Traversée des Volcans d’Auvergne

Destination : France » Europe » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Massif Central | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 6 jours | Dificulté : 4 | Dénivelé : +7960 m/-7650 m | Type d'itinéraire : Ligne | 
Ecosystème : Campagne, Forêt, et Montagne | Hébergement : Gite d'étape et Refuge
Meilleures Périodes : Juin, Juillet, Août, et Septembre
La Traversée des Volcans d’Auvergne de Volvic à Murat en 6 jours de marche : 202 km pour 7960 m de D+. Une très belle semaine de randonnée !
Posté le :


Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Trace GPS Traversée des Volcans d’Auvergne   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Trace GPS Traversée des Volcans d’Auvergne

Télécharger la "Trace GPS Traversée des Volcans d’Auvergne" (Téléchargement :55 fois)

La traversée des Volcans d’Auvergne n’était pas notre première intention de randonnée. Voilà quelques mois que nous préparons notre escapade annuelle avec Rudi, quelques mois que nous rêvons d’altitude et de dénivelé. Notre première idée était d’aller observer les sommets enneigés de la Haute Maurienne et de la Haute Tarentaise mais l’hiver exceptionnel de cette année 2018, confirmé par les gardiens de refuges, nous fait réviser nos plans pour cette dernière semaine de Juin. Il y a quelques années Rudi avait tracé un parcours dans le Massif Central avec pour but de relier les principaux volcan du secteur.

traversée des volcans d'Auvergne

Il n’en faut pas plus pour réactiver nos envies de voyage et de marche. L’idée de base est donc de passer par :

  • Le Puy de Côme
  • Le Puy de Dôme
  • Le Puy de Sancy
  • Le Signal du Luguet
  • Le Puy Mary
  • Le Plomb du Cantal

Nous affinons notre traversée des volcans d’Auvergne et une évidence est le passage par le GR4 qui nous permet d’avoir un fil conducteur pour l’ensemble de notre traversée. Le début de notre itinérance est prévue le dimanche 24 Juin à la première heure ! Chacun prend ses dispositions et nous nous retrouvons la veille à Volvic point de départ de notre semaine de marche. La chance est avec nous !!! La semaine s’annonce magnifique et d’après les gens que nous avons rencontré en chemin cela fait 1 mois qu’il pleut tous les jours … Si c’est pas beau ça 🙂

Volvic – Laschamps

 + 1435 m / – : 1044 m   29 km

Une première journée qui démarre tranquillement depuis Volvic où nous prenons tout doucement de la hauteur. Faux départ, 4 m après le début de notre périple Rudi se retrouve avec son  Camel Back qui fuit … Quand la chance sourie … mais un peu de scotch et le voilà comme neuf !!

Nous partons tranquillement pour une magnifique journée entre sous-bois et prairie à la découverte de nos premiers volcans ! Petit décrassage dans la montée du Puy de Côme qui est bien raide mais qui offre un point de vue magnifique sur la chaîne des Puys.

Après un repas au-dessus de Vulcania face au Puy de Dôme nous voguons tranquillement vers la fin de journée après un passage indispensable par la Puy de Dôme avant de redescendre à Laschamp pour notre première nuit bien méritée.

Laschamps – Mont Dore

 + 1201 m / – : 1168 m   33 km

Nous prenons de la hauteur aujourd’hui avec en ligne de mire le Mont Dore et le point culminant du Massif le Puy de Sancy. Nous comptions sur le Gite où nous avons passé la nuit (Le Gite des Volcans) pour notre repas de midi, manque de chance le boulanger n’est pas passé … (lendemain de match sûrement … ;-)) tant pis on avisera en route ! Nous démarrons tranquillement en sous-bois et les paysages changent progressivement. Nous flirtons avec la barre symbolique des 1000 m d’altitude entre pâturage et prairie égayés par le soleil.

Après un slalom entre le Puy de Montchal, le Puy de Montchatel et le Puy de Charmont, le salut de notre repas viens de la très sympathique gérante du camping de la Garandie qui est allée chercher jusqu’au congélateur de ses parents une baguette qui décongèlera tranquillement sous les rayons d’un soleil volcanique ! Histoire de pimenter la journée un patou nous a fait l’honneur d’une attaque en règle au passage de Saulzet le Froid !! Nous devons notre salut, ou plutôt celui de nos mollets au rappel de la propriétaire … qui n’est pas venue s’excuser … Bref. Après notre repas à Pessade c’est avec joie que nous prenons la direction d’une ambiance beaucoup plus montagneuse et escarpée en enchaînant Puy de la Tâche, Puy de Monne, Puy de Barbier et enfin le fameux décollage de parapente du Puy de l’Angle. C’est beauuuuuuuu !!!

On s’est même offert un petit détour « parce que c’est joli… » (il faut simplement comprendre qu’on s’est planté … !) avant de finir par une arrivée « triomphale » au niveau des marches de la place des Thermes du Mont Dore .

Mont Dore – Egliseneuve d’Entraigues

 + 976 m / – : 1087 m   26 km

Bel objectif de la journée, le Puy de Sancy et ses 1883 m point culminant de notre traversée. Nous choisissons de rejoindre la sommet par l’itinéraire le plus esthétique.

Montée au sommet de l’arrivée du téléphérique du Capucin puis nous suivons les traces du GR30 par un sentier somptueux passant par le Puy de Cliergue et le Puy Redon avant d’arriver au Sancy et ses nombreuses marches. A savoir qu’il est possible de rejoindre le sommet en en empruntant le téléphérique du Sancy et en ne faisant que la partie finale de l’ascension (environ 150 m de D+)

Nous nous abreuvons de la vue pendant de longues minutes avant de redescendre en direction de la station de Super Besse. Symbole d’un hiver riche en neige, nous posons sur un beau névé chose assez rare à cette période de l’année surtout en Auvergne.

La fin de journée est un peu plus monotone pour rejoindre Egliseneuve d’Entraigues. Après quelques errances au niveau du Lac Chauvet (le GR4 passe par la route mais nous avons décidé de suivre la variante par la droite du lac. Malheureusement celle-ci n’est plus vraiment d’actualité et le franchissement de clôture est un vrai casse-tête)

traversée des volcans d'Auvergne

traversée des volcans d'Auvergne

Nous arrivons vers 17h30 au village avec la sensation bizarre d’être dans un endroit de passage mais avec peu de vie. Pas mal de maisons ont portes closes et certaines sont dans un état avancé de délabrement . Nous ravitaillons pour notre longue journée du lendemain avant de nous rendre au gite du Dorian où le propriétaire aura la sympathie de nous faire un repas de roi pour pallier à l’absence de restaurant ouvert dans le village .

Egliseneuve d’Entraigues – Lugarde

 + 1423 m / – : 1361 m   49 km

Objectif du jour rejoindre le Signal du Luguet (1551 m) qui est le point culminant du Cézalier. Alors il faut avouer que ça nous fait faire « un petit » détour , mais bon jamais en manque de « bonnes » idées on se lance quand même …

L’idée est de suivre dans les grandes lignes le GR 30 pour profiter du balisage.

L’itinéraire est moins champêtre que nos 3 premiers jours. Le GR emprunte beaucoup de portion de route, certes peu fréquentées, mais c’est quand même bien moins sympathique qu’un sentier. Les paysages du Cézalier restent uniques, de vastes étendues de prairies à perte de vue où les bovins vivent dans une sensation de liberté . Parfois je trouve un air d’Islande et de grands espaces sur ces territoires agricoles. Et comble du luxe nous avons la chance de les observer sous le soleil !!! Petit pause au Lac d’en Haut qui surplombe le charmant village de la Godivelle avant de repartir à un rythme soutenu direction le fameux signal du Luget.

Au niveau de la ferme de la Fumadoune une petite erreur de trajectoire (de carte ok … ;-)) nous offre la possibilité d’une petite excursion prairie où Rudi conjura (à jamais ???) le sort de ses multiples chutes dans les torrents !! Un peu déçu j’avoue car ce fut par le passé d’intense moment de fous rires 🙂

Bref Boutaresse, Parot et enfin Le signal du Luguet.

Il faut avouer que nous sommes déçus car ce sommet arrondi est peu singulier, mais bon la vue sur la plaine est quand même sympa. Il est 13h30, déjà 23km au compteur et un retour qui s’annonce un « poil » plus long que l’allée …

 

C’est donc parti pour une très longue après midi . Le plateau de la Paillassère est magnifique toujours ces prairies vallonnées à perte de vue, on fait le plein de paysages avant de rejoindre la D36 pour reprendre notre marche vers Lugarde. L’après-midi est monotone entre route et piste , nous passons par le Saillant, Le Godde , Rocherousse … Pour arriver vers 18h30 à Marcenat et faire le plein de vivres pour le repas du soir et la journée du lendemain. Il nous reste encore 10 km avant Lugarde … Heureusement les journées sont longues à cette époque de l’année ! Mais pour accélérer un peu on rejoint St Bonnet de Condat en courant ce qui nous a permis au final de gagner une bonne ½ heures. Après un accueil musclé d’une dizaine de chiens … au niveau de la ferme de Bois Levet nous arrivons au gite communal de Lugarde vers 20h.

Et voilà une longue journée qui se termine ! Vivement demain 🙂

Lugarde – Le Claux

 + 875 m / – : 777 m   28 km

Après la longue journée d’hier nous prenons le temps de partir du gite communal de Lugarde. Le soleil est toujours au rendez-vous ! C’est un grand plaisir de boucler son sac, faire ses lacets et reprendre les chemins chaque matin. Le programme de la journée est simple, la matinée se déroule tranquillement en alternant petites routes de campagne et chemins. Nous faisons le plein à la petite épicerie de St Saturnin. Nous prenons conscience de la nécessité de garder quelques commerces dans ces secteurs ruraux qui peuvent parfois sembler quelque peu abandonner ou simplement peu dynamique.

C’est avec un certain plaisir que nous retrouvons enfin les sentiers et les prairies en début d’après-midi et arrivant sur le plateau du Limon . Nous sommes tellement contents que nous nous offrons un petit détour (non intentionnel …) vers la croix du gendarme…

Il faut dire qu’au milieu de ces prairies il y a peu de repères, on s’imagine en plein brouillard, l’opération aurait été encore plus marrante ! Bref au loin le Puy de Niermont nous donne le cap, et une heure après arrivé au sommet nous contemplons la beauté du massif du Cantal : Ouahhh c’est beau !!!!!!!!

Pour parfaire la soirée nous séjournons au Gite du Puy Mary tout est beau et bon ! De la vue à la cuisine c’est une étape royale pour terminer notre journée !

 

 

Le Claux – Murat

 + 2052 m / – : 2249 m   38 km

Une belle étape nous attend aujourd’hui ! Il fait toujours aussi beau et au programme le massif du Cantal que nous apercevons au loin depuis quasiment 1 semaine. Après un copieux petit déjeuner au gite direction le premier sommet de la journée avec le Puy Mary. Nous prenons de la hauteur et arrivons rapidement au Pas de Peyrol. Le site est grandiose et on le constate à la fréquentation touristique, un bar et des places de parkings au col. L’accès au sommet du Puy se fait par un étonnant chemin droit et bétonné jusqu’au sommet … Bizarre ce type d’aménagement, on se dit que ça permet sûrement de limiter l’érosion liée à la très grande fréquentation du site.

Quelques photos au sommet et nous suivons le GR4 qui chemine sur une crête de toute beauté. Nous profitons de la splendeur des lieux tout en marchant tranquillement à flan.

Nous mangeons au col de Rombière en ayant pris soin de choisir la vue côté Ouest, en effet sur l’autre versant c’est la station de Super Lioran et ses télésièges, vue bien moins idyllique.

Dernier objectif de notre traversée le Plomb du Cantal au programme de l’après-midi. Le temps se couvre mais reste sec, parfait pour notre dernière ascension. Nous arrivons au sommet du Plomb du Cantal vers 16h, nous profitons de la vue en faisant nos adieux au Massif Central avant une très (très …) longue descente en direction de Murat . Après une énième bonne journée … 🙂

Nous concluons notre traversée par un Hamburger maison, du Cantal, à Murat qui nous laisse encore des souvenirs aujourd’hui !!!

On vous passe les détails du retour sur Clermont Ferrand « Made In SNCF », hormis le classique retard non excusé ni expliqué il faut savoir que la gare de Volvic est à 40 min à pied de Volvic centre … soit un peu plus de 3 km par les sentiers … Bref on a ajouté un petit bonus trail en tatane de 3 km pour rejoindre la voiture …

Très belle surprise que cette traversée des volcans d’Auvergne, des paysages variés, des gens accueillants et des très bon moments de rigolade. On reconnait également que la semaine de soleil total a beaucoup joué dans la réussite de cette traversée !

Au total : 202 km pour 7960 m de D+.

product carnet
auriandig
A propos de l'auteur

C'est toujours difficile de se présenter... Grand brun, yeux bleux... Bon ok moyen brun futur chauve ça me correspond mieux !!! ^^ Sinon je pratique pas mal de sport en général. Course à pied, rando, vtt... Et surtout une passion pôur les randonnées au long cours depuis 2007 avec une première expérience autour du Mont Blanc. Depuis j'ai ...



http://www.viaterra.fr

cinq × 2 =