10 accessoires (presque) indispensables pour randonner

10 accessoires (presque) indispensables pour randonner qui améliorent hygiène, sécurité, confort et repos en bivouac ou sur les sentiers.
Posté le :


4.8
(85)

Parfois, de simples accessoires bon marché peuvent nous changer la vie et être aussi importants que nos éléments d’équipements les plus complexes. Voici mes 10 coups de cœurs, mes 10 accessoires pour randonner plus un bonus. Retrouvez aussi tous nos tests d’accessoires de randonnée, trekking & outdoor.

1 – le couteau multifonctions

A tout seigneur, tout honneur. Grâce à sa taille et son poids modeste, mais surtout du fait de sa polyvalence et de sa fiabilité sans faille, le couteau suisse s’est imposé sur la plupart des sentiers. Minimaliste et s’inspirant des traditions comme le Victorinox Cadet Alox, ou plus classique comme le hiker, il existe également des versions plus modernes comme l’Evolution grip. Mais on peut aussi leur préférer les nouvelles gammes de chez Leatherman, les Juice et Skeleton. La marque américaine a consenti d’importants efforts sur le poids et le design, sans sacrifier la taille des outils et la robustesse qui font la réputation de ces produits et séduisent les plus exigeants. Budget entre 25€ et 160€.

10 accessoires pour randonner

2 – Le seat pad

Petit morceau de néoprène ou de mousse, ce repose-fesse minimaliste (avouez que le terme anglais sonne mieux …) deviendra vite indispensable toute l’année (encore plus l’hiver) ; que ce soit pour y poser votre fessier, poser votre appareil photo au ras du sol ou éviter d’égarer de menus objets en les mettant directement à terre. Si le modèle originel – un peu lourd – lancé par Light my Fire n’est guère plus disponible que d’occasion, d’autres marques en offrent des interprétations allégées comme Fjällräven et son Kånken, Vaude son Light pad ou Therm-A-Rest son Z-seat. Budget entre 10€ et 16€.

3 – Le fire-steel

Fiable, simple d’usage et d’une longévité inouïe, ce bâton de ferrocerium permet d’allumer un réchaud quelques soient les conditions météo. Je l’ai testé pour vous par tous temps, des pluies diluviennes écossaises, aux -40C de Laponie, sans oublier la haute altitude, là où aucun briquet n’aurait supporté la comparaison.  Avec un peu d’expérience, on peut même allumer un feu de bois. A la version originelle – encore de Light my fire – on peut préférer des modèles rechargeables comme la polystriker d’Exotac ou plus minimaliste et “zéro plastique” comme les barres de ferrocerium vendues brutes dans les grandes enseignes en ligne et que l’on racle avec son Leatherman. Budget entre 8€ et 30€.

10 accessoires utiles pour randonner

4 – Le Buff

Encore un anglicisme ? Eh non, un “catalanisme” !! L’inventeur du tour de cou polyvalent est effet de Barcelone. A la fois cache-cou, bonnet et fichu, ce carré de tissu partout copié, se décline en version été ou hiver, en fibres naturelles ou synthétique et permet d’afficher votre passion pour la montagne, le chemin de Saint Jacques et même (sic), le Barça. Budget entre 8€ et 22€.

Le buff, à la fois chapeau, passe-montagne et bien d'autres. Un accessoire indispensable pour randonner

 

5 – le ziploc

Pour quelques centimes à peine, ces sacs plastiques refermables et étanches vous serviront à préserver vos papiers de la pluie, préparer votre pique-nique, pré-conditionner vos rations de fruits secs, … Sans doute la trousse de toilette la plus légère et bon marché, ils peuvent préserver l’intérieur d’un sac à dos de produits salissants ou susceptibles de couler. Seul bémol, leur côté “jetable” nous leur fait préférer, pour les usages non salissants, les versions plus résistantes comme celles proposées par la marque Aloksak. Budget entre 0,50 € et 5 € pièce.

6 – La lampe frontale

Vous n’avez pas prévu de marcher de nuit ? Cela ne justifie pas de ne pas emmener une lampe frontale. Elle est tout bonnement indispensable, question de sécurité et elle avait tout logiquement sa place dans cette liste de 10 accessoires pour randonner. Nul besoin de prendre un modèle lourd et encombrant pour terminer sereinement une étape qui dure plus que prévu, pour gérer un petit incident ou tout simplement pour le bivouac. Notre coup de cœur, la Ledlenser LED MH3. Légère (92 g), facile à utiliser avec son réglage rapide du faisceau elle est alimentée par une unique batterie AA rechargeable et remplaçable si besoin par une pile. Autre modèle qu’on affectionne la Petzl Bindi pesant à peine 35 g. Budget 20€ à 40€.

La lampe frontale, un des 10 accessoires pour randonner. Indispensable !

7 – Le sac poubelle

Comme sac étanche à l’intérieur de votre sac à dos, comme poncho d’urgence ou pour protéger votre précieux sac à dos d’un trajet en doutes, la liste des usages du sac poubelle n’a de limites que celles de votre imagination. Et si je vous disais que cet objet composé de polymères thermoplastiques peut, plié, également servir de Seat pad ou de complément d’isolation au sac de couchage en cas de froid aux pieds, le verriez-vous d’un autre œil ? Dernière astuce, le sac poubelle est évidemment le compagnon indissociable du randonneur soucieux de préserver la nature en ramenant ses déchets, et ceux de quelques autres … Budget ≤ 1€

8 – Le poo-bag

Découvert auprès de mes compagnons écossais lors de mon dernier voyage en itinérance en kayak sur les côtes de l’île de Skye, ce simple zip-loc comprend tout le nécessaire pour aller aux toilettes et ne laisser aucune trace. Pièce maîtresse de nos 10 accessoires pour randonner, il comprend évidemment du papier et un mini gel désinfectant mais aussi une pelle ultra-légère pour faire son “trou de chat”. Côté modèles, ma préférence va au Vargo dig dig tool (36 g) ou mieux au modèle The Deuce #2 UL Trowel de Thetentlab (17 g) . Pour les régions désertiques, comme le papier ne se dégrade pas, même dans le sol, on peut compléter le Poo-bag avec un briquet. Budget environ 30€.

Tout le nécessaires pour les toilettes en randonner

 

9 – Le pee-rag

Et tant qu’on parle d’hygiène et de pratiques anglo-saxonnes, parlons du pee-rag. Ce petit carré de tissu découpé dans une vieille serviette micro-fibre ou un bandana sert à essuyer les malheureuses petites gouttes et réduit la quantité de papier utilisé. On le rince à l’eau claire, on le lave aussi fréquemment que possible et en attendant, il sèche au vent ou au soleil, attaché au sac à dos. Pour vous, mesdames, il est un allié contre mycoses et infections urinaires qui trop souvent vous gâchent le voyage. Budget, 0 €.

10 – le hamac

Il symbolise les vacances, le farniente, la sieste sous les pins ou les cocotiers. Avec leurs nouveaux tissus techniques et une conception repensée par rapport aux modèles traditionnels, les hamacs de randonnée deviennent ultra-légers. Champion toutes catégories, le Sea to Summit Ultralight Single ne pèse que 155 g. Pour un peu plus de confort et de résistance au temps, visez le Hammock pro double de la même marque ou le Ticket to the moon double, pionnier dans l’usage de la toile-parachute pour la fabrication de hamac.

Bonus – les semelles

Les semelles qui s’adaptent à la morphologie du pied peuvent constituer un vrai plus pour les pieds ou même les problèmes de genou. La technologie 3Feet® de Sidas permet de trouver semelles à ses pieds en tenant compte du type de votre voûte plantaire. Est-elle haute (creuse), basse (plate) ou medium ? Pour trouver les semelles qui conviennent à vos pieds, trouvez un revendeur ou rdv sur le site de Sidas pour déterminer votre type de pied.

Et vous vous auriez mis d’autres accessoires dans cette liste de 10 accessoires pour randonner ? Dites-le moi en commentaire.

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de votes : 85

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

6 Responses
    1. fou de trek

      Merci Patrick de votre commentaire. Vous avez raison la boussole est indispensable en randonnée. C’est même un article ABSOLUMENT indispensable et c’est la raison pour laquelle nous ne l’avons pas mise dans la liste des (presque) indispensable. Votre commentaire rappelle à chacun son importance, merci !

  1. Bravo super article. Je pense que tout y est. On est à la limite du presque absolument indispensable ;-).
    Cette liste fait partie des mes indispensables pour le confort et réduire mon impact.

    Nous avons une devise: quand on laisse un camp il doit être aussi propre qu’à notre arrivée, voir mieux….. et très souvent mieux

    Je sortirais le hamac pour ajouter un filtre à eau sawyer avec un gobelet dédié à l’eau souillée. Car très difficile de remplir la poche si il y a très peu d’eau et de pression.

    Se serait top de compléter l’article avec une liste de ce qui est indispensable

La vidéo du Moment : Traversée du Massif Central à Pied