Des grands oueds au Tassili

Destination : Afrique » Algérie | Montagne : Sahara | Activité : Méharée  | 

Des grands oueds au Tassili - Méharée de Tamanrasset au Tassili du Hoggar


Les grands oueds

Septième jour de marche, nous sommes entre l’oued Aouiker et la plaine d’El Ghessour, dans une longue étape qui comme depuis trois jours nous fait ressembler à une poignée de fourmis jetées sur l’immensité saharienne. De loin en loin des collines rocheuses jalonnent la plaine vide. L’ambiance est admirablement monotone et monochrome, un seul ton et une seule ambiance, le gris-jaune minéral. Dans ce vide, seule compte notre progression, régulière, rythmée par le pas des chameaux. Je ne suis plus qu’à mes fonctions alternées de marcheurs et de méhariste. Plus rien à penser, plus rien à dire, la sérénité silencieuse du paysage rends muets.
Dans l’après-midi, nous arrivons dans la plaine d’El Ghessour, uniformément blanche et plate. L’espace se grignote pas à pas, et la barre bleuté du Tassili prend lentement forme. Encore 40 km avant d’atteindre le massif. Heure après heure, malgré les foulées longues, le paysage n’évolue pas, le Tassili ne grandit pas, seule la ronde du soleil atteste du temps qui s’écoule. A la nuit, la caravane s’arrête enfin, attirée comme un aimant par la dizaine d’acacias maigrelets qui survivent là. Sur l’horizon plat à 360°, les chameaux jettent des regards désespérés, regrettant intérieurement les gras pâturages qu’ils ont quittés.

Sur le Tassili

Deux jours ont passés, et c’est un autre voyage. Les grands espaces sont derrière nous. La longue chenille suit la piste caravanière qui, sur le rebord tassilien mène à l’oued In Abeggi, son pâturage et son puits temporaire. Au sortir d’un court plateau noir et fragmenté, nous débouchons sur le long couloir verdoyant de l’oued. Sur une centaine de mètres de large, le lit est couvert d’une touloult verte et abondante. Les chameaux se pressent autour du puits, une nouvelle cohue s’organise, ponctuée des cris de joie que pousse les Touaregs à chaque seau puisé. L’eau est abondante, plus encore que dans nos rêves.


Méharée organisée par Hommes et Montagnes, spécialiste du Tourisme d’Aventure et des Explorations dans les déserts et les montagnes du monde.

seize − 3 =