Anmiter – Adrar Mahboub – Taddert

Destination : Maroc » Afrique | Montagne : Haut-Atlas | Activité : Randonnée  | 


Anmiter – Adrar Mahboub - Taddert - Trek dans le haut Atlas central
Posté le :


Anmiter –Telouet (en véhicule)- Adrar Mahboub

  • Jeudi 2 septembre
  • Dénivelé+ 300 mètres
  • Temps de marche : 3 heures

Nous reprenons la piste et arrivons rapidement au village d’Anmitter où nous trouvons la route goudronnée. Nous empruntons un transport collectif (5 dirham chacun) pour nous rendre à Télouet. Balade dans le souk puis nous nous dirigeons vers l’adrar Mahboub, un guide marocain m’ayant indiqué qu’il était possible par ce massif de rejoindre le village de Iziks, village qui se trouve tout près de la route du Tichka, la fin de notre périple. Seulement aucun sentier n’est signalé sur la carte. Nous demandons donc, une fois de plus notre chemin à des villageois qui nous montre une gorge entaillant le massif en nous laissant entendre que le chemin est évident. Suivant leurs conseils, nous empruntons un sentier et arrivons à une bifurcation, quelle direction suivre, sud-ouest ? nord-ouest ? Nous penchons pour le nord-ouest et demandons conseil à 3 bergers ; le nom de Izikhs ne semble rien leur évoquer, nous leur demandons alors la direction de Taddert (village bordant la route au nord du Tichka) et là ils nous indiquent unanimement le vallon sud-ouest, je leur demande (en arabe) combien de temps de marche, le plus jeune d’entre eux me répond en regardant sa montre qu’il est 13H30. Bref mes notions linguistiques sont à revoir…

Je suis fatiguée et souhaiterais qu’on pose notre camp, alors que Christophe pense qu’il serait plus sage de continuer ne sachant pas ce qui nous attend plus loin (terrain, dénivellée…) Je le suis donc de mauvaise humeur, pour au bout d’1/4 d’heure m’arrêter à l’ombre d’un rocher avec la ferme intention de ne plus faire un pas. Je m’allonge et m’endors instantanément, mon compagnon de route se pose également en me maudissant et en planifiant de redescendre à Telouet pour prendre un taxi jusqu’à Marrakech et me planter là. Y’a ambiance ! Finalement nous installons notre tente, on verra bien ce qui nous attend demain.

Adrar Mahboub- Izikhs

  • Vendredi 3 septembre
  • Temps de marche : beaucoup

Départ de bonne heure. Nous remontons le vallon sud-ouest, après un petit hameau de bergeries, nous perdons le sentier et continuons en direction d’un col évident. Au col, quelques cairns mais pas sentier. Nous commençons à descendre, apercevons un berger sur une colline, remontons pour lui demander le chemin. D’après lui il faut que nous montions encore pour trouver notre route. Il nous accompagne un bout de chemin car nous hésitons —quels benêts ces Iroumin (nous) ! Il nous abandonne à un col (toujours pas de sentier) surplombant un vallon en nous indiquant que la route du Tichka est derrière. Nous descendons franchissons un vallon, 2 vallons, pour enfin apercevoir la route de l’autre côté d’un immense ravin qui semble difficilement franchissable. Nous choisissons donc de suivre un vallon au bout duquel nous apercevons le village de Izikhs. Progression difficile mais petit à petit un sentier se dessine et nous rejoignons sans encombre un petit ruisseau où nous trempons nos pieds meurtris par ces pérégrinations en hors sentier. Repas semoule-sardine, et après quelques courses au village de Izikhs installons notre dernier camps sous des oliviers près de la rivière. Moments de détente.

Samedi 4 septembre

Nous empruntons la piste et arrivons rapidement au village de Taddert où nous prenons un bus qui pour 30 dirhams nous conduit à Marrakech. Fini le calme des montagnes !

6 + dix =