Hauts plateaux de Chartreuse

Destination : Auvergne-Rhône-Alpes » France | Montagne : Alpes ; Chartreuse | Activité : Randonnée  | 

Randonnée à la journée sur les hauts plateau de Chartreuse. Au programme : le Bec de la Scia en aller retour et La Plagne - cabane de l'Alpe en aller retour également.


Carnet : Tour de la Chartreuse

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Hauts plateaux de Chartreuse   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Hauts plateaux de Chartreuse

Télécharger la "Hauts plateaux de Chartreuse" (Téléchargement :7 fois)
  • D+ : 1200
  • D- : 700
  • 4h00

Après les averses d’hier soir le ciel est voilé et l’ambiance chargée d’humidité. Cependant, rapidement, le soleil semble vouloir percer et laisse présager une agréable journée. Nous décidons de monter vers le col de Bellefont en rejoignant les Essarts en voiture. A Saint-Pierre de Chartreuse un troupeau de moutons est en cours de transhumance au terme de l’estive et occupe évidemment toute la route.

Nous le suivons au pas vers le col de Cucheron jusqu’à la bifurcation des Essarts. Pendant ce temps les brumes prennent le temps de s’effilocher en remontant le long des pentes. Arrivés aux Essarts nous tentons d’emprunter le chemin du Mollard mais il est complètement défoncé par les engins forestiers et véritablement impraticable. Après avoir consulté un habitant voisin nous décidons de poursuivre en voiture par la piste carrossable jusque l’auberge de la Scia située au sommet des pistes de Saint-Pierre. De là nous devrions pouvoir rejoindre à pied l’itinéraire initial. C’était sans compter avec le terrain devenu particulièrement glissant après les pluies de la veille. Le chemin étroit, en traversée sur une terre glaise détrempée domine de raides pentes d’herbe où toute chute est interdite. Après 400m nous décidons de faire demi tour et de monter au bec de la Scia voisin. Le sentier serpente au milieu de cailloux devenus aussi lisses que des savonnettes. Nous parvenons quand même sans trop de difficultés au sommet qui offre un vaste panorama sur les sommets entourant saint Pierre ainsi que sur les alpages du col des Ayes et du col de Bellefond tandis que le massif du Vercors domine une mer de nuages en arrière plan.

La descente précautionneuse nous prendra beaucoup de temps sur des pierres suintantes d’humidité. Ayant quand même très envie de découvrir les hauts plateaux nous cherchons sur le topo du GR un itinéraire praticable durant l’après-midi et optons pour la découverte du col de l’Alpette au départ du hameau de la Plagne. Le petit hameau regroupant quelques maisons est blotti au fond d’un cirque dominé par les abrupts du mont Granier et du Pinet.

Le chemin caillouteux remonte un couloir dont la pente se redresse progressivement jusqu’au col de l’Alpette, seule faille dans la ligne de défense que constitue la barre de falaises. Le mont Granier est impressionnant avec ses parois surplombantes. Une fois le col franchi un paysage de prairies verdoyantes vallonnées s’offre à nous et nous cheminons entre lapiaz moussus et alpages ouverts.

Une longue traversée mène vers le chalet de l’Alpe. De là, la vue s’étend au delà du pas de l’Echelle vers le col de Bellefond et les crêtes acérées des Lances de Malissard. Malheureusement, le soleil a cédé du terrain et un voile nuageux envahit le ciel qui éclaire d’une pâle lumière blafarde le paysage.

Le retour, par le même itinéraire, ne pose pas de difficulté particulière malgré le temps qui nous incite à presser le pas mais nos genoux et nos mollets n’apprécient guère la descente caillouteuse en contrebas du col.

A propos de l'auteur

La randonnée est pour moi une source de découverte inépuisable. Amoureux de la montagne depuis de nombreuses années j'ai toujours autant de bonheur à parcourir les sentiers et à partir marcher aussi bien pour une journée que pour de longues itinérances. Mon départ à la retraite m'a offert le loisir de traverser les Pyrénées par la HRP...



http://mjpgouret.free.fr

un × 1 =