Randonnées dans le Trièves autour du Mont Aiguille

Destination : France » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 4 jours | Dificulté : 3 | Type d'itinéraire : Etoile | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Gite d'étape
Meilleures Périodes : Juin, Juillet, Août, Septembre, et Octobre
Trièves et Vercors s'ils n'ont fait qu'un il y a quelques millions d'années, aujourd'hui un fossé les sépare tout en restant voisin. Le Mont Aiguille, berceau de l'escalade en se détachant du Vercors en est l’emblème. Voici donc le récit des 4 jours de randonnée en étoile au départ de Chichilianne.
Posté le :


1er jour : le pas de l’Aiguille

Arrivée au gite communal de Chichilianne vers 12h , installation puis pique-nique en terrasse sous un soleil radieux (1er jour de printemps d’après les quelques clients installés depuis une semaine) en attendant l’arrivée du groupe (11 personnes du club verticale43) pour une des désormais habituelles sorties du week end de l’Ascension. Nous décidons pour ce premier jour de nous rendre du coté du “pas de l’aiguille” pour s’ adapter en douceur.

700m de denivelé vont nous conduire sur le plateau où nous débouchons au bout de deux petites heures d’effort dans un des rares passages accessibles qu’offre le plateau du Vercors. Enfin pour les hommes car  en montant nous avons pu admirer quelques bouquetins qui semblaient défier le vide sans aucun problème. Nous en trouverons un autre groupe d’une vingtaine de têtes occupés à brouter les crocus dans la prairie sommitale.

 

Apres avoir visité le mémorial et la grotte où pèrirent un groupe de résistants lors de la dernière grande guerre, nous avons continué notre balade vers les refuges puis en direction de Bachasson où les névés encore bien présents nous ont forcés à faire marche arrière. Nous avons donc repris le chemin du retour toujours sous le soleil printannier.

2ème jour : le pas de l’Essaure

Départ 8h30 après un bon petit-déjeuner et avec un ciel très sombre. Nous prenons la route pour le pas de l’Essaure – tête Chevaliere -retour par le pas de l’Aiguille. La méteo annonce mauvais; pas d’erreur; la rando sera bien arrosée. Après avoir traversé les prairies et atteint la foret, nous nous élevons tranquillement jusqu’a la sortie de cette derniere puis nous entamons une grimpette à travers le pierrier pour atteindre au bout de deux heures le Pas de l’Essaure, belle  entrée sur le plateau du Vercors et de la réserve naturelle.

Provisoirement le temps est devenue plus clément et le Mont Aiguille nous apparait enfin. De là, nous progressons vers le refuge qui deja occupé par un groupe venu se mettre à l’ abri nous oblige à sortir le pique-nique sous les pins à crochets et surtout sous la bruine qui rapidement va se transformer en pluie battante.Le moral des troupes est comme la météo.

Il est 13h et le tour complet risque d’être long. Nous décidons de rentrer au bercail pour certains. 3 irreductibles, aprés le retour au gite, prennent la direction de Trezanne pour aller gravir le col de Papavet par un chemin particulièrement glissant et enchainer par le col de Pellas. Nous y observerons les chamois. Retour sous la pluie, journée maussade mais une omelette aux morilles ramassée sur le bord des chemins fera oublier très vite ces peits inconvénients météorologiques.

3ème jour : tour du mont Aiguille

Le temps est toujours aussi incertain mais malgré cela la troupe prend la direction du pas de l’Aupet pour un tour du mont Aiguille que nous ne verrons quasiment pas  de toute la journée. Après avoir atteint par des lacets bien raides et glissants le col de l’Aupet,

Nous nous dirigeons vers le mont Aiguille pour le contourner par la droite et replonger dans la forêt direction les granges où nous tirons le pique-nique du sac sous un rayon de soleil tres agréable. Nous regagnons le village de Pellas puis franchissons le col du même nom pour atteindre le col de Papavet où nous prenons la descente par une attaque de sentier digne d’une piste de luge. Après une heure de descente, nous atteindrons Trézanne puis la Richardiere et enfin Chichilianne au terme d’une bonne journée de marche.

4ème jour: col de Prayet et plateaux de platary

De Chichilianne, nous atteignons, après une heure de grimpette en forêt, les patûrages pour atteinde le col du Prayet puis naviguer toutes crêtes sur le plateau de Platary jusqu’à atteindre l’extrême bord de la falaise où nous pourrons admirer le vol des vautours et d’un grand corbeau qui a élu domicile dans les falaises abruptes.La descente s’effectuera en douceur jusqu’a Chichilianne afin de terminer ce sejour entre Vercors et Trièves.

Plaray

Informations utiles

La réserve des hauts plateaux (17 000 ha) est la plus grande reserve naturelle  de France métropolitaine. Le grand Veymont y culmine a  2341 métres.

Adresses Utiles

Cartographie

dmarc43
A propos de l'auteur

 Un sac a dos,une paire de chaussure et quelques jours devant moi,me voilà le plus heureux des hommes. Traverser les Pyrénées par la HRP,faire le tour  du Viso, des écrins ,La traversée du jura de l'Auvergne a pied en ski ou en raquette,je suis toujours partant. un treck au Maroc (moyen Atlas) de 6 jou...