Strahlhorn

Destination : Suisse » Europe | Montagne : Alpes | Activité : Ski de Randonnée  | 


Strahlhorn - Raid à ski autour du Mont Rose
Posté le :


Mercredi 3 mai, refuge Monte Rosa (2795 m)

Une journée formidable, vraiment ! Et pourtant elle avait plutôt mal commencé puisque j’ai à nouveau tourné dans mon lit à compter les heures de minuit à 3 h. Mais au réveil à 4h30 le ciel est étoilé et une belle journée s’annonce. Nous forçons un peu sur le petit dej car la course d’aujourd’hui promet d’être longue. Nous voulons d’abord monter au Strahlhorn pour ensuite rejoindre le refuge Monte Rosa en traversant tout le glacier. Du dénivelé et des Kms en perspective avec en prime un sac bien plein et lourd.

Nous quittons le refuge avec le lever du soleil et le Strahlhorn puis la Rimpfischhorn qui s’allument sous nos yeux tour à tour. Nous avançons avec le soleil naissant qui vient illuminer le glacier d’une lumière irréelle. Nous sommes seuls dans cette immensité glacée puisque ayant retenu la leçon, nous avons quitté le refuge bien après les autres.

Toute la montée se fait ensuite au soleil et la température monte très très vite. Il fait beaucoup plus chaud que les jours précédents et j’ai l’impression d’être éblouie par le soleil même en portant mes lunettes. Monter au col est assez long puisqu’il faut remonter toute l’étendue du vaste glacier. Au col, nous laissons les sacs pour monter allégés. Du coup nous sommes rapidement au sommet où nous rattrapons les derniers groupes qui redescendent.

En haut nous sommes seuls, la vue sur le mont rose est extraordinaire. On y voit sa face immense qui plonge dans une mer de nuages et tous les sommets alentours. Il y a du soleil, pas de vent, nous prenons plaisir à nous attarder un peu.

La descente depuis le sommet est très agréable, sans sac, dans une neige qui a eu juste le temps de transformer au soleil. Comme hier, nous nous félicitons de ne pas nous être pressés à monter.

Au col, il faut remettre les sacs pour passer l’adlerpass, passage assez raide sur une neige encore très dure. Le passage est exposé car au dessus d’une barre rocheuse. Nous descendons prudemment en dérapage, ça passe. La neige devient meilleure tout à fait en bas et descendre sur le glacier est ensuite un plaisir.

Nous ne nous attardons pas trop à déjeuner car il souffle un petit vent frai sur l’immense glacier. Il faut remettre les peaux à un endroit pour remonter 300 m de dénivelé. En haut la vue est splendide sur le mont rose et le Liskamm qui jouent avec les nuages. Ici il n’y a pas âme qui vive mais on trouve quelques traces sur la neige. Les kms restants se font très vite en descente douce, il faut parfois pousser un peu sur les bâtons.

Croyant être presque arrivés, nous sommes déçus arrivés à un passage rocheux très raide qu’il nous faut descendre pour accéder au refuge. Il y a une main courante mais passer avec les gros sacs et les skis sur le dos n’est pas aisé. Nous optons pour la solution de la moulinette pour descendre le matériel. Beaucoup de temps perdu mais ça y est nous pouvons descendre à nouveau et nous arrivons au refuge à 17 h.

Au refuge nous retrouvons le père de Greg, Hugues, monté pour faire demain l’ascension du mont rose avec nous. Passé le moment des retrouvailles et du bain de soleil devant le refuge, c’est l’heure du repas. Celui-ci n’a rien à voir avec les jours précédents. Il y a à manger en abondance des plats variés et un peu plus recherchés. Ici il y a même du thé en libre service pour remplir les thermos du lendemain. Quel service !

Il y a beaucoup de monde au refuge, nous serons nombreux demain à monter.

  • 1600 m de dénivelé environ
  • 1 sommet = Strahlhorn 4190 m
natbl
A propos de l'auteur

       Nathalie, vétérinaire en Haute Garonne et fan de montagne et de grands espaces. Picarde d'origine, j'ai émigré en 2004 vers des horizons plus ensoleillés et vallonés. J'ai maintenant le loisir de partir m'évader dans les pyrénées quand le coeur m'en...



http://vetonat.blog4ever.com/

un × deux =