Test sac de couchage Sea To Summit Micro McIII

Test du sac de couchage Sea To Summit Micro McIII dans la vallée des Aït Bougmez du Haut-Atlas central au Maroc à l’occasion de nuits à la belle étoile et en gîte. D’une température de confort de 4°C et modulable grâce à son ouverture au niveau des pieds, est-il aussi chaud qu’astucieux ? Voici mon avis.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Sacs de couchage
  • Composition : Tissu extérieur : 2D Nanoshell anti déperlant ; 20D tissage haute densité - Tissu intérieur : 20D polyester tissage haute densité
  • Description : Construction Elliptique Différentielle - Caissons matelassés antiblocage 2D Nanoshell - Poche intérieure pour accessoires (Mp3, masque de nuit, portefeuille etc.) avec zip - Ouverture latérale zip YKK - forme du sac de couchage rectangulaire, sarcophage ou couverture selon le serrage du cordon aux pieds et l’ouverture du zip
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Genre: Homme
  • Garnissage : 380 g de duvet d'oie d'Europe de l’est - Qualité du gonflant : 850+ cuin américain (équivalent à 750+ cuin européen) - évalué à 905 cuin américain par le laboratoire IDFL - duvet 95/5 (98%oie - 2% canard)
  • Température confort (norme européenne EN135378) : 4°C
  • Température limite confort (norme européenne EN135378) : -2°C
  • Température extreme confort (norme européenne EN135378) : -18°C
  • Tailles disponibles du produit: 185 cm (Regular) - 205 cm (Long) - Dimension du sac : 144 cm (poitrine), 128 cm (hanche), 88 cm (pied) pour le modèle regular ; 150 cm (poitrine), 134 cm (hanche), 94 cm (pied) pour le modèle long
  • Volume compressé: 3 litres
  • Poids (donnée fabricant): 755 g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 745 g en L - Housse de compression : 70 g
  • Accessoires fournis: sac de rangement en mesh - Sac de compression - Sac de lavage en coton
  • Couleurs: gris (extérieur) - noir (intérieur)
  • Garantie: nc
  • Entretien: nc
  • Prix: 399 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Aït bougmez (Maroc)
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 2 nuits à la belle étoile - 2 nuits en gîte
  • Conditions météorologiques: beau et venteux - 7°C minimum - sous-vêtement thermique manche longue à la belle étoile - torse nu en gîte

Test du sac de couchage Sea to Summit Micro MCIII

Test sur le terrain du sac de couchage Sea To Summit Micro McIII

On connait depuis de nombreuses années Sea To Summit pour ses sacs imperméables, ses draps de sac Thermoreactor, et sa multitude de petites accessoires pratiques (verres pliables, cuisine étanche, ustensiles de toilette…), on connaît moins la marque australienne pour ses sacs de couchages.

Sea to Summit compte à ce jour 4 gammes de sacs de couchage : Alpine, Traverse, Micro et Trek. La gamme Micro regroupe les sacs de couchage les plus légers de la marque. Deux modèles y figurent le MCII et le MCII.
J’ai testé le sac de couchage Micro MCIII à l’occasion d’un voyage dans la vallée des Aït Bougmez du Haut-Atlas central au Maroc. Deux nuits à la belle étoile et deux nuits dans un gîte.

Compression du sac de couchage Sea to Summit Micro MCIII

Ce qui est frappant d’entrée de jeu quand on prend le sac de couchage, c’est son haut niveau de compression et son poids plume (815 g avec la housse de compression). Selon Sea To Summit, on peut le compresser jusqu’à 2,8 litres. Autour de 3 litres, cela semble déjà plus raisonnable et tout à fait exceptionnel à ce niveau de température de confort et de garnissage. A trop serrer le sac de compression, le risque est de détériorer les sangles du sac de compression et le duvet.

Une fois le sac de couchage sorti du sac de compression, je constate un duvet très léger, très agréable au toucher. Le sac de couchage est livré avec le rapport d’analyse des composants du sac de couchage du laboratoire IDFL. C’est malin de jouer la transparence. J’y apprends que les 95% de duvet sont composés de 98% de duvet d’oie et de 2% de canard. Le cuin (fill power), américain, est de 850+ ramené à 905 selon ce rapport. Si on le converti en cuin européen, on s’approcherait de 805. Cette différence est dû à une méthode d’analyse différente (plus d’info sur www.idfl.com).

La construction est de type elliptique différentielle en caisson pour éviter que le duvet ne se balade de trop et réduire au maximum les déperditions de chaleur (voir schéma pour plus de détails). 380 g de duvet à 95/5 et à ce cuin là, c’est sûr que les nuits sont douces et agréables.

Autre fait marquant, le sac de couchage dispose de deux ouvertures : une à la tête (classique) et une aux pieds et d’un long zip simple curseur. Sea To Summit a fait le choix pour sa gamme Micro de proposer un sac de couchage modulable par l’utilisateur. Le sac de couchage peut complètement s’ouvrir et être utilisé comme couverture. C’est pratique pour dormir en refuge ou par temps très clément. Dans sa configuration sac de couchage, l’utilisateur peut fermer ou non l’ouverture aux pieds. Selon ses besoins, il dispose ainsi d’un sac de forme sarcophage (cordon serré) ou rectangulaire (cordon non serré) qu’il pourra adapter selon la météo. Plus besoin d’avoir un zip double curseur pour aérer le bas du corps comme sur les modèles classiques de sacs de couchage. Le zip est cependant assez fin. On gagne ainsi en poids mais est-ce robuste à l’usage ? Le long du zip, on trouve également une bande de protection efficace contre le froid.

Ouverture aux pieds du sac de couchage Sea to Summit Micro MCIII

Un cordon de serrage à la tête permet de disposer d’une capuche enveloppante (cordon serré) ou non (cordon non serré). Pas de collerette par contre pour éviter que la chaleur ne s’évacue par le haut du sac. Si pour ce type de sac de couchage avec une température de confort de 4°C, ça n’est pas indispensable, certains utilisateurs un peu claustrophobes n’aiment pas serrer la capuche et préfèrent avoir la présence d’une collerette pour rester au chaud. Présence d’une poche à l’intérieur du sac de couchage avec un zip de fermeture. Ça peut être pratique pour ranger de petits objets comme un lecteur MP3.

Poche intérieure du sac de couchage Sea to Summit Micro MCIII

Lors de mes quatre nuits, j’ai pu vérifier l’intérêt de cette modularité. Deux nuits à la belle étoile sur un matelas Therm a Rest Neoair, une plutôt douce (environ 15°C), une autre plus fraîche (environ 7°C) et venteuse, suivi de deux nuits en gîte. J’ai ainsi pu tester le mode couverture, la configuration sac de couchage avec le cordon aux pieds peu serré et serré à bloc. Le sac coupe bien du vent, déperle, les cordons de serrage et la poche sont facilement accessibles. Côté thermicité, lorsque la température est tombée au petit matin, il m’a fallu resserré à bloc le cordon aux pieds pour ne pas laisser l’air froid entré. La chaleur au niveau des pieds est un peu moins performante que sur un système classique mais si on ne pousse pas le sac de couchage à la limite de la température de confort, le système modulable est une vraie réussite.

Capuche du sac de couchage Sea to Summit Micro MCIII

Le sac de couchage est livrée avec un sac de compression efficace (déjà évoqué), un sac de rangement et un sac de lavage en coton avec toutes les instructions de nettoyage. Enfin un vrai kit pour compresser, stocker et laver son sac de couchage.

Sac de rangement du sac de couchage Sea to Summit Micro MCIII

  • 100%
    Qualité de fabrication - 100%
  • 90%
    Ergonomie - 90%
  • 90%
    Thermicité - 90%
  • 100%
    Confort - 100%
  • 95%
    Poids - 95%
  • 100%
    Volume - 100%
96%

Mon avis

Le sac de couchage Sea to Summit Micro McIII est un sac de couchage trois saisons d’excellente qualité. Léger, ultra compressible, confortable et astucieux, il n’y a que son prix qui pourrait ne pas vous inciter à l’acheter.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Points forts
  • Excellente compression
  • Légèreté
  • Confort
  • Sac modulable : couverture, ouverture aux pieds ou non
  • Nombreux sacs fournis
Points faibles
  • Prix
  • Absence de collerette
  • Chaleur un peu moins efficace au niveau des pieds


Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

4 + trois =

Sending
Your rating: