Test doudoune sans manche Patagonia Men’s Down Sweater Vest

Test de la doudoune sans manche Patagonia Men's Down Sweater Vest. Ce gilet doudoune en duvet d'oie a été testé dans des conditions très diverses : à ski de randonnée, en raquettes, en randonnée et lors de bivouac dans des lieux tout aussi différent, des Alpes au Sahara.


Conditions du test :

  • Lieu du test : Tassili N’Ajjer (Sahara), Vanoise, Belledonne, Chartreuse
  • Nombre de jours : Plus de trois semaines au total
  • Activité: randonnée pédestre, raquette, ski de randonnée, bivouac
  • Type de terrain : désert – montagne

Descriptif :

  • Type de doudoune : duvet 85/15
  • Matières : Tissu extérieur et doublure : 100% polyester recyclé ripstop, 22 deniers, 47-g avec apprêt déperlant durable DWR. Garnissage : duvet d’oie européen 800 Cuin (indice de gonflant).
  • Caractéristiques : Zip frontal enduit DWR. Poches chauffe-mains zippées. Poche poitrine intérieure en filet stretch qui sert de sac de rangement au gilet, avec attache-mousqueton. Liseré élastique aux emmanchures et cordon de serrage à la taille.
  • Volume compressé : 13×18 cm – 2,1 l
  • Poids : 250 g
  • Indice de chaleur : 37,6
  • Rapport indice de chaleur/poids : 150,4
  • Rapport indice de chaleur/volume : 17,90
  • Existe en modèle homme et femme.
  • Couleurs : noir, marron, olive
  • Prix : 140€
  • Fabriqué en Chine

Points forts :

  • Compression
  • Légèreté
  • Polyester recyclé
  • Qualité de fabrication

Points Faibles :

  • Un seul cordon de serrage à la taille
  • Pas de serrage possible aux bras
  • Vêtement non-recyclable

Avis : 30/40

  • Qualité de fabrication : 8/10
  • Thermicité : 7/10
  • Déperlance : 7/10
  • Coupe-vent : 8/10

La doudoune sans manche Patagonia Men’s Down Sweater Vest a un garnissage de 51 g de duvet d’oie 800 cuin. Le pouvoir gonflant est important et la marque a fait le choix de limiter le garnissage en plume pour obtenir une veste légère, chaude et agréable à porter.

Le gilet est compact et se range dans la poche zippée intérieure. Une fois pliée, la doudoune prend peu de place pour un poids minime.

Le tissu extérieur est en Ripstop recyclé et permet de résister au déchirement. Anti-déchirement ne veut pas dire indestructible. Je l’aicompris quand mon chat a fait ses griffes sur mon gilet. Fort heureusement, je suis intervenu à temps pour qu’il ne la saccage pas et je peux toujours porter le gilet avec quelques points de souture. Une doudoune reste un produit relativement fragile.

La veste a aussi un traitement anti-déperlant. Il fonctionne plutôt bien pour une averse. Une veste hardshell reste indispensable en cas de pluie soutenue.

Il est possible de serrer le bas de la veste par un cordon de serrage. J’aurai aimé qu’il y en ait un deuxième à l’autre extrémité de la doudoune. Dommage qu’on ne puisse pas serrer également les ouvertures à hauteur des bras pour minimiser la perte de chaleur.

J’ai utilisé la doudoune en activités (raquettes, ski, randonnée) si le froid était pinçant (jusqu’à -10°C) et en bivouac (autour du feu et dans le duvet avec des températures autour de 0°C), le plus souvent sous une softshell. Près du corps, l’apport de chaleur est maximal d’autant que la coupe est bien taillée. En portant une softshell dessus, on limite les entrées de vent froid par les bras.

Une veste qui conviendra parfaitement aux randonneurs désireux de trouver une veste polyvalente permettant d’apporter un gain de chaleur important en marchant ou sur les lieux de repos.

En cas de températures négatives importantes, une doudoune avec manche et un indice de chaleur élevé est à préconiser.

Site internet :www.patagonia.com

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com

10 + onze =