GR R2 : La Traversée de la Réunion

Destination : France » Ile de la Réunion | Activité : Randonnée  | Agence : Horizon Réunion 
Nombre de jours : 10 jours | Dificulté : 4 | Dénivelé : +8261 m/-8456 m | Ecosystème : Montagne | Type d'itinéraire : Ligne | 
Hébergement : Chambre d'hôtes, Gite d'étape, et Refuge | Meilleures Périodes : Mai, Juin, Juillet, Août, Septembre, et Octobre
La traversée de la Réunion par le GR R2 est le trek à faire dans l'océan indien. Avec une altitude oscillant entre le bord de mer et la cime du Piton des Neiges (3 071 m), l'itinéraire offre une variété de paysages tout à fait unique. Récit d'un grand trek entre forêt tropicale et volcans actifs, sous des airs créoles.


Les pages du carnet :

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Trace GPS Traversée de la Réunion   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Trace GPS Traversée de la Réunion

La traversée de la Réunion est le plus grand sentier de Grande Randonnée de l’île. Le GR R2 se réalise généralement en 12 étapes de la Providence à Basse-Vallée. Un parcours d’environ 120 km pour un dénivelé positif approximatif de 8 000 m et autant en négatif. Ces données peuvent varier quelque peu selon les options d’itinéraire choisies.

Rivière des galets

Le parcours est extrêmement bien balisé. Le topo-guide de la FFRandonnée suffit amplement pour s’orienter mais attention, les temps indiqués sont parfois difficiles à suivre. A croire que certains tronçons ont été fait en courant ou par des randonneurs au sac très léger.
Nous effectuons, Piotr de 1001 Pas et moi, tous les deux membre du collectif de la Team Aventuriers, le GR R2 du nord au sud. C’est le plus pratique car l’aéroport est au nord. Pour dormir, on a opté pour des gîtes et chambres d’hôtes et ainsi pouvoir trimbaler notre matériel photo. Nous sommes passés par Horizon Réunion pour la logistique du trek, une agence locale basée à la Réunion et spécialiste de la Réunion et rien que de la Réunion. Caroline et Clément se mettront en quatre pour organiser votre trek ou votre voyage sur mesure.

Pour notre part, nous démarrons le trek de Dos d’Âne et non pas de la Providence car le gîte de la Roche Ecrite était fermé pour cause de réfection à la date du trek. La traversée durera donc 10 jours. Nous atterrissons à Saint-Denis à 8h30 après un vol de nuit sans encombre. Il nous faut acheter quelques affaires que nous avons oublié d’emporter avec soi, à commencer par un chapeau et une paire de lunettes de soleil ainsi qu’à manger pour la première journée de marche.

Et c’est Par Mafate que ça commence…

Durant 5 jours, nous explorons le cirque de Mafate, le plus sauvage de l’île de la Réunion. Pas de route, 600 km de sentiers balisés. Le paradis de la randonnée. Le cirque « qui tue » en malgache trouve ses origines chez un marron, un esclave venu de Madagascar.

A la sortie de la rivière des Galets

Dos-d’Âne – Aurère

  • D+ : 675 m
  • D- : 85 m
  • Distance : 7,1 km
  • Temps de marche : 5h00

Depuis Dos-d’Âne (900 m), nous descendons jusqu’à Deux Bras en passant par la rivière des galets. Piotr s’y jette littéralement pour faire baisser la température du corps. Je me contente des pieds. Nous traversons à guet à plusieurs reprises souvent jusqu’à mi-cuisse avec parfois un fort courant. A chaque fois, il faut enlever puis remettre les chaussures de randonnée. A la porte, nous quittons le lit de la rivière et montons à flanc de falaise. Nous contournons le piton Cabris. La chaleur nous cueille. Partir le même jour que l’atterrissage à la Réunion n’est pas une très bonne idée. Nous avons mal dormi et sommes fatigués. La montée est rude. Nous y laissons beaucoup de force. Par chance, deux sources permettent de nous asperger d’eau et de boire abondamment. Nous arrivons finalement à Aurère à la frontale et nous installons au gîte le Poinsétia. Très bon accueil de Mme Boyer. Il faut dire qu’elle a su nous parler avec le cœur en nous offrant un pichet de punch et un ti-punch en digestif. La Team Aventuriers sait aussi en profiter 😉

Ilet à Malheur

Aurère – Grand-Place

  • D+ : 642 m
  • D- : 479 m
  • Distance : 7,3 km
  • Temps de marche : 4h00

Ce matin, nous avons des difficultés à nous sortir du lit. Peut-être parce que la journée est courte ou alors parce qu’on est encore bien fatigué de l’étape de la veille. Un peu des deux sûrement. A Ilet Malheur, nous nous ravitaillons pour la journée à la boutik du coin. Pas de pain, nous optons alors pour une salade toute prête, un bounty et un paquet de springles. Le ciel est bâché depuis ce matin. C’est dommage car le panorama a l’air sympa. On monte, on descend toute la journée mais la chaleur est moins écrasante qu’hier. S’il fait très chaud, le corps n’est pas en ébullition et la tête n’est pas sur le point d’exploser. A l’intersection de la Plaque, on laisse le balisage du GR R3 pour descendre vers Ilet à Bourse. On grignote un peu puis on reprend pour les derniers 1h30 de marche. On arrive au gîte Au Cœur de Mafate à Grand-Place lorsque la pluie s’installe pour l’après-midi. Une courte étape, parfaite pour récupérer un peu car les suivantes semblent un peu plus sérieuses.

Le GR R2 dans les environs de Grand-Place

Grand-Place – Roche Plate

  • D+ : 1073 m
  • D- : 821 m
  • Distance : 11,05 km
  • Temps de marche : 5h30

C’est par un grand beau soleil que nous sommes réveillés. A 8h30 quand nous démarrons, il fait déjà bien chaud. Nous avons un meilleur rythme ce matin que les jours précédents. Nous descendons jusqu’à la rivière des galets que nous traversons sur un pont. Le reste de la journée n’est qu’une succession de montée. D’abord très raide et au soleil jusqu’à l’ilet des Lataniers où nous décidons de faire une longue pause. De petits arrêts jalonnent la journée. Avec cette chaleur, il est impératif de boire souvent sinon c’est la déshydratation assurée. La fin de journée se fera sous les nuages, parfois sous une petite pluie. A l’ilet des Orangers, on achète à manger. Cassoulet froid pour Piotr et Raviolis froides pour moi. Cher et pas vraiment un plat gastronomique. Quand on quitte le hameau, les nuages ont envahi les lieux. On rejoint la ravine du Maïdo. Il reste grosso-modo 400 mètres de dénivelé positif pour rejoindre la Brèche (1293 m), le point le plus haut de la journée. Il reste alors 45 minutes pour rejoindre le gîte Ti Kaz Bleu à la sortie de Roche Plate sur le GR R2. Alex, le propriétaire est très cool. Les bières fraîches sont dans le frigo. Le ciel restera bouché mais on se sent ici à la maison.

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com