Ras n’Ouanoukrim et Timesguida

Destination : Maroc » Afrique | Montagne : Haut-Atlas | Activité : Ski de Randonnée  | 


Ras n’Ouanoukrim (4083m) et Timesguida (4 088 m) - Ski de randonnée dans le Haut Atlas
Posté le :


Lundi 26 février : Ras n’Ouanoukrim (4083m) et Timesguida (4 088 m)

Le refuge est maintenant plein et bien sur les habituels empêcheurs de dormir en paix se sont tous donné RDV: Ronfleurs, personnes sans scrupules qui n’hésitent pas à faire leur sac le soir quand les autres sont couchés ou encore ceux qui allument la lumière alors que les autres dorment encore au matin. Greg fulmine et la nuit est agitée. Mais bon, au moins, réveillés depuis longtemps à 7 h, il n’est pas trop difficile de se lever.

Nous voilà partis pour le Ras n’Ouanoukrim mais en 2 groupes: Greg et Pierrot montent et descendent par le couloir NE et Padré et moi partons par le voie normale par le col. Il fait encore beau et les conditions de neige sont idéales. Monter au col Tizi’n Ouanagan n’est pas très difficile. Là, Padré et moi laissons les skis pour monter la crête en crampons. Il y a quelques passages raides en neige et un peu de crapahute en rochers mais ça passe bien. Sous le sommet on fatigue un peu. Quand on approche les 4000m, on le sait tout de suite…Là-haut il y a le groupe de français du CAF qui ne tarde pas à nous laisser seuls et toujours pas un poil de vent. Après une bonne pause, nous voyons Greg et Pierrot sortir du couloir et les rejoignons au sommet. Ceux-ci ont laissé leurs skis un peu plus bas car la fin du couloir est vraiment raide et étroite. Ils sont contents; les conditions sont bonnes et la descente du couloir promet d’être agréable à skier.

Avec Padré nous les quittons pour monter au Timesguida qui nous tend les bras juste à coté. Celui-ci est un merveilleux belvédère sur le sud marocain et le désert. Le spectacle est tellement beau qu’il est difficile de partir. Mais voilà, nous redescendons et regrettons un peu de ne pas avoir porté les skis jusqu’au sommet car la neige qui a chauffé au soleil en face sud enfonce plus que tout à l’heure. Après une brève desescalade, nous chaussons les skis. Comme hier, poudre, neige transformée, il n’y a à regretter que le relief qui impose de longues traversées pour ne pas avoir à pousser sur les batons.

Au refuge, nous retrouvons Greg et Pierrot le sourire jusqu’aux oreilles qui apparament se sont vraiment fait plaisir à descendre leur couloir. Flaner au soleil après la course est un vrai plaisir puis profiter après du feu de cheminée un délice. Ce soir l’ambiance est bonne, le refuge est plein. Demain nous changeons le programme pour profiter des bonnes conditions et aller descendre le couloir des clochetons.

A propos de l'auteur

       Nathalie, vétérinaire en Haute Garonne et fan de montagne et de grands espaces. Picarde d'origine, j'ai émigré en 2004 vers des horizons plus ensoleillés et vallonés. J'ai maintenant le loisir de partir m'évader dans les pyrénées quand le coeur m'en...



http://vetonat.blog4ever.com/

neuf − 4 =