Test GPS Aventura TwoNav

Test du GPS Aventura TwoNav, un GPS mixte pour la randonnée, le vélo et la voiture. L'Aventura a été testé en randonnée pendant 14 jours en Ardèche, en Chartreuse et dans le massif du Carlit (Pyrénées). Le GPS Aventura saura t-il me séduire et répondre à mes attentes de randonneur ?


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Altimètres, GPS et appareils satellites
  • Composition : nc
  • Description : Écran : tactile, transflectif de 3,5 pouces Navigation : écran tactile et boutons en façade Mode : randonnée et route (calcul d'itinéraire routier) Processeur : Freescale 530 MHz Puce GPS : Sirf III Boussole : électronique 2D Fonctions : Altimètre barométrique, thermomètre et boussole Nombre de Waypoints, routes et traces illimités (capacité de la carte Sd) Étanchéité : pluie et éclaboussures Connectique PC : mini-USB 2.0 Mémoire : 128 Mo de mémoire flash, 64 Mo de RAM, extensible jusqu’à 32 Go par carte SD. Dimensions : 135 x 82 x 30 m
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Alimentation: Li-ion (lithium)
  • Autonomie: 10 à 20 heures selon utilisation
  • Couleurs: vert
  • Garantie: nc
  • Entretien: nc
  • Prix: 599 € (avec carte France Tele Atlas) - 649 € (avec cartes Europe de l’Ouest Tele Atlas) - 5 dalles topographiques d'environ 100 km² à télécharger sont également livrés avec le GPS.

Conditions du test

  • Lieux du test: Ardèche, massif du Carlit, Chartreuse
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: nc
  • Produit recyclé: NSP
  • Emballage recyclable: NSP
  • Produit recyclable: NSP

Conditions du test

J’ai un lourd passé avec les GPS. Je n’ai que trop rarement aimé leur utilisation. C’est lors d’un week-end de remise à niveau organisé par Chamina Voyages que j’ai reconsidéré l’intuitivité du GPS grâce au modèle Dakota 20 de Garmin. C’est donc avec intérêt que je me suis lancé dans le test du GPS Aventura TwoNav de CompeGPS.

L’appareil a été utilisé lors de plusieurs randonnées itinérantes : une semaine en Ardèche, cinq jours dans le massif du Carlit dans les Pyrénées et un week-end sur la Traversée des Hauts de Chartreuse.

Le mode routier n’a pas été testé ni l’utilisation à vélo.

GPS Aventura Twonav

Chargeur Allume-cigare en option

Attentes d’un GPS

Les randonneurs ont besoin d’un GPS :

  • Robuste et étanche
  • Compact et léger
  • Facile d’utilisation et sans bug
  • Avec une autonomie suffisante (au moins 15h)
  • Avec les fonctions baromètre et boussole
  • Avec un large écran lisible en extérieur
  • Avec des fonds de cartes lisibles comme celles de l’IGN en France

Le GPS Aventura TwoNav saura t-il répondre à ces attentes ?

Premières impressions au déballage

Le GPS à la loupe

  1. Écran tactile: Par pulsation, on accède aux fonctions de l’appreil
  2. Bouton allumage: On appuie 2 secondes pour allumer et éteindre le GPS
  3. Bouton hold : Pour bloquer et débloquer l’appareil. Lorsque l’appareil est bloqué, l’écran est éteint et permet d’économiser de la batterie tout en continuant à faire les traces par exemple.
  4. Bouton menu: Pour aller au Menu Principal du GPS.
  5. Bouton page : On accède aux Pages de Données (heure, chronomètre, altitude, coordonnées GPS…). En appuyant à nouveau sur Pages, on accède à d’autres données.
  6. Bouton mark: Une pulsation crée un Waypoint à la position actuelle. Une pulsation prolongée crée une capture d’écran qui sera sauvegardée dans le dossier temporaire au format bmp.
  7. Bouton Esc: Ferme la fenêtre active.
  8. Zoom +
  9. Zoom –
  10. Joystick : il sert à se déplacer dans le GPS et à valider des choix d’utilisation.
  11. Port mini-USB: sert à recharger le GPS à une source d’alimentation externe comme un PC ou un panneau solaire.
  12. Port série
  13. Lecteur cartes mémoire SD HC (jusqu’à 32GB)
  14. Sortie audio
  15. Bouton actualisation Système Opératif
  16. Bouton reset: Réinitialise l’appareil à l’aide du stylet
  17. Stylet : Sert sur l’écran tactile pour être plus précis ou pour appuyer sur le bouton reset.
  18. Orifice de fixation: Permet d’incorporer un cordon de fixation.
  19. Port pour antenne GPS externe
  20. Emplacement batterie: Permet d’accéder à la batterie, en séparant le couvercle du reste du corps. Faites-le tourner plusieurs fois dans le sens contraire des aiguilles d’une montre pour l’ouvrir et dans l’autre sens pour le fermer.

GPS Aventura Twonav dans sa boîte

Prise en main

Sur le dessus du GPS : le bouton d'allumage à droite et le bouton hold à gaucheAprès avoir installé la batterie et inséré la carte SD dans leur compartiment respectif, je regarde le GPS d’un peu plus prêt. J’apprécie son large écran tactile de 5,3 x 7,4 cm. Il est réactif et précis avec le stylet. Si l’écran tactile a un côté très sympa sur le plan de l’utilisation, les boutons en façade sont aussi précieux en cas de froid (taper sur un écran tactile avec des gants n’est pas simple ; essayez si vous voulez). Les boutons sont facilement accessibles.

Toujours sur l’écran, je trouve son rendu correct mais moyen en cas de fort ensoleillement même lorsque la luminosité est poussée à 100%.

Le GPS est un peu lourd à mon goût (260 g) et la répartition du poids est trop sur le bas de l’appareil (cela est dû à la batterie).

L’allumage (bouton en haut à droite du GPS) se réalise par une pression de 2 secondes. Le bouton d’allumage du premier appareil en test (GPS d’occasion) ne fonctionnait pas. CompeGPS m’en a envoyé un second en test. Ras sur le second produit.

Les menus de navigation sont d’une simplicité déconcertante. Même sans lire la notice, on comprend très vite comment faire. Les pictogrammes sont suffisamment explicites pour être compris de tous. La navigation dans le GPS est intuitive. C’est un très bon point. Hélas, certains boutons comme celui du menu sont mal placés. Leur activation demande un peu d’attention, surtout si on a des ongles courts (ou pas du tout).

Boutons en façade

Un stylet est fourni avec le GPS pour une utilisation plus fine de l’appareil. Il aurait été intéressant de le sécuriser par un cordon rétractible par exemple car il est facile de le perdre.

L’Aventura est entouré d’une coque verte en plastique pour atténuer les chocs. Les bouchons de protection des connectiques laissent apparaître des jours mais leur profondeur, variant de 0,3 à 0,7 cm, paraissent suffisamment sécurisante pour empêcher des gouttes d’eau de rentrer en cas de pluie.

Passons maintenant au test du GPS sur le terrain.

Réception, Autonomie et chargement de la batterie

L’Aventura TwoNav ayant été testé pendant trois randonnées. Je n’ai utilisé que le mode off-road réservé aux usages outdoors. Le mode on-road est lui adapté à une utilisation routière.

Réception GPS

L’allumage du GPS est assez longue. Le temps varie en fonction des données (cartes, waypoints, routes et traces) présentes dans le GPS. La réception des satellites s’opère en 45 secondes environ sans données et jusqu’à 1 minute 30 secondes avec.

La puce Sirf III assure une bonne réception des satellites même à couvert. C’est assez bluffant comparé à mon Etrex Vista. En intérieur, le GPS capte les satellites si une fenêtre n’est pas trop éloignée.

La précision est de l’ordre de 3 à 7 mètres d’après mes tests sur le terrain.

Connecteur d'antenne extérieure

Autonomie et chargement de la batterie

Le chargement de la batterie Li-ion de 3000 mAh peut se réaliser par cordon USB, prise secteur et prise allume-cigare. Le chargeur secteur est hélas en option (19 €) et s’avère pourtant nécessaire car le temps de charge par un cordon USB est trop long (12 heures en moyenne pour une recharge complète). Cela pose un réel problème lorsqu’on part en randonnée en autonomie. Pour optimiser la recharge de l’appareil, déconnectez les satellites et positionnez le GPS sur le mode « hold ».
Pour améliorer l’autonomie du GPS, il est aussi possible de faire l’acquisition de l’adaptateur pour piles AA, avec lequel vous pourrez remplacer la Batterie Li-ion par trois piles AA. Cela vous coûtera 49 €. Un peu cher quand même !
La recharge par la prise allume-cigare n’a pas été testée car inutile en trek (sauf pour les treks avec assistance d’un véhicule).

Le GPS a notamment été utilisé sur une randonnée de 2 jours sur les Hauts de Chartreuse. Deux jours sans recharger le GPS. Je l’avais positionné en mode « hold » (« bloqué ») pour économiser de la batterie. Il est resté allumé ainsi pendant 15 heures environ avec quelques utilisations actives lors des deux jours. Au terme de la randonnée, le niveau de la batterie indiquait encore 27% d’autonomie.

Je l’ai aussi utilisé en randonnée en Ardèche en le rechangeant tous les soirs sur le port usb de mon netbook. Je l’ai enfin pris dans les Pyrénées pour une randonnée de 5 jours en bivouac. Seule option de recharge possible : le panneau solaire. J’ai donc rechargé l’Aventura sur la tablette solaire Oyama OY340 et malgré le temps de charge important, j’ai pu disposer du GPS pendant 90% de la randonnée.

CompeGPS annonce une autonomie jusqu’à 30 heures en mode « hold ». Il faut vraiment avoir des conditions optimums pour arriver à ce chiffre. Nos tests ont montré une autonomie plus proche de 20 heures, ce qui est déjà très bien si on se réfère à ce qu’offre le marché du GPS outdoor.

Solidité, étanchéité et instruments d’orientation

GPS Aventura sous la doucheSolidité et étanchéité du GPS

Lors des 14 jours de test du GPS en randonnée, je n’ai pas rencontré de conditions difficiles qui permettent d’évaluer l’étanchéité de l’appareil ni même de le livrer à des chocs importants.
CompeGPS précise dans la notice que l’appareil peut résister à « de petits coups ou au contact avec l’eau de pluie ou les éclaboussures ».

Je l’ai donc volontairement fait tomber depuis une hauteur d’1m20 sur de la pelouse, un sol en terre et un rocher. Dans les trois cas, je n’ai pas constaté de conséquences. L’ordinateur de bord ne sait pas éteint ni positionné en veille.
Pour simuler une averse, j’ai laissé le GPS sous la douche pendant 5 minutes. Le GPS est resté allumé pendant toute la période de test. Toutefois, de l’eau s’est infiltrée par les bouchons de protection de la prise mini-USB et par le lecteur de carte SD. Le GPS n’a pas été endommagé mais la carte SD a pris un coup dans l’aile : des soucis de récupération des données (cartes notamment qui ont disparu avant de réapparaître).

Une étanchéité relative qui ne supporterait pas une immersion alors même que certains magasins vendent l’Aventura comme un GPS IPX7 (protection contre une immersion temporaire).
En cas de forte pluie, je conseillerai de protéger l’appareil.

Bouchon de protection de la carte SD

Note : la résistance à l’eau est basée sur la fixation correcte des bouchons de caoutchouc qui donnent accès aux rainures et ports de l’appareil. Il est très important de vérifier que ces couvertures soient bien fermées avant de partir en randonnée.

Boussole calibrée En bas de l'écran figure diverses informations comme l'altitude barométrique et l'altitude selon le GPS

Instruments d’orientation : altimètre barométrique et boussole électronique

Le GPS est doté des fonctions d’altimètre barométrique et de boussole électronique.

Altimètre barométrique

Il est possible d’afficher l’altitude, soit par le GPS (précision moyenne), soir par l’altimètre barométrique. Dans ce second cas, il est nécessaire de le recaler régulièrement (le mieux est de le faire à chaque sortie).

En mode automatique, l’altitude barométrique est utilisée, mais le calibrage s’effectue automatiquement à intervalles régulier. Je conseille le mode automatique, plus juste que la première solution, et plus sécurisant que la seconde car il évite des écarts trop importants liés aux changements météos.

Pour choisir le mode, allez dans Menu Principal > Réglages > Off-road > Altitude.

Boussole électronique

Pour s’orienter, l’Aventura utilise au choix les données GPS (en déplacement) ou la boussole électronique (à l’arrêt). En mode automatique, l’appareil utilise les deux sources : GPS en mouvement, et boussole à l’arrêt.

Pour calibrer la boussole, allez dans Menu principal > Réglages > Off-road > Calibrer Boussole, puis faites tourner lentement l’appareil en position horizontale pendant quelques secondes.

Note: La calibration doit être réalisée en extérieur et loin de sources d’altération du champ magnétique comme les automobiles, les bâtiments ou les lignes électriques. Pour plus de sécurité, il est recommandé de calibrer la boussole avant chaque sortie.

Cartographie et logiciels

Capture d'écran d'un fond de carte IGN sur le GPSCartographie

La couverture de tout le territoire français est assuré en série sur le GPS Aventura par la carte FranceTopo au 1 : 100 000 (carte topographique IGN). Autant dire que ce type de carte n’est pas très utile pour partir en randonnée (sauf sur des itinéraires au long cours).

5 dalles topographiques d’environ 100 km² issues de cartes IGN au 1 : 25000 sont également livrés avec le GPS. L’Aventura permet toutefois de compléter ses cartes en téléchargeant d’autres dalles et c’est un des rares à pouvoir le faire. Voici les tarifs des cartes pour la France :

  • 1 dalle : 1 €
  • 1 département : 39 €
  • 1 zone (2 régions administratives) : 109 €
  • France entière : 299 €

Le fond de cartes à l’étranger est aussi important : Espagne, Suisse, Allemagne, Italie, Scandinavie, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Belgique, Maroc…

Il est à noter qu’il n’est plus nécessaire d’activer les cartes par une clé. La procédure de téléchargement est maintenant simplifiée à son maximum. Le téléchargement de carte s’opère depuis la page : http://www.compegps.com/?lang=0en&opcion=1_4

Les cartes peuvent être affichées en 2D, 3D et 3D+. La 2D fournit un plan zénithal, la 3D une image tridimensionnelle sans relief mais avec perspective et la 3D+ permet de visualiser l’orographie du terrain. La 2D est largement suffisante pour une utilisation avec le GPS. On pourra par exemple utiliser la 3D dans le logiciel Land pour réaliser une route.

Il est aussi possible d’intégrer des cartes scannées ou importées qu’il est nécessaire de calibrer. Je n’ai pas testé cette fonction.

Logiciels

TwoNav Aventura 2

Le logiciel embarqué dans le GPS est le TwoNav Aventura 2 développé par CompeGPS. Il est identique à ceux qu’on trouve sur les derniers GPS IGN Evadeo.

A partir du Menu Principal, on accède à la plupart des options du logiciel. C’est ici qu’on choisi le mode de navigation : off-road pour les activités outdoors (zone verte) et on-road pour les déplacements en véhicules (zone grise). Depuis le Menu principal off-road, on peut accéder à différentes rubriques :

  • Navigation : adresse postale, retour à ma maison, waypoints, trace, route, poi, coordonnées GPS, stop navigation (position actuelle sans suivre de route ni rejoindre de waypoints), historique…
  • Données : liste des waypoints, créer un waypoint , liste des routes, liste des traces, liste des cartes
  • Découvrir : zoom sur une adresse, des coordonnées, un poi ou des waypoint, route et trace
  • Statut : niveau de réception des satellites, niveau de batterie, luminosité, son, faire une trace ou la mettre sur pause…
  • Réglage : système, affichage, types de déplacement (vélo, à pied ou en véhicule), off-road, on-road.

Liste des dalles topographiques IGN avec des noms tronqués car trop longsIl n’y a pas grand chose à redire dans l’ensemble. Le logiciel est fiable. Les premières impressions sur quelques boutons mal placés sont confirmés à l’usage : le menu en bas à gauche comme le bouton de fermeture du GPS (sur l’écran tactile) demandent d’être utilisée avec le bout de l’ongle. Fort heureusement, d’autres solutions permettent d’accéder au menu (bouton en façade) ou d’éteindre le GPS (bouton sur le dessus).

Des progrès restent à faire sur les cartes car leur lecture est tronquée par des noms trop long qui dépassent de l’écran (voir capture d’écran).

J’ai été confronté à deux bugs du logiciel. Le premier lors de la randonnée en Ardèche : impossible de capter les satellites alors même que j’étais en extérieur et à découvert. Le second alors que je voulais charger une trace (message d’erreurs fatales). Dans les deux cas, la réinitialisation du GPS a permis de régler le bug.

La mise à jour logiciel est gratuite à vie et cela prend une importance significative par rapport aux cartes papiers qu’il faut racheter si on veut une mise à jour. Toutes les nouvelles versions du logiciel TwoNav Aventura 2 sont disponibles sur le site www.compegps.com, depuis la section Download.

CompeGPS Land (option 105 €)

Spécialisé dans le logiciel GPS pour parapentistes, CompeGPS a sorti Land, le modèle terrestre pour les sports de plein air et les automobilistes. La version testée est la 7.0.3.

Le logiciel accepte toutes sortes de cartes : celles en téléchargement sur le site CompeGPS (IGN, Swisstopo, Kompass et autres) mais aussi les cartes scannées ou les cartes trouvées sur internet qu’il faut calibrer pour pouvoir les utiliser.
J’ai principalement utilisé le logiciel pour préparer des routes et analyser des itinéraires (vitesses max, min, moyenne, altitude max, min, distance, etc.). La visualisation 3D est intéressante pour préparer un itinéraire car elle permet de mieux appréhender le relief.

Capture d'écran d'un extrait de route réalisée avec le logiciel Land

Le logiciel est plutôt simple à utiliser même sans notice et il est compatible avec la plupart des modèles de GPS (Garmin, Magellan…).

Lors de mon utilisation, j’ai rencontré deux bugs :

  • un problème de connexion entre le GPS et le logiciel pour transférer des données sur la carte SD du GPS. Pour ce faire, j’ai du enregistrer les données sur la carte à partir d’un lecteur multi-cartes.
  • un souci d’affichage de cartes. Les cartes, présentes dans l’arbre des menus à gauche, ne s’affichaient pas à l’écran. Il a fallu éteindre le logiciel et le rallumer pour qu’elles s’affichent là où on les attendait.

Toutes les nouvelles versions du logiciel CompeGPS Land sont disponibles sur le site www.compegps.com, depuis la section Download.

Navigation (waypoints, routes, traces) et conclusion

Dans la partie précédente, j’ai exposé mon sentiment sur le logiciel TwoNav Aventura 2. Entrons un peu plus dans le détail avec la gestion des waypoints, des routes et des traces.

Gestion des waypoints

Définition : Le waypoint est un point défini par une position géographique, des coordonnées de latitude, de longitude et dans la plupart des cas d’altitude, utilisé par les instruments de navigation GPS.

Création d’un waypoint

Sur sa position

La création d’un waypoint sur sa position actuelle s’effectue en appuyant sur le bouton Mark en façade. Facile et efficace !

Sur la carte

On peut créer un waypoint n’importe où sur la carte en appuyant 1 à 2 secondes sur la carte avec le stylet. Un menu déroulant se superpose à la carte. Choisissez Nouveau, puis Waypoint ici pour créer le waypoint. On peut ensuite modifier son nom pour qu’il soit plus évocateur.

Capture d'écran : création d'un waypoint sur la carte Personnalisation du waypoint créé

Déplacer un waypoint

Il n’est pas possible de déplacer un waypoint avec le stylet (ou alors je n’y suis pas arrivé !). Il est nécessaire d’entrer les coordonnées de la nouvelle position. C’est bien trop fastidieux. Mieux vaut alors supprimer le premier waypoint et en créer un autre.

Liste des routes sur la carte SDGestion des routes

Définition : Une route est un ensemble de waypoints ordonnés de façon prédéterminée. On la crée généralement avant de partir en randonnée. Elle pourra par exemple servir si le terrain n’offre pas suffisamment de repères ou si la visibilité devient mauvaise. Il suffira ensuite de naviguer en suivant les waypoints.

Créer une route

La méthode la plus simple sur le GPS pour créer une route est d’appuyer 1 à 2 secondes sur la carte avec le stylet. Un menu déroulant se superpose à la carte. Choisissez Nouveau, puis Commencer Route ici pour débuter la route.
Il faut ensuite créer les waypoints , ils s’ajouteront automatiquement à la route.

Je préfère créer une route depuis le logiciel CompeGPS Land car la vision plus large de la carte facilite le travail.

Editer une route

Il est possible d’ajouter ou de supprimer des waypoints d’une route. Appuyez 1 à 2 secondes sur la route avec le stylet. Un menu déroulant se superpose à la carte. Choisissez Editer la route. Pour ajouter un waypoint, sélectionnez (par une brève pulsation) le waypoint après lequel vous souhaitez ajouter un nouveau waypoint. Pour supprimer un waypoint, faire la même procédure initiale et sélectionnez « supprimer waypoint ».

Capture d'écran de la page Statut. A côté du T, on a les boutons pour démarrer la trace ou la mettre sur pauseEnregistrer une trace

Définition : Une trace est un ensemble de points ordonnés par temps, où chaque point contient des informations sur les coordonnées de position, l’heure, la date et dans la plupart des cas d’altitudes. Une trace s’enregistre pendant la randonnée et se partage sur internet. On pourra alors la télécharger. Il est possible de naviguer en suivant une trace mais je préfère utiliser une route qui permet de suivre un itinéraire d’un waypoint à un autre. Une trace indique l’itinéraire général en suivant une ligne.

Pour enregistrer sa trace, il faut se rendre au Menu Principal > Statut, puis cliquez sur le pictogramme avec un point. Le pictogramme pause qui est à côté permet de mettre l’enregistrement de la trace en pause. Dommage qu’un bouton en façade ne permette pas de lancer l’enregistrement de la trace d’un seul clic.

La trace sera sauvegardée par défaut dans le dossier « TwoNavData/Data » au format .TRK, avec un nom basé sur la date, (AAAA-MM-DD). Si dans une même journée, vous avez enregistré plusieurs traces, les noms seront distingués grâce à un numéro à la fin qui identifie l’ordre de leur création, (p.ex. 2010-07-15-01.TRK, 2010-07-15-02.TRK,…).

Capture d'écran depuis le logiciel Land de la trace créé lors de la randonnée en Ardèche

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 90%
    Fonctions - 90%
  • 80%
    Ergonomie - 80%
  • 80%
    Navigation - 80%
  • 80%
    Autonomie - 80%
84%

Mon avis

Premier GPS de la marque CompeGPS, l’Aventura TwoNav est un GPS robuste et puissant qui réconciliera les premiers sceptiques des GPS grâce à un software convivial et efficace. La possibilité d’utiliser des cartes IGN comme des cartes scannées ou importées d’internet est un atout de poids. Il faudra quand même débourser 599,00 € pour la version de base avec une cartographie française au 1:100 000, voire un peu plus avec les accessoires en option. Certains préfèreront se tourner vers le Sportiva de la même marque à moins de 400 €. L’appareil n’est toutefois pas sans quelques défauts de jeunesse mais reste quand même un des meilleurs produits du marché outdoor. L’Aventura est un GPS que je recommande chaudement en tenant compte des points négatifs comme l’étanchéité limitée ou le temps de charge bien trop long par prise USB.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com

trois × quatre =

Sending
Your rating: