpines et les chamois et bouquetins du Piémont. C'est beau et on vous le fait savoir :)
Posté le :


5
(4)

Le Parc Naturel des Alpes Maritimes est l’une des plus grandes aires protégées en Italie. Plusieurs sommets de plus de 3.000 mètres, des lacs, des prairies, de petits glaciers, la faune abondante et des espèces de plantes alpines sont un patrimoine environnemental unique. Jumelée depuis 1987 avec le Parc national du Mercantour français, il protège une zone, à cheval sur les Alpes, dont 100.000 hectares en 1993, a obtenu le Diplôme européen pour l’environnement. Cette année 2013 restera une année « exceptionnelle » en terme d’enneigement. Certains secteurs étaient pourvus de beaucoup de neige comme par exemple le Passo di Brocan ou encore le Passo Pagari. Une hiver froid et neigeux, un printemps pluvieux, un été tardif … tous ces facteurs n’ont pas permis à la neige de fondre de façon significative ; l’itinéraire initialement prévu sera modifié au fil de notre progression.

Ils existent une multitude de chemins ; une multitude d’itinéraires… Voici l’itinéraire que nous avons parcouru durant l’été 2013.

Vers le refuge de Valasco

Première journée… première contrainte : le temps, et la météo. Un faux départ nous contraindra à partir plus tard que prévu, comme le « secteur » n’est pas dépourvu d’itinéraires, nous avons donc opté pour une journée plutôt « light » en terme de dénivelé et de temps. Nous aurions du partir depuis la France, secteur Boréon, au final nous sommes partis de Termi di Valdieri, en Italie, pour rejoindre notre premier refuge, celui de E.Questa. Au final, nous ferons un premier « saut » jusque 2000 m d’altitude pour redescendre (au pas de charge),  l’orage se faisant de plus en plus menaçant. Cela ne nous aura pas trop « retardé » sur notre itinéraire, car nous devions initialement passer deux jours à E.Questa. Nous sommes redescendus vers le très beau refuge de Valasco. L’ancienne maison de chasse du Roi Victor Emmanuel II, reconvertit depuis en refuge. Confortable, accueillant, et une bonne table !

Bilan de cette première étape « avortée » : 785 m de D+ (tout de même !), un chamois, des pavés… un décors superbe… un bel orage de grêle suivi de trombes d’eau. Une bonne mise en jambe en somme  !

Refuge Valasco

Cap vers le refuge E.Questa

Deuxième journée : 735 m d+ ; du Refuge del Valasco (1763 m) au refuge E.Questa par les lacs de Valsura (2274 m) et Claus (2344 m). Sur les « Chemins du Roi »…  Pas de difficulté particulière pour cette première « vraie » étape. Le chemin est particulièrement beau, tout comme les paysages alentours. La météo est au rendez-vous, aujourd’hui, le soleil (enfin ce matin) se montre généreux. Nous quittons le refuge Valasco pour monter à travers la grande plaine des pâturages du Valasco pour emprunter un chemin pavé (pas très confortable pour marcher…) qui grimpe tout doucement (mais sûrement) vers les Lacs et le refuge E.Questa. Par endroit le chemin (on ne peut pas parler de sentier, car c’est un véritable « chemin» que l’on suit), le chemin donc, s’est effondré, il faut donc faire attention, les pentes sont raides. Horsmis deux tout petits passages aucune difficulté particulière ; ça « roule » plutôt bien !

Bilan de cette première vraie journée : un beau soleil, de beaux lacs, des pavés… un beau panorama

Lago del Claus

Par le col de Valasco

Troisième journée : 1140 m d+ / 995 m d- ; du Refuge E.Questa au Refuge Remondino par le Val Morta et Col de Valasco (2429 m)… avec un petit détour par le joli et curieux bivouac Guiglia. Partis tôt pour profiter un « max » de la journée… Nous quittons E.Questa pour le refuge Remondino. Une question demeure toutefois, le Passo di Brocan, comment est-il ? Nous savons que la neige est au rendez-vous dans ce secteur. Le Passo culmine à plus de 2800 m… Pour l’heure nous poursuivons notre route toujours sur de confortables chemins qui serpentent à travers la montagne ; ici nul vestige du passé horsmis ce large chemin et un poteau qui devait servir à l’époque pour l’électricité. Un névé, puis deux et nous voilà arrivés au Col de Valasco. La vue porte loin, face à nous la Serra del Argentera , et la France juste là de l’autre côté des cimes bien enneigées pour la saison. De là nous pouvons voir le Passo, le Brocan. Carte en main, nous essayons d’identifier le paysage qui s’offre à nous (il faut dire que le temps est plutôt beau et ensoleillé)… Nos gesticulations attirent l’attention de deux personnes, deux gardes du parc, nous croyant perdus… Non, nous essayons juste d’identifier les sommets qui nous font face. La conversation s’engage, après quelques échanges, nos soupçons sur le Passo di Brocan, se confirment : beaucoup de neige, crampons et piolet son nécessaires. Merci aux gardes pour leurs conseils, leurs gentillesses…

Nous poursuivons tranquillement vers le bivouac Guiglia, et les lacs Fremamorta, puis c’est une longue (très longue) descente qui nous entamons vers le joli refuge Regina Elena (1834 m). Nous passons du « tout minéral » au « tout végétal », la transition se fait tout en douceur : tout simplement superbe  ! Pour accéder au refuge Remondino, il va falloir fournir un « gros » effort , car il va falloir remonter à travers le vallon Assedras, avec la chaleur qu’il fait c’est « coton » !  Une longue montée sous une chaleur harassante…  Le nez collé vers mes pieds, j’ai la nette impression d’être observée… je lève la tête et je tombe nez à nez avec un bouquetin, un gros et beau mal qui stationne en plein milieu du sentier. Qui de lui ou de moi va céder la priorité  ? Je suis contrainte de faire un large détour, après tout il est « chez lui » !

Que c’est long arf … j’aperçois le refuge, enfin ! J’affiche un large sourire, celui-ci retombe bien vite. En effet le refuge est encore loin… je “pestouille” : je suis hors service et hors d’haleine  ! Après un certain temps et un temps certain me voici enfin ARRIVÉE ! Grand, très grand et beau refuge, que celui de Remondino. L’accueil y ait très chaleureux. La neige est bien là, et en quantité ; il y a peu de temps elle se trouvait juste au pied du refuge. Peu de monde, est passée par le Passo di Brocan. Une petite excursion s’impose, donc.

Refuge Rémondino

Nous passerons deux jours au Refuge de Remondino, l’idée première étant de monter au Lac di Nasta… Nous ne monterons pas très haut, la neige étant en trop grande quantité, un couloir relativement raide. Bref, nous ne passerons pas par là, c’est sûr. Nous prendrons une autre option, un autre chemin.

Nous redescendrons à Termi pour récupérer l’autre vallée, celle qui se trouve juste derrière ; le Vallone di Lourousa et le Refuge Morelli-Buzzi (2351 m).

Petit coup de stop

Cinquième journée : après avoir redescendu le beau vallon Assedras à pied, nous rejoignons Termi di Valdieri en voiture . (Un jeune couple d’italien nous ont déposé) nous poursuivrons notre tour à pied donc. (Merci à eux, cela nous a éviter deux bonnes heures de marche !).

 Vallone di Louroussa en toile de fonds la Corno Stella

Tout commence par un petit pont de bois bien fatigué qu’il nous faut passer pour ensuite cheminer à travers bois par un beau sentier muletier qui monte régulièrement. Nous devons rejoindre le refuge situé à plus de 2300 m. Il nous faut faire en gros un peu plus de 900 m de dénivelé. Une paille… Le Vallone di Louroussa offre un beau panorama sur la Corno Stella , paroi verticale de 600 m de haut ! La forêt cède la place à une belle et grande étendue herbeuse, nous sommes dans le secteur du Gias de Truc, ici le très beau « petit lac » Lagarot, et ses eaux claires (et froide) se prêtent volontiers à la sieste ou à une longue très longue pause… Nous poursuivons (la pause se sera pour plus tard !) notre chemin, chemin qui se fait sentier, parfois pavé, parfois herbeux, parfois caillouteux… Il serpente ainsi jusqu’au col Del Chiapous… Mais ça c’est pour demain  ! Quelques chamois font leur apparition sur le sentier, un peu farouche… et plus haut aux abords du refuge, un groupe de bouquetins prend le soleil… Nous voilà arrivés au terme de notre journée…

Très beau refuge, lui aussi. L’accueil y est tout aussi sympathique (comme dans tous les refuges italiens par ailleurs). L’ambiance, aie aie… terrible  !  Une belle journée, une bonne soirée…

La faune sauvage a trinqué pendant la seconde guerre mondiale

L’entrée de l’Italie dans la Triple Alliance (avec l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie) en 1882 fut à l’origine d’un premier renforcement militaire de la frontière. La revendication affichée en 1928 par Mussolini de récupérer le Comté de Nice fit que c’est sur cette frontière sud-est que furent réalisés les premiers ouvrages de la ligne Maginot. Lorsque Mussolini déclara la guerre à la France en juin 1940, le chamois, protégé pendant plus de 80 ans, abondait sur ces massifs. L’offensive italienne de juin 1940 fut repoussée par l’Armée des Alpes (Authion, Saorge, Fontan), et ce fut d’ailleurs un des rares succès militaires français avant l’armistice de 1940. En avril 1945, le Mercantour et notamment l’Authion, fut le théâtre de violents affrontements dont les stigmates sont encore visibles sur certains forts.

A la fin des hostilités, la population de chamois du massif était réduite à environ 300 individus et les bouquetins à moins de 50 suite à de massives destructions de la part des militaires et des populations locales.

Le 10 février 1947 fut signé le traité de paix entre les Alliés et l’Italie. Le versant méditerranéen du massif de l’Argentera-Mercantour (communes de Tende et la Brigue et territoires cités plus haut) fut restitué à l’Etat français.

La situation du gibier s’aggrava puisque ce territoire fut laissé de 1945 à 1953 sans aucune surveillance et de nombreux animaux furent éliminés par le braconnage.

Gros coup de vent sur le refuge Soria-Ellena

Sixième journée : du refuge Morelli-Buzzi au refuge Soria-Ellena, en passant par le col Del Chiapous (2526 m), le Lago Brocan, le Colle di Fenestrelle – 2463 m – (à ne pas confondre avec le col de la Fenestre). Nous voilà partis par une belle journée ensoleillée … le vent nous accueillera arrivé au Col   D’ici la vue porte loin : nous pouvons découvrir le lac artificiel Del Chiotas en contrebas, un petit point « rouge » le refuge Genova, et en relevant le nez nous pouvons voir toute une chaîne de sommets : Testa della Rovina, Càire dell’Agnel… et devinez juste derrière, la France !

Nous poursuivons notre longue descente par le vallone del Chiapous, pour atteindre le grand barrage du même nom. Une fois celui-ci franchi nous décidons de faire un petit détour par le refuge Genova et le Lago Brocan… Ici il y a foule, (le refuge Genova ainsi que le lac Brocan sont très facile d’accès), cela nous change avec les journées précédentes… Une petite pause , et il faut déjà songer à poursuivre nous avons encore de la « route » à faire… passer le Colle di Fenestrelle en passant par le vallon du même nom (c’est pas très compliqué… en fait, celui ci prend fin non pas arrivée au col mais bien après, au Gias Alvé)  Le Colle di Fenestrelle… c’est à la foi un panorama sur le Gelas et sur l’Argentera, tout simplement superbe !

Lac articifiel del Chiotas

 

Notre refuge, est encore loin, dans le paysage, on aperçoit un petit point blanc… baigner par le soleil. Le vent souffle très fort, nous avons même du mal à tenir debout… (étrange) Le ciel est bleu, pas un nuage à l’horizon (encore plus curieux)… Une fois le col franchi nous sommes accueillis par des bouquetins (en fait, ici dans le Parco Alpi Marittimi, il y a à peu près partout, on ne peu pas les louper…!).

Ils prennent la pause assez facilement… Ils vous mangeraient presque dans la main ! Une petite sieste, et quelques photos plus tard, nous entamons notre descente vers le refuge Soria-Ellena. Le vent souffle de plus en plus, il fait même froid. Gias Alvé (1840 m), Piano del Praiet, et le refuge Soria-Ellena – 1840 m -… Nous rentrons nous mettre à l’abri…

Le vent souffle si fort , que les volets métalliques du refuge claquent ; on a juste l’impression que tout va s’envoler ! Il fait toujours aussi froid dehors, le ciel est pourtant claire… Le temps va changer brutalement durant la nuit, le ciel deviendra laiteux, le vent prendra encore un peu plus de vigueur, la pluie finira par tomber en trombe… En bivouac, la tente n’aurait certainement pas résister ! Après la pluie, la grêle… Ça souffle, ça claque… l’eau passe même sous les portes de secours, le parquet prend l’eau… Bref, dehors c’est la tempête pour ne pas dire la “cata” ! Notre itinéraire va devoir être modifié une fois encore… Les éléments se déchaînent ainsi durant toute la nuit et ce jusque 10 h du matin,  une éclaircie se laisse entrevoir… Le vent est toujours là, le froid aussi. Nous attendons une accalmie et essayons de mettre une stratégie en place pour la suite. Il sera difficile pour ne pas dire impossible de franchir la frontière, le refuge ou devions dormir répond aux abonnés absents… Nous apercevons un groupe qui est passé par le col de Fenestre… Le vent les a bousculé, le froid les a transi ! Après réflexion, nous avions pris la bonne option, celle de rester au refuge. Le vent cessera de souffler dans le milieu de l’après-midi…

Notre tour prendra fin ICI au Refuge Soria-Ellena

Le lendemain, nous redescendons finalement dans la vallée, à Entraque pour récupérer un bus  (deux) qui nous ramènera vers notre point de départ : Termi. Il nous faudra près de 4 h  pour atteindre la ville. Le stop n’ayant pas fonctionné  !

De retour en France, nous apprendrons qu’il y a eu une “tempête” dans le secteur de Nice (29 juillet 2013)  nous constaterons les dégâts causés par celle-ci en remontant la très jolie route qui mène à Gordolasque…

Informations pratiques

Pour “dessiner” cet itinéraire, nous nous sommes simplement inspirés de la carte… Avant de partir, nous nous sommes renseignés auprès des refuges italiens (les seuls à répondre au téléphone) pour le Passo di Brocan, le Passo Pagari, l’état des sentiers, le balisage et les conditions d’enneigement sur le terrain. Nous sommes partis équipé d’un paire de BOBCATS (Crampon d’appoint dotés de 6 pointes,  attention ces crampons ne sont pas conçu pour l’alpinisme. Ils permettent de traverser des névés, des pentes herbeuses …) Pour plus d’infos sur ce produit : http://www.simond.com/fr/cat/Crampons/prd/Bobcat ; et d’un piolet ultra léger.

Refuge

Carte

Je conseillerais vivement la « topo-carte » au 1 / 25 000ème des Editions Blu : Parco Naturale delle Alpi Marittime (Palanfré (Vernante), Valdieri, Entracque, Massicci Argentera, Matto, Clappier-Maledi-Gelàs. D’un côté nous retrouvons tous les renseignements concernant les refuges et autres hébergements mais aussi le descriptif des itinéraires. Son prix : 7 €   !

Il existe aussi une carte ASF n°5, Mercantour/Argentera ou encore la carte des Editions IGC, n°113 / PARCO NATURALE ALPI MARITTIME Entracque – Valdieri – Mercantour – Gelas.

Autres sources d’infos

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 4

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article



Partir en randonnée en Italie

  • Trail des Cinque Terre et Portofino 235 €
  • Les Cinque Terre 255 €
  • La Toscane à vélo en famille 325 €
  • Voir les autres voyages de Allibert Trekking

  • La Toscane à vélo 325 €
  • Le tour du Viso 6 jours 345 €
  • Les plus belles acensions autour du Viso 375 €
  • La magie des volcans 385 €
  • Alta via dei Re 395 €
  • Du Viso au Val Maira 395 €
  • Lacs de l'Argentera au Mercantour 395 €
  • Autour de Venise à vélo 445 €
  • Alpes italiennes du Val Maira 445 €
  • Le trail du Mont-Blanc en 4 jours 450 €
  • Explosives Eoliennes 475 €
  • Les trésors de la Ligurie 475 €
  • Volcaniques Eoliennes et Etna 475 €
  • RANDO CONFORT EN VAL D'AOSTE 480 €
  • Elbe : l'archipel de Vénus 495 €
  • Le meilleur des Dolomites de Cortina d'Ampezzo 500 €
  • Randonnée sicilienne 525 €
  • Balade napolitaine 525 €
  • Pise à Florence, la route de la Renaissance à vélo 525 €
  • Les pistes des Dolomites à vélo 525 €
  • Val Maira, Percorso occitano 525 €
  • Le tour du Mont-Blanc en 6 jours 535 €
  • Naples, Eoliennes et Etna 545 €
  • Panorama sur les Dolomites 545 €
  • Raid blanc au Grand-Paradis 545 €
  • Dolomites, citadelles alpines 560 €
  • Selvaggio Blu et Supramonte 565 €
  • Autour du Selvaggio Blu 565 €
  • Charme des Pouilles, entre mer et civilisation 565 €
  • Les 3000 entre Queyras et Piémont 565 €
  • Objectif Grand-Paradis (4061 m) 575 €
  • Le grand tour de la Sicile 585 €
  • Le tour du Mont-Blanc en 7 jours 585 €
  • Le tour du parc du Grand-Paradis 590 €
  • Costa Smeralda et Nord-Sardaigne 595 €
  • Les Grands lacs italiens 595 €
  • Des pentes du Vésuve à la côte Amalfitaine 595 €
  • Le trail du Mont-Blanc en 6 jours 595 €
  • Viso, miroir des cimes 595 €
  • Alta via dei Re 595 €
  • Trail en Val d'Aoste, mythique Tor des Géants 615 €
  • Pouilles : le massif du Gargano 625 €
  • Val d'Aoste : lacs du parc du Mont-Avic 625 €
  • Piémont, pays authentique du Viso 625 €
  • Les Dolomites à vélo en famille 635 €
  • Le trail du Selvaggio Blu 645 €
  • Le trek du Selvaggio Blu 645 €
  • Découverte du Val Maira en raquette 645 €
  • Les Pouilles à vélo, d'Alberobello au Salento 655 €
  • La via Francigena à vélo : de Pise à Sienne 655 €
  • Les merveilles de Sardaigne à vélo 655 €
  • Les Cinque Terre par les crêtes 655 €
  • Vélo et rando dans les Dolomites 665 €
  • Les Eoliennes, d'île en île 675 €
  • Les paradis du Val d'Aoste 675 €
  • Belle Dolomiti 685 €
  • Villages des Cinque Terre 695 €
  • Découverte du massif du Viso 695 €
  • Trail des Dolomites, la grande traversée 695 €
  • Des Dolomites au lac de Garde 705 €
  • Bolzano-Venise à vélo et rives du lac de Garde 725 €
  • Détente et bien-être aux Cinque Terre 725 €
  • Vallées sauvages de l'Argentera 725 €
  • Ile d'Elbe et Cinque Terre 735 €
  • Initiation dans le Piémont italien 745 €
  • La traversée des Dolomites 745 €
  • Le Grand-Paradis, objectif 4 000 mètres 750 €
  • Les hautes vallées piémontaises 765 €
  • Val d'Aoste, versants italiens du Mont-Blanc 765 €
  • La traversée du Grand-Paradis 775 €
  • Portofino et Cinque Terre 795 €
  • Sommets de l'Argentera 795 €
  • Autour du mont Viso 795 €
  • La haute route du Grand-Paradis (4061 m) 795 €
  • Tour des Dolomites de Brenta 795 €
  • Lacs et parc du Mont-Avic 795 €
  • Les panoramas du mont Blanc 795 €
  • A l'assaut des Dolomites de Brenta 800 €
  • LE TOUR DU MONT-BLANC EN HÔTEL 805 €
  • De Florence à la Toscane du Sud 815 €
  • Douceur des Cinque Terre 820 €
  • Sommets du Val Maira 825 €
  • Alta via n°1 : Sur les chemins des Géants 825 €
  • Au coeur des Dolomites 825 €
  • Des sentiers walser au Mont-Rose 840 €
  • Le meilleur des Dolomites de Cortina 865 €
  • Le balcon italien du Cervin 875 €
  • Le tour du Mont-Blanc en hôtel 895 €
  • La haute route des géants 895 €
  • La traversée des Dolomites 895 €
  • LE TOUR DU CERVIN EN LIBERTE 910 €
  • Alpes italiennes et Cervin 915 €
  • Le Piémont occitan 925 €
  • Les petits montagnards des Dolomites 925 €
  • Le tour du Mont-Rose 945 €
  • Le tour du Cervin 945 €
  • Haute route du Grand-Paradis 950 €
  • Vélo et bateau de Mantoue à Venise 975 €
  • Les hautes vallées valdôtaines 995 €
  • Objectif Mont Viso (3841 m) 995 €
  • Cimes magiques de Brenta 1025 €
  • Sardaigne : paradis en famille 1045 €
  • Les Grands Lacs : Orta, Majeur, Lugano et Côme 1045 €
  • Les vires de Cortina d'Ampezzo 1045 €
  • Vélo et rando en Sardaigne 1055 €
  • Val d'Aoste, versants italiens du Mont-Blanc 1075 €
  • Haute route du Tyrol 1095 €
  • Cimes secrètes de l'Adamello 1145 €
  • La traversée des Dolomites 1195 €
  • Les cimes du Mont-Rose à ski 1225 €
  • Monte Gargano et sentiers des Pouilles 1265 €
  • Volcans des Eoliennes et de l'Etna 1275 €
  • Cinque Terre et île d'Elbe 1295 €
  • Villages et splendeurs des Pouilles 1325 €
  • Vésuve et Pompéi 1325 €
  • Eoliennes d'azur 1325 €
  • La dolce vita 1345 €
  • La haute route du Cervin 1345 €
  • Sardaigne : Selvaggio Blu et Supramonte 1355 €
  • Les flammes de Vulcain 1425 €
  • Des volcans et des dieux 1475 €
  • L'intégrale des Eoliennes 1495 €
  • Les cimes du mont Rose 1540 €
  • Entre Cinque Terre et Toscane 1565 €
  • Rome, des hommes et des dieux 1595 €
  • Gressoney, freerando au pied du Mont-Rose 1595 €
  • La Sardaigne : paradis de sites en criques 1625 €
  • De Pise à Gênes par les Cinque Terre 1795 €
  • Toscane, les chemins de la Renaissance 1795 €
  • Le piz Bernina : arête Biancograt 1800 €
  • Grands lacs, îles et villas 1845 €
  • Sicile antique, baroque et volcanique 1895 €
  • La Sicile, creuset de civilisations 1895 €
  • Des îles Eoliennes à Palerme 1895 €
  • Naples et Pompéi, vestiges et volcans 1945 €
  • Trilogie volcanique de Naples aux Eoliennes 1985 €
  • Les Pouilles, authentiques et étincelantes 1995 €
  • Grand-Paradis - Mont-Blanc 1995 €
  • Objectif Mont-Rose (4634 m) 2225 €
  • Le Cervin, seigneur du Valais 2345 €
  • L'âme de l'Italie : de Naples aux Pouilles 2545 €
  • Iles et volcans de l'Italie du Sud 2575 €
  • Cinque Terre, entre ciel et mer, 5 jours 225 €
  • Cinque Terre, entre ciel et mer 295 €
  • Venise et Vénétie, découverte culturelle à vélo 510 €
  • Randonnée dans le parc national des Cinque terre en liberté 353 €
  • Randonnée dans les Dolomites en liberté 383 €
  • Randonnée à Naples, Pompéi et la côte Amalfitaine en liberté 417 €
  • Val d'Aoste, Grand Paradis 740 €
  • Cinque Terre
    Parc National de Ligurie
    740 €
  • Collines toscanes en terre de Sienne 970 €
  • Les Îles Éoliennes 440 €
  • Dolomites : séjour autour de Cortina 445 €
  • Tour du Mont-Blanc 475 €
  • Voir les autres voyages de Grand Angle

  • La Ligurie de Menton à San Remo 480 €
  • Dolomites fantastiques 495 €
  • Les Dolomites, du lac de Braies aux Tre Cime di Lavaredo 560 €
  • Merveilles des Dolomites 590 €
  • La Sicile, de Palerme aux îles Égades 630 €
  • Toscane : le Chianti de Florence à Sienne 640 €
  • Des Alpes à la mer adriatique par l’Alpe Adria Trail, de Cividale del Friuli à Trieste 650 €
  • Les Cinque Terre 655 €
  • Naples et la côte amalfitaine 675 €
  • Savoie : Le Chemin du Petit Bonheur 710 €
  • L'Île d'Elbe 725 €
  • Les Cinque Terre, villages de pêcheurs et vignobles en terrasses 740 €
  • Nouvel An dans les Cinque Terre 745 €
  • La Grande Traversée des Dolomites : de Bolzano à Cortina 760 €
  • Traversée du Grand Paradis 765 €
  • Tour du Mont Blanc, le classique 790 €
  • Le Piémont italien : " Il Percorso Occitano " 795 €
  • Val d’Aoste et Cervin en étoile 795 €
  • Dolomites de Cristal 830 €
  • Tour du massif du Mont-Blanc 850 €
  • Le Tour du Mont Rose 855 €
  • Dolomites fantastiques 880 €
  • Perles des Dolomites 885 €
  • Les Cinque Terre et Portofino 895 €
  • Dolomites de Cortina 960 €
  • De Menton à San Remo, la Riviera Ligure 965 €
  • Collines toscanes en terre de Sienne 970 €
  • Tour du Cervin 990 €
  • Tour de l'Engadine et de la Bernina 995 €
  • Tour du Mont Blanc, l'intégrale 1045 €
  • Les Dolomites Confortables : des Cinque Torri au Tre Cime 1075 €
  • De Munich à Venise, par les Tre Cime di Lavaredo 1095 €
  • Via Ferrata Dolomites - Cortina d'Ampezzo 1125 €
  • Du lac de Garde aux Dolomites de Brenta 1155 €
  • De Munich à Venise, par les Cinque Torri 1250 €
  • Les Pouilles : entre nature et tradition 1265 €
  • Îles Éoliennes 1270 €
  • Côte amalfitaine 1270 €
  • Sardaigne : le Selvaggio Blu 1355 €
  • La Grande traversée des Dolomites, de Vérone à Venise 1430 €
  • Îles Éoliennes et Etna 1700 €
  • Le Tour des Géants 1845 €
  • Trek de Munich à Venise 1890 €
  • De Salzbourg à Vérone 2045 €
  • De Munich au lac de Côme 2095 €
  • Sentiers de Sardaigne 2285 €
  • "Cinque terre", Portofino et Ile de Palmaria 809 €
  • L'aventure napolitaine ! 899 €
  • La petite maison dans le Chianti 949 €
  • Les monts de la Lune en raquettes 440 €
  • Piémont italien, entre Ubaye et Queyras 670 €
  • Mont Rose à ski (4563m) 670 €
  • Voir les autres voyages de Terres d'aventure

  • Grand Paradis à ski (4061m) 680 €
  • Villages colorés des Cinque Terre 690 €
  • Découverte du Val Maira, la perle occitane 690 €
  • Ascension du Grand Paradis (4061m) 700 €
  • Alpes piémontaises du Val de Cogne au Val d'Aoste 720 €
  • Le Val Maira en ski nordique 730 €
  • Découverte du Val Maira en raquettes 750 €
  • Golfe des Poètes et Cinque Terre 770 €
  • Cocktail aventure dans les Alpes italiennes 790 €
  • Parc du Grand Paradis, val d’Aoste 790 €
  • Cinque Terre, Portofino et île de Palmaria 840 €
  • De la Toscane aux Cinque Terre 850 €
  • Toscane du sud et Ombrie 870 €
  • Cinque Terre, balcon sur la mer 890 €
  • Villas et jardins du lac de Côme 890 €
  • Pays du Viso et Val Po 930 €
  • Découverte à vélo de la lagune de Venise 940 €
  • Dolos, les joyaux de l'ouest 950 €
  • Apprenez le ski freeride à Sestrières 960 €
  • Itinérance dans la vallée de la Clarée 980 €
  • Petits aventuriers des lacs italiens 990 €
  • Les Dolomites autour de Cortina d'Ampezzo 990 €
  • Vallées secrètes du Val Maira 1030 €
  • Découverte des lacs italiens 1050 €
  • Itinérance toscane, du Chianti au Val d'Orcia 1090 €
  • Ski de rando dans le Val Devero 1120 €
  • Trilogie des lacs : Côme, Majeur et Orta 1160 €
  • Sur les hauteurs du lac de Côme 1180 €
  • Trek immersion nature, les Alpes du Soleil 1290 €
  • Dolomites en ski de rando 1370 €
  • Nord Sardaigne, de la Gallura à la Costa Smeralda 1390 €
  • Les plus beaux sentiers des Alpes du Sud 1410 €
  • Les villages de Basilicata et des Pouilles 1455 €
  • La grande traversée des Dolomites 1460 €
  • Ascension du mont Rose (4563m) 1550 €
  • Charme et confort aux Cinque Terre 1580 €
  • Dolomites, citadelles alpines 1580 €
  • Sicilia bellissima 1590 €
  • La Via Francigena de Florence à Rome 1590 €
  • Des Eoliennes aux terres volcaniques de l'Etna 1590 €
  • Dolos, le mythe 1620 €
  • Sicile de l'Ouest : entre monts et merveilles 1630 €
  • Sentiers panoramiques du Selvaggio Blu 1675 €
  • Le Salento gourmet à vélo 1710 €
  • Nature et patrimoine de Toscane 1710 €
  • Découverte des Dolomites en VTT électrique 1720 €
  • Nature et Patrimoine de Sicile 1760 €
  • Sardaigne en famille : de la montagne à la mer 1780 €
  • Nature et Patrimoine des Pouilles 1820 €
  • L'archipel des îles Eoliennes au fil de l'eau 1840 €
  • Trek du Grand Paradis et son sommet (4061m) 1850 €
  • Trek des volcans siciliens, des Eoliennes à l'Etna 1890 €
  • De la Slovénie à l'Autriche par la Via Alpina 1990 €
  • Dolos, du mythe aux joyaux de l'ouest 1990 €
  • Vésuve, Pompéi et... sentier des dieux ! 2030 €
  • De Munich à Venise : Bavière, Tyrol, Dolomites 2030 €
  • La traversée des Alpes italiennes en vélo de route 2080 €
  • Le tour des Dolomites en vélo de route 2110 €
  • Vésuve, Capri et la côte amalfitaine 2260 €
  • Apprentis vulcanologues en Sicile ! 2350 €
  • Horizons sardes entre mer et montagne 2540 €
  • Iles et montagnes siciliennes 2690 €
  • Les volcans italiens du Vésuve à l'Etna 3070 €
  • Du TMB au grand paradis 3090 €
  • De la Toscane aux Cinque Terre 3150 €
  • Le tour des Géants : trek au pied des "4000" 3360 €
  • miss4000
    A propos de l'auteur

    Je vis dans le "Sud", dans ce pays de "cocagne", où le soleil l'été venu, vous "cogne" sur la tête ; où "lou mistrau" se fait parfois glacial, vous claque aux oreilles et vous transit de froid ; et quelquefois vous bouscule. C'est ici, que je suis installée : dans ce "pays" bercé par le chant des cigales aux heures les plus chaudes de l'ét...



    http://lechodescimes.eklablog.com

    La vidéo du Moment : Traversée du Massif Central à Pied