Trek dans le Val d’Aoste au cœur des géants des Alpes

Destination : Italie » Europe | Montagne : Val d'Aoste | Activité : Randonnée  | Agence : UCPA 
Nombre de jours : 6 jours | Dificulté : 4 | Dénivelé : +7567 m/-7043 m | Type d'itinéraire : Demi-boucle | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Bivouac, Camping, et Refuge
Meilleures Périodes : Juin, Juillet, Août, et Septembre
Trek dans le Val d'Aoste en Italie de 5 jours et demi au cœur des géants des Alpes, ces sommets de plus de 4 000 m qui dominent le paysage. Un trek exceptionnel réalisé en bivouac, camping, cabane et refuge avec des cols à plus de 3 000 m à passer.
Posté le :


Les pages du carnet :

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Trek dans le Val d'Aoste   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Trek dans le Val d'Aoste

C’est mon 5ème stage à l’UCPA d’Argentière cette année après la freerando, le ski de randonnée, le Pass Trail et le Pass VTT. Cette fois-ci, place à la randonnée, au trek même car ce Raid d’altitude au cœur des géants des Alpes se déroule en autonomie avec des nuits en cabane, camping, bivouac et refuge. Un trek au milieu des 4 000 des Alpes : Mont-Blanc, Mont Rose, Cervin, Grand Combin et le Grand Paradis pour les plus connus et autour du Mont Emilius (3 559m) que nous verrons quotidiennement.
Je peux d’ores et déjà vous dire que c’est un trek exceptionnel par la beauté de ses paysages et son ambiance haute-montagne. En plus, la météo a été avec nous. Ciel bleu tous les jours. Que du bonheur…

Larp – Lac des Laures

  • D+ : 1384 m
  • D- : 220 m
  • Distance : 5,7 km
  • Temps de marche : 4h00

10h00. UCPA d’Argentière. Nous nous répartissons les vivres collectives pour les trois prochains jours du trek. On ne fait pas vraiment dans le light : diots de Savoie, saucissons, polenta, riz au lait… L’UCPA, dans sa démarche d’accessibilité, prête même aux stagiaires le matos de randonnée : chaussures, bâtons, matelas, sac de couchage et tente. Une superbe initiative je trouve même si les produits ne sont pas les plus lights là non plus. Les sacs sont assez lourds : entre 13 et 14 kg pour les deux filles du groupe et entre 16 et 20 kg pour les sacs à dos des gars. Les temps de marche tiennent donc compte du poids de nos sacs à dos 😉

Après un court transfert en véhicule d’Argentière à Larp (1311 m) au dessus du village de Brissogne dans le Val d’Aoste, nous démarrons la randonnée. Il est 12h30.

L’UCPA est l’un des derniers organisateurs de randonnée à proposer des circuits en bivouac avec portage. Je trouve ça bien. C’est une école de la randonnée et de la vie. J’apprécie aussi l’idée de mélanger des mineurs et des majeurs. Cette semaine Anthonin, Jean et Raphaël font partie du groupe au même titre que tous les adultes. Génial ces gars en plus.
Cette première étape est courte mais raide. Le poids des sacs à dos se fait vite sentir sur les hanches ou les épaules. Impossible de l’oublier sous cette chaleur accablante. Heureusement que la première portion de la journée est en partie sous le couvert forestier. Nous croisons de nombreux torrents qui proviennent des 3 000 des alentours : Becca Seneva (3 081 m) et Becca de Sale (3 137 m) en particulier.

Après le pique-nique, il nous reste 600 mètres de grimpette au dessus de la forêt. L’organisme commence à souffrir de la chaleur. C’est le premier jour, le corps doit s’habituer au poids du sac à dos et à l’effort. Le panorama s’ouvre au loin sur les 4 000 du Valais : Grand Combin (4 314 m), Cervin (4 478 m) et Mont Rose (4 634 m).
Il nous reste un dernier verrou à passer pour rejoindre le lac des Laures (celui d’en bas). D’un bleu pur et profond, il est magnifiquement posé sous le Mont Emilius. Une bâtisse en pierre, sans doute une ancienne bergerie, a été construite sur son rivage. Elle appartient à l’association des amis des Laures. A la disposition des randonneurs un espace bivouac (Menabrèaz Ernesto) ultra confortable avec 9 lits, des couvertures, une gazinière, de la lumière et même un radiateur. « Ultimate », étirements, détentes s’égrènent jusqu’au repas (diots polenta). Il est 22h15 quand tout le monde se couche. Personne n’en demande davantage.

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com